Avis de tempête sur la Belgique

    Avis de tempête sur la Belgique
    Le vent soufflera fort dans les prochains jours et des rafales de 100 km/h, voire jusqu’à 110 km/h au littoral, sont attendues dans la nuit de mardi à mercredi, annonce lundi l’IRM.
    Le vent devrait atteindre une puissance de 7 Beaufort sur le littoral et de 6 Beaufort à l’intérieur du pays. Pendant la seconde partie de la nuit, les rafales pourront monter jusqu’à 110 km/h, voire davantage localement. De la pluie et de l’orage sont également prévus.
     
    Une alerte orange a été émise pour l'ensemble du territoire. 

    Le code orange indique qu’«  un vent très fort avec des rafales encore plus fortes  » sont attendus. «  La vitesse du vent et des rafales est exceptionnellement élevée au-dessus des terres. Ce vent très fort avec des rafales rend la marche pénible face au vent, les arbres sont fortement secoués et des gros arbres peuvent être renversés, des branches peuvent se briser et des dégâts sérieux peuvent être occasionnés aux habitations. » L’IRM appelle donc à la plus grande prudence.

    Plus d'infos

    Les espaces verts de la Région bruxelloise seront fermés au public dans la nuit de mardi à mercredi et toute la journée du mercredi pour des raisons de sécurité, annonce Bruxelles Environnement. 
     

    L’Institut bruxellois pour la gestion de l’environnement recommande de ne pas circuler dans les parcs, bois et forêts de la Région entre mardi 18 heures et jeudi 4 janvier. L’accès à ces espaces sera interdit et, pour ceux ne disposant pas de dispositifs de fermeture, des avis seront apposés aux entrées. Les gardiens de parc et les surveillants forestiers seront également présents pour informer le public. La réouverture est prévue jeudi en matinée, après inspection, nettoyage et sécurisation des espaces verts. Bruxelles Environnement préconise en outre d’éviter de se tenir à proximité des arbres.

    Plus d'infos.

    Phase de pré-alerte pour plusieurs cours d'eau dans le sud du pays
    De la pluie est également annoncée pour les prochains jours. Plusieurs cours d'eau des provinces de Namur et de Luxembourg sont placés en phase de pré-alerte.
     
    Pour le moment, les pompiers sont très peu sollicités.
    45 interventions à Bruxelles

     

    À Bruxelles, il y a eu 45 interventions cette nuit, indique Pierre Meys, porte-parole des pompiers, contacté par nos soins. «Ce sont surtout des arbres, rien de grave. Il n’y a pas eu de blessés», rassure-t-il, précisant que la plus «grave» intervention concernait des arbres tombés sur des lignes électriques.

    Les parcs et cimetières en région bruxelloise resteront fermés jusqu’à jeudi. Le bois de la Cambre est toujours fermé à la circulation. La circulation est compliquée sur la chaussée de Waterloo à Uccle, où un arbre est tombé sur la route.

    Circulation des trains perturbée

    La circulation des trains est également perturbée en raison d’arbres ou de branches sur les voies. Les différentes perturbations peuvent être consultées sur le Twitter de la SNCB. La situation évolue constamment. Infrabel fait tout son possible pour mettre fin aux perturbations, assure Thierry Ney, porte-parole de la SNCB, contacté par nos soins. Actuellement, des branchages compliquent la circulation sur la ligne 154 entre Bertrix et Houet, la ligne 124 entre Obaix-Buzet et Nivelles, la ligne 108 entre Binche et la Louvière-Sud. Les dégâts au Luxembourg ont également des répercussions sur la ligne 162, qui est interrompue entre Arlon et Luxembourg.

    Zone de secours Hainaut-Est: une soixantaine d’interventions des pompiers

     

    Les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est ont enregistré une soixantaine d’interventions durant la nuit de mardi à mercredi, en raison de la tempête. On déplore essentiellement des câbles arrachés et des arbres couchés par le vent. Une partie de toiture s’est par ailleurs envolée à Fleurus.

     

    Les fortes rafales de vent qui ont soufflé sur la région de Charleroi et la Botte du Hainaut ont donné du travail aux pompiers de la zone de secours Hainaut-Est, indique son porte-parole. Les postes de Charleroi et Jumet ont enregistré une cinquantaine d’interventions pour des tronçonnages d’arbres et des câbles arrachés, notamment sur Montigny-le-Tilleul. Le poste de Thuin est quant à lui sorti à six reprises tandis que celui de Beaumont est intervenu pour une fenêtre arrachée dans un bâtiment occupé à Solre-sur-Sambre et pour un câble arraché à Beaumont.

     

    Un seul tronçonnage a été enregistré par le poste de Chimay alors que celui de Fleurus a dû se déplacer pour une toiture partiellement arrachée, une cheminée qui menaçait de tomber et, enfin, un câble arraché. Aucun blessé n’est à déplorer.

    Un arbre chute sur une cabine de gaz à Drogenbos et provoque une fuite de gaz

     

    Un arbre déraciné par la tempête est tombé sur une cabine de gaz située boulevard de l’Humanité à Drogenbos, ce qui a provoqué une fuite de gaz, ont indiqué mercredi matin les pompiers de la zone ouest du Brabant flamand.

     

    L’incident ne représente aucun danger pour l’environnement, la cabine de gaz étant assez reculée et le vent soufflant dans une direction favorable. Aucune évacuation n’est donc à l’ordre du jour.

     

    Le fournisseur d’énergie Eandis est présent sur place et devrait rapidement colmater la fuite.

     

    Au total, les services des sapeurs-pompiers de la zone ouest du Brabant flamand ont reçu plus de 70 appels.

    Une vingtaine d’interventions pour les pompiers en région verviétoise

     

    Les pompiers de la zone de secours 4, Vesdre Hoëgne et Plateau, sont intervenus 22 fois depuis 05h46 mercredi, a fait savoir le commandant de la zone de secours.

     

    Pour la zone de secours 5, Warche Amblève Lienne, on dénombre 19 interventions depuis 05h15, relatives aux conditions climatiques.

     

    «Par ailleurs, les pompiers sont également occupés à déblayer la route à certains endroits», ajoute Quentin Grégoire, le commandant de la zone 4.

     

    Au niveau des interventions, il s’agit principalement de câbles électriques ou d’arbres sur les routes mais aussi de toitures envolées.

    La matinée de mercredi toujours en alerte orange aux vents violents

     

    L’ensemble du territoire est toujours classé en vigilance orange aux vents violents mercredi matin, indique l’Institut royal météorologique. En fin de matinée, les différentes provinces passeront ensuite en alerte jaune. Dans le sud du pays, des précipitations abondantes atteignant jusqu’à 20-40mm sont par ailleurs attendues.

     

    «L’avant-midi restera très venteux», prévient l’IRM. Dans l’intérieur du pays, le vent soufflera avec une force de 6 ou 7 et, à la Côte, il s’agira d’un vent de force 7 ou 8. Les rafales pourraient encore atteindre entre 90 et 110 km/h sous les fortes averses.

     

    «La vitesse du vent et des rafales est exceptionnellement élevée au-dessus des terres. Ce vent très fort avec des rafales rend la marche pénible face au vent, les arbres sont fortement secoués et des gros arbres peuvent être renversés, des branches peuvent se briser et des dégâts sérieux peuvent être occasionnés aux habitations.» L’IRM appelle donc à la plus grande prudence.

     

    L’alerte jaune correspond, quant à elle, à des rafales d’une certaine puissance capables d’occasionner des dégâts mineurs aux habitations, comme des glissements de tuiles ou des dommages aux cheminées.

     

    Etant donnné la saturation du sol en de nombreux endroits ainsi que les pré-alertes de crue pour les provinces de Namur et Luxembourg, des problèmes locaux ne sont pas à exclure.

     

    Enfin, mercredi après-midi, vers 14h00, les prévisions de l’IRM annoncent une marée haute importante à Ostende. La promenade sur les estacades est dès lors déconseillée. Des marées importantes sont également prévues dans les zones de l’Escaut sensibles aux marées, à Anvers notamment.

    Une cinquantaine d’interventions en Wallonie picarde
     
    La tempête Eleanor, qui a balayé le Hainaut occidental durant la nuit de mardi à mercredi, a occasionné une cinquantaine d’interventions pour la centrale des services de secours de Wallonie picarde. Aucun blessé n’est à déplorer. Les interventions concernent les villes et communes de Tournai, Mouscron, Ath, Beloeil, Lessines, Frasnes et Antoing.

    Outre les traditionnelles tuiles et câbles électriques jonchant le sol, les pompiers sont essentiellement sortis pour des opérations de tronçonnage, plusieurs arbres s’étant couchés sur les voiries. «Un arbre a même écrasé un véhicule, sans faire de blessé», précise-t-on au dispatching de Wapi.

     

    Des arbres écrasent une voiture à Ottignies et une toiture à Rixensart

    Les pompiers wavriens de la zone du Brabant wallon travaillent mercredi matin au tronçonnage de dizaines d’arbres obstruant des voiries, parfois complètement, ou ayant occasionné d’importants dégâts à des habitations.

    Un arbre a notamment écrasé une voiture à Ottignies et un second s’est effondré sur une habitation à Rixensart. La toiture d’une habitation s’est par ailleurs envolée à Walhain. De gros arbres sont tombés sur la rue des Cerisiers à Tangissart (Court-Saint-Etienne), la Place à Vieux-Sart (Chaumont-Gistoux) et la rue du Ruisseau à Mont-Saint-Guibert, lesquelles ont été fermées à la circulation.

    Le pignon d’une maison s’effondre à Noduwez

    Arbres et branchages arrachés mobilisent les pompiers de l’est brabançon, lesquels ont également dû intervenir après l’effondrement d’un mur d’habitation en construction dans l’entité d’Orp-Jauche.

    Les pompiers jodoignois de la zone de secours du Brabant wallon dénombrent une dizaine d’interventions liées à la tempête Eleanor, depuis mercredi matin vers 3H30. La plupart des missions concernent des chutes d’arbres et branchages.

    Le pignon d’une maison en construction a par ailleurs été soufflé par le vent dans le village de Noduwez (Orp-jauche).

    Un arbre s’effondre sur une maison à Braine-le-Château

    Un arbre s’est effondré mercredi matin sur une habitation à Braine-le-Château, a-t-on appris auprès des pompiers brabançons de Tubize.

    Les sapeurs tubiziens de la zone de secours du Brabant wallon comptabilisent depuis mercredi matin une quinzaine d’interventions liées à la tempête Eleanor. Un arbre a notamment chuté sur une habitation située le long du chemin de Scrève, à Braine-le-Château. Des dégagements de voiries encombrées par des arbres, des branchages et des câbles électriques sont par ailleurs en cours sur l’ensemble du secteur couvert par les pompiers du poste de Tubize.

    Incendie à Wasseiges et arbres arrachés à Hannut et Waremme

    Une vingtaine de missions liées à la tempête Eleanor occupent depuis mercredi matin les pompiers de la zone de secours de Hesbaye, lesquels sont aussi intervenus en fin de nuit pour un incendie d’habitation survenu dans l’entité de Wasseiges.

    Un incendie d’habitation s’est déclaré, mercredi matin vers 4H50, dans une maison située le long de la rue de l’Eglise, dans le village de Meeffe. L’ampleur des dégâts et l’origine du sinistre n’ont pas été communiquées par les sapeurs hesbignons, fort sollicités.

    Ceux-ci ont également été appelés à intervenir dans les régions de Hannut et de Waremme où de nombreux arbres et branchages encombrent certaines voiries.

    La Haute Lesse en phase d’alerte de crue, un risque pour une partie de la Semois

    La Haute Lesse est passée en phase d’alerte de crue, a-t-on appris mercredi matin auprès de la Direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques (DG) du Service public de Wallonie. Une partie de la Semois, actuellement en phase de pré-alerte de crue, pourrait également connaître le même sort dans le courant de la journée tandis que les autres cours d’eau wallons ne devraient pas se retrouver dans le même cas.

    La Dendre et la Senne (provinces de Hainaut et du Brabant Wallon) et l’Amblève et l’Ourthe inférieure (Liège et Luxembourg) ont également franchi ce seuil de pré-alerte.

    «Le point critique est malgré tout la Haute Lesse», explique Paul Dewil, directeur du centre de crise wallon. «Il y a en effet plu beaucoup plus abondamment ces dernières heures qu’ailleurs. Fort heureusement, la Lesse inférieure est, elle, en phase de pré-alerte et l’un compense l’autre.»

    Des précipitations tombent encore actuellement sur le Luxembourg. La Haute et la Moyenne Semois pourraient dès lors passer en phase d’alerte de crue en fin de journée, prévient la DG.

    Ailleurs, l’Ourthe, l’Amblève, la Senne et la Dendre, qui sont toutes passées en phase de pré-alerte ces dernières heures, ne devraient pas atteindre une situation plus critique et devraient se stabiliser.

    Pour les heures à venir, Paul Dewil se veut relativement rassurant. «Nous avons quitté le régime de pluie continue. Il y a à nouveau des périodes sans pluie, ce qui est plus favorable. L’après-midi s’annonce en outre plus sèche.»

    Un arbre s’effondre sur une voiture à Ransart

    Un arbre est tombé sur une voiture en stationnement à Ransart (Charleroi), lors du passage de la tempête Eléanor. On ne déplore pas de blessé.

    Les pompiers sont intervenus mercredi matin rue Jean Volders à Ransart, indique Michel Méan, porte-parole de la zone de secours Hainaut-Est. Un arbre s’est en effet effondré sur une voiture stationnée le long de la chaussée. Aucun blessé n’est à déplorer. Les sapeurs ont été requis pour tronçonner l’arbre en question.

     

    Plus de 200 missions enregistrées pour les pompiers de la zone Dinaphi

    Les différents postes de pompiers de l’arrondissement de Dinant ont été appelés plus de 200 fois entre 5h et 8h30, mercredi, principalement pour des arbres et des lignes électriques arrachés dans différentes communes, a indiqué le major Pascal Baijot.

    À Hastière et à Dinant par exemple, de nombreuses branches se trouvent un peu partout sur les routes. A Freyr (Dinant), les pompiers ont été appelés pour des câbles électriques. À Spontin (Yvoir), ce sont également deux arbres sur la route qui ont nécessité l’intervention des secours. Tout comme à Anhée où un arbre est tombé sur le rond-point d’Annevoie. Même topo sur la route entre Ermeton-sur-Biert (Mettet) et Anthée (Onhaye) où beaucoup d’arbres se sont couchés sur la chaussée alors qu’il faisait encore noir. A Ciney, un arbre n’a pas résisté et a entraîné avec lui une ligne électrique. A Couvin, la route de Monts à Petigny a dû être temporairement fermée de part et d’autre à la suite de chutes d’arbres tandis que des câbles électriques sont tombés sur la rue de l’Argoulet à Frasnes-lez-Couvin.

    Plusieurs accidents ont par ailleurs eu lieu sur les différents axes routiers, principalement à cause d’arbres couchés sur la route que les automobilistes n’ont pu éviter. Sur la E411 en direction du Luxembourg, des accidents ont eu lieu à Custinne (Houyet) et à Achêne (Ciney). Un second accident a eu lieu à Achêne mais dans l’autre sens.

    Entre 70 et 80 interventions en région liégeoise

    Durant la nuit de mardi à mercredi, des bourrasques de vent et de fortes pluies se sont abattues sur la région de Liège et ses environs. Vers 9h00 du matin, les pompiers dénombraient entre 70 et 80 interventions sur cette zone.

    Peu avant 9h30, des orages de grêle se sont déversés sur la Cité Ardente. Les intempéries auraient, selon les pompiers, provoqué de nombreux dégâts. Les services de secours feront un point dans le courant de la journée et fourniront plus d’informations.

    De nombreux arbres sur les grands axes namurois

    Depuis mercredi matin, la tempête Eleanor met les services de pompiers de la zone de secours NAGE à rude épreuve. Un arbre s’est ainsi retrouvé sur les bandes de droite et du milieu de l’autoroute E411 à hauteur d’Eghezée, ainsi qu’à hauteur de Champion et dans l’échangeur de Daussoulx. Sur la N4, des incidents similaires ont été constatés à Rhisnes et à Courrière.

    De nombreux arbres se sont également retrouvés sur des routes secondaires nécessitant de la part des équipes namuroises de nombreux dégagements de voiries en simultané.

    Arbres arrachés et câbles au sol dans le nord de la province de Luxembourg

    De nombreux arbres et câbles électriques ont été arrachés lors des intempéries qui se sont abattues mercredi matin sur le nord de la province de Luxembourg. Les interventions de pompiers se comptent par dizaines.

    Les pompiers d’Érezée et Saint-Hubert sont intervenus à une vingtaine de reprises depuis 4h00 du matin mercredi pour des arbres au sol et des câbles électriques détachés.

    Leurs confrères d’Houffalize ont procédé à une quinzaine d’interventions du même type, ainsi que des bâchages de toit dans les villages de Les Tailles et Wandebourcy. Les pompiers de Marche évoquent de leur côté de nombreuses interventions similaires tout autour de Marche et La Roche.

    La police enregistre entre 20 et 30 interventions à l’échelle des 12 communes de la zone Famenne-Ardenne. «Surtout du côté de Vielsalm», souligne le commissaire Lambert. «Il s’agit de petites interventions, pour des arbres et câbles électriques qui se détachent et entravent la chaussée. On organise les déviations et le balisage le temps que les communes, Ores ou les pompiers interviennent.»

    Aucune victime n’est à déplorer.

    Les parcs et les cimetières liégeois fermés ce mercredi

    À la suite des fortes intempéries, la Ville de Liège a annoncé la fermeture de ses cimetières et de ses parcs pour ce mercredi 3 janvier. Il est par ailleurs fortement déconseillé de se promener aux alentours de ces zones à risques.

    Une évaluation se fera dans le courant de la journée afin de déterminer si ces mesures de sécurité doivent être prolongées ou non.

    Les voiries de la forêt de Soignes à nouveau accessibles aux automobilistes ce midi

    Les routes traversant la forêt de Soignes qui avaient été fermées à la circulation mardi soir en raison des vents violents seront rouvertes ce mercredi à partir de 12h00, indique Bruxelles Environnement.

    Les drèves de Lorraine, Saint-Hubert et du Haras à Uccle, ainsi que l’avenue Dubois à Hoeilaart, sont actuellement contrôlées et nettoyées par les agents à la suite de la tempête de cette nuit. L’Institut royal météorologique avait en effet annoncé des vents compris entre 80 et 120 km/h. La police avait donc décidé d’interdire l’accès à certaines voiries à partir de 22h00.

    Les parcs, bois et forêts de la Région bruxelloise restent quant à eux fermés au public jusqu’à nouvel ordre, rappelle Bruxelles Environnement. La Ville de Bruxelles réévaluera pour sa part la situation de ses parcs et cimetières jeudi matin. Le Bois de la Cambre n’a pas encore été rouvert à la circulation.

    La Belgique frappée par la tempête Eléanor: des rafales et les pluies intenses ont balayé le pays

    Une cinquantaine d’interventions pour les pompiers de la zone Vesdre Hoëgne et Plateau

    Les pompiers de la zone de secours 4, Vesdre Hoëgne et Plateau, sont sortis à une cinquantaine de reprises mercredi matin pour des interventions en lien avec la tempête Eleanor, a-t-on appris auprès de la zone de secours.

    «Depuis 08h00 du matin, il y a encore eu une trentaine d’interventions supplémentaires pour intempéries, en plus des 22 en cours depuis 5h46. Soit un total de plus de 50 interventions à l’heure actuelle», indique Quentin Grégoire, le commandant de la zone.

    Pour la zone 5, Warche Amblève Lienne, une quinzaine d’interventions se sont ajoutées aux 19 effectuées depuis 05h45, ce qui porte le total à 35.

    Une centaine d’appels dans le Limbourg oriental

    Les divers corps de pompiers de la zone de secours du Limbourg oriental ont enregistré mercredi matin une centaine d’appels pour des dégâts liés à la tempête Eleanor. La majorité des signalements concernaient des arbres et des câbles électriques arrachés, ainsi que des dégâts aux habitations.

    Une toiture a notamment été soufflée par la tempête à Bolder (Riemst). Deux voitures à proximité de l’habitation ont également été endommagées.

    Depuis 05h30, plusieurs pompiers sont par ailleurs à pied d’oeuvre à la Seringenstraat à Lanaken afin de dégager un arbre qui s’est abattu sur une habitation et a provoqué d’importants dégâts.

    Plusieurs panneaux solaires se sont en outre envolés avec les rafales de vent. Une partie du toit a également été endommagée dans un manège à Kortessem. A Meeuwen, un toit est tombé sur une voiture. Le conducteur du véhicule a dû être secouru par les sapeurs. Il s’en est sorti légèrement blessé.

    Les pompiers de Saint-Trond ont, pour leur part, reçu entre 20 et 30 appels.

    400 interventions en province de Luxembourg

    Près de 400 missions de pompiers ont été enregistrées pour la zone de secours de la province de Luxembourg entre mercredi 04h00 et mercredi en milieu de matinée à la suite des intempéries, a-t-on appris auprès du commandant de la zone de secours, Stéphane Thiry.

    Les seize postes de la province de Luxembourg ont été mobilisés. Les interventions concernaient principalement des chutes d’arbres.

    Une vingtaine de toitures se sont par ailleurs envolées et quelques accidents avec dégâts matériels sont à dénombrer. Des véhicules ont notamment heurté des arbres. Quelques routes ont également été fermées.

    «Il n’y a heureusement rien eu de dramatique. Il n’y a pas eu de blessés. Concernant les toitures, il ne s’agit que de morceaux et il n’a donc fallu que bâcher», a indiqué le commandant. La région la plus touchée est celle de Vielsalm et Grand-Halleux.

     

    Quelque 150 appels reçus par la zone de secours Limbourg Sud-Ouest

    Les corps de pompiers de la zone de secours Limbourg Sud-Ouest ont enregistré mercredi matin quelque 150 appels pour des dégâts liés à la tempête Eleanor. Les zones les plus touchées se situent dans le Sud-Limbourg, notamment Tongres, Saint-Trond, Looz, Alken et Kortessem, a indiqué Hugo Simons, de la zone de secours.

    Le manège Sint-Antoniushoeve à Kortessem a subi d’importants dégâts au niveau du toit, dont une partie a été emportée par les rafales de vent.

    Des appels ont également été reçus par les pompiers pour des tuiles envolées, des clôtures tombées, des branches et arbres arrachés...

    De nombreuses interventions ont aussi été enregistrées pour la zone de secours Nord-Limbourg mais aucune donnée chiffrée concernant les appels n’était disponible dans l’immédiat.

    Plusieurs lignes de tram Stib interrompues en matinée
    La circulation des trams 3, 7 et 44 à Bruxelles a été interrompue mercredi matin pour des raisons de sécurité, indique la Stib. Des arbres menaçaient en effet de bloquer le passage des véhicules.
    En fin de matinée, les lignes 3 et 7 n’ont pas desservi les arrêts entre le pont Van Praet et le Heysel, tandis que le 44 ne circulait pas entre Madou et Tervuren.

    La province d’Anvers est elle aussi touchée par la tempête.

    ► A Laakdal, un arbre est tombé ce mercredi midi sur une voiture dans laquelle se trouvaient deux personnes. Elles sont légèrement blessées et ont été emmenées à l’hôpital.

    ► ​A Ravels, c’est le toit d’une écurie qui s’est envolé, blessant plusieurs animaux.

    Le barrage des quais de l’Escaut a été fermé mercredi midi et il le restera jusqu’à jeudi matin en principe. Une partie du festival Winter qui se tient à Anvers a également été fermée au public.

    En raison de la marée haute importante à la côte, mercredi après-midi à Ostende, la promenade sur les jetées sont déconseillées, prévient l’Institut royal météorologique. Des précipitations abondantes sont par ailleurs attendues en provinces de Namur et de Luxembourg jusqu’à jeudi soir.

    Les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est sont intervenus plus d’une centaine de fois ce mercredi, depuis le début de la tempête. Ils ont essentiellement été requis pour des câbles arrachés ou des arbres déracinés, comme à Ransart où l’un d’eux a écrasé une voiture.

    A la suite du passage de vents tempétueux dans le Hainaut occidental, les services de secours de Wallonie picarde ont été sollicités mercredi pour plus de 200 interventions diverses.

    Dans la région d’Ath, en marge de la tempête qui a balayé le pays, les pompiers sont intervenus en fin d’après-midi à de nombreuses reprises pour des pluies diluviennes qui ont causé un certain nombre d’inondations.

    L'IRM ne prévoyant plus d'intempéries, le 112 prévient que le numéro d'urgence 1722 sera désactivé vers 20h ce mercredi. 

    Percuté par une péniche, mercredi en début de soirée, le pont Baudouin a été fermé à la circulation par mesure de précaution, a-t-on appris auprès du député-bourgmestre de Huy, Christophe Collignon, et de la police locale.

Alimenté par ScribbleLive Content Marketing Software Platform