Communales 2018 : tous les résultats et les dernières informations

    La Louvière : PS devant PTB et MR
    A La Louvière où certains bureaux de dépouillement ont commencé leur travail assez tardivement, les premières tendances relevées par Antenne Centre montrent un PS en tête, suivi du PTB, puis du MR. Pour rappel, en 2012, le PTB avait obtenu un siège sur 41. Avec ses 25 sièges, le PS disposait d’une confortable majorité absolue, mais il avait néanmoins ouvert la majorité au MR qui disposait de six sièges. Ce dimanche, ce sont 43 conseillers qui seront élus, la commune ayant passé le cap des 80.000 habitants. (C.Du.)
    Jean-Pierre Lutgen se retire de la vie politique
    Jean-Pierre Lutgen s'est exprimé depuis Bastogne : "L'aventure politique s'arrête définitivement pour moi". Je n'ai aucun regret et je prends le résultat avec beaucoup de sérénité, mais mon avenir est désormais en dehors de Bastogne, a-t-il dit. Jean-Pierre Lutgen a été battu dans le duel fratricide qui l'opposait à son frère, Benoît. Il a ajouté ne pas savoir si son avenir industriel est encore à Bastogne (ice watch). Il prendra décisions dans les prochains jours.
     
    Ostende: Vande Lanotte ne peut plus être bourgmestre, dit Tommelein
    Tous les bureaux ont été dépouillés à Ostende. La liste SP.A  emmenée par Johan Vande Lanotte est en recul de 9,3% et n'obtient que 22,8%. La liste VLD de Bart Tommelein progresse quant à elle de 6,4% et obtient 19,8%. Premier en voix de préférence, le ministre flamand de l'énergie a annoncé la couleur "Vande Lanotte ne peut plus rester bourgmestre", a-t-il déclaré
    Anderlecht : Le PS en tête devant le MR et Ecolo
    (16% des bureaux dépouillés)
     
    - PS-sp.a-cdH 27,59%
    - MR-Open Vld-IC 24,24%
    - ECOLO_GROEN : 16,47%
    - PTB*PVDA 13,03%
    - DéFI : 8,88%
    A Jette : la majorité sortante LB-Ecolo-MR confortée
     
    (32% des bureaux dépouillés)
     
    - LB Jette : 38,3%
    - Ecolo-Groen : 19,31%
    - PS-SP.A : 16,27%
    - MR : 11,22%
    Andenne: vers une majorité absolue pour Eerdekens
    En terre andennaise, après le dépouillement de 6 bureaux sur 11, la tendance va plutôt vers un statu quo. La liste socialiste de Claude Eerdekens, qui avait obtenu 54,87% des voix en 2012, en est à 52,70%. Le MR, qui fait partie de la majorité sortante, se montre en bonne forme en passant de 11,14% à 11,90%. Alors que le CDH et Ecolo se présentaient sur des listes distinctes en 2012, ils font cette fois liste commune et dépassent légèrement les 30%. Si pour la suite du dépouillements des ajustements sont à attendre, cela ne devrait cependant plus évoluer de façon spectaculaire. Moralité, il semble bien que les deux partenaires sortants aient toutes les cartes en main pour reconduire ce tandem pour les six années à venir. (L. Sc.)
    Rochefort: PS-MR grands vainqueurs
    La liste MR-PS du ministre fédéral de la Mobilité François Bellot (MR) allié avec le député régional PS Pierre-Yves Dermagne rafle 66,13%. La liste UCPR soutenue par le CDH décroche 20,08%. Tous les bureaux ont été dépouillés. Ecolo 13,79%.
    La liste BeFrameries en tête
     
    A Frameries, où deux bureaux sur neuf ont été dépouillés, la liste BeFrameries – une nouvelle formation qui compte onze CDH, trois Ecolos, une candidate du parti Défi et douze candidats et candidates sans étiquette – obtient 26,5% des voix, tandis que le PS et le MR qui forment la majorité sortante, obtiennent respectivement 42,23% et 9,26%.
    Plusieurs communes flamandes incapables de télécharger les résultats

     

    Les présidents des bureaux de vote de plusieurs villes et communes flamandes n’arrivent pas à transmettre les résultats à l’Agentschap Binnenlands Bestuur, l’agence flamande en charge notamment des pouvoirs locaux à cause de problèmes techniques dans le chargement des clés USB.

     

    Pour pouvoir communiquer les résultats du scrutin de ce dimanche, le président du bureau électoral principal dans chaque ville ou commune doit télécharger les résultats enregistrés sur des clés USB sur un site web. Un retard de plus d’une demi-heure est cependant constaté, toutes les communes essayant de le faire simultanément.

    Woluwe-Saint-Pierre: Benoit Cerexhe se succèderait à lui-même
    Benoît Cerexhe (CDH), le bourgmestre sortant de Woluwe-Saint-Pierre devrait rempiler à la tête de la commune bruxelloise en compagnie de son allié Ecolo. Ensemble, les deux partis décrochent 19 sièges sur 35. Avant les élections, Cerexhe s'était félicité du travail avec son "partenaire actuel". Pari perdu en revanche pour le MR qui n'est plus premier parti de la commune et ne décroche que 30,83% (12 sièges) contre 31,72% pour la liste du bourgmestre.
    Fauvillers : le bourgmestre Stilmant conforté
    Cette année, trois listes étaient en lice dans la commune ardennaise de Fauvillers. Le seul bourgmestre Ecolo en Luxembourg, Nicolas Stilmant, est conforté avec sa liste Fauvillers Demain, avec un score de 61,21%, soit une progression de 5% par rapport à 2012. La liste Alternative Citoyenne se situe à 23,60% et Renouveau à 15,19%. (JLB)
    Auderghem: majorité absolue pour Didier Gosuin
    Le bourgmestre d'Auderghem Didier Gosuin (Defi) conserve sa majorité absolue: 19 sièges sur 31. Gosuin ne dérogera pas à son habitude de faire monter un partenaire dans sa coalition. Mais, nous indique notre journaliste William Bourton, on ne connaîtra pas la composition du nouveau collège avant plusieurs jours. Ecolo-Groen tient la corde: la liste commune passe de 14,07 à 22,68% (8 sièges)
    Gouvy : Claude Leruse n’est plus en position de force
    La liste Ensemble du bourgmestre Claude Leruse n’a pas réitéré son score de 2012, passant de 42,27% à 34,02%. C’est la liste Horizon 9 Gouvy emmenée par Véronique Léonard qui a réalisé le meilleur score avec 47,43% des voix. La majorité absolue reste à confirmer pour cette liste. ROC 2018 obtient 11,04% et Projet Action, avec deux candidats dont l’ex-bourgmestre André Hubert, obtient 7,51% des voix. (JLB)
    Berchem: Riguelle pencherait à gauche
    Après avoir gouverné avec le MR, le bourgmestre Joël Riguelle (CDH) serait en passe de s'allier avec la gauche, nous indique notre journaliste Sophie Mignon. Des négociations seraient en cours hier soir entre le bourgmestre sortant de Berchem, le PS et Ecolo. Ensemble, les trois listes détiennent  17 sièges sur 27. La liste du bourgmestre a néanmoins chuté de 30,35% en 2012 à 25,96%.
    Chastre : Négociations en cours
    Deux listes à vocation libérale au coude à coude, et les Verts en embuscade. En rejoignant leur ancien colistier Thiery Champagne sur la liste Chastre 20+, Pascal Dispa aura sans doute emporté avec lui le sigle MR sur Chastre, mais le résultat n’est pas à la hauteur de ses espérances. La liste poussée par le bourgmestre sortant Claude Jossart et menée par l’échevin sortant Michel Pierre, Chastre@venir, l’emporte en effet, avec 34,30% contre 34,18% pour Chastre 20+. Soit respectivement sept et six sièges.Ecolo aura donc le choix de la majorité, à moins que les anciens amis ne se reforment. Une chose est sûre, Ecolo obtient également six sièges, avec 31,52% des voix. Les négociations débutaient ce dimanche soir. (J.-P. D.V.)

    Uccle: forte baisse du MR qui est toujours en tête, percée d'Ecolo

    Le MR (32,51%) connaît une baisse de 14,81% mais reste en tête malgré tout. La liste dissidente Uccle en avant obtient 9,44%. Ecolo-Groen réalise une percée avec 26,8%, devant Défi (13,28%).

    Le PS connaît également une baisse avec 7,75%, juste devant le CDH (7,51%).

    Saint-Gilles : Charles Picqué assure, Ecolo progresse
    (un tiers des bureaux dépouillés)
    - LB : 40,61%
    - Ecolo-Groen : 27,28%
    - PTB / PVDA :  13,72%
    - MR : 8,39%
    - CDH / CD&V : 3,34%
    Saint-Josse : Majorité absolue pour Emir Kir
    (100% bureaux)
     
    - PS : 17 sièges
    - Ecolo-Groen : 9
    - MR-Open VLD : 2
    - CDH + indépendants : 1
    Schaerbeek: l'alliance Liste du bourgmestre-Ecolo confortée
     
    La liste du bourgmestre arrive largement en tête avec 32,74% malgré un léger recul. Le PS qui était deuxième en 2012 avec 25% tombe à 18%, au profit d'Ecolo qui monte à 19,39%.
     
    L'accord pré-électoral entre la liste du bourgmestre et Ecolo est donc confortée. La seule question: le CDH va-t-il rester dans la majorité? Les négociations ont lieu en ce moment.
     
    Ath : "On a les cartes en mains", estime Ecolo
    A Ath, 50% des dépouillements ont été ficelés. Le suspense reste intense. L'écart entre la liste PS, emmenée par l'ancien bourgmestre de Chièvres, Bruno Lefèfbvre (35,33%), et La Liste athoise, tirée par le bourgmestre sortant, Marc Duvivier (30,51%) se resserre. "On a les cartes en main", nous a d'ores et déjà confié Ronny Balcaen, chef de file d'Ecolo, qui progresserait nettement. Ecolo grimperait d'ores et déjà d'un siège. Le quatrième n'était pas loin. De son côté le MR, présent dans la majorité sortante, confirmerait son recul (15,74%, contre 23,24% en 2012). Si le PS maintient sa courte avance, on se dirige au minimum vers une bipartite PS-MR , voire une tripartite intégrant Ecolo. Ces derniers nous confirment qu'ils se tiennent prêts à discuter.
    A Ath, 50% des dépouillements ont été ficelés. Le suspense reste intense. L'écart entre la liste PS, emmenée par l'ancien bourgmestre de Chièvres, Bruno Lefèfbvre (35,33%), et La Liste athoise, tirée par le bourgmestre sortant, Marc Duvivier (30,51%) se resserre. "On a les cartes en main", nous a d'ores et déjà confié Ronny Balcaen, chef de file d'Ecolo, qui progresserait nettement. Ecolo grimperait d'ores et déjà d'un siège. Le quatrième n'était pas loin. De son côté le MR, présent dans la majorité sortante, confirmerait son recul (15,74%, contre 23,24% en 2012). Si le PS maintient sa courte avance, on se dirige au minimum vers une bipartite PS-MR , voire une tripartite intégrant Ecolo. Ces derniers nous confirment qu'ils se tiennent prêts à discuter. (Ph. L)
    Tournai: Delannois devant Demotte
     
    La majorité qui se dessinera ce soir à Tournai est encore bien incertaine mais une tendance se dégage : au Ps, c’est l’actuel bourgmestre faisant fonction Paul Olivier Delannois qui devance le bourgmestre empêché Rudy Demotte, ministre-president de la Fédération Wallonie Bruxelles. Si le PS retourne en majorité c’est donc Delannois qui deviendrait bourgmestre.
    Anvers: De Wever grand vainqueur en voix de préférence (VTM)

    Le bourgmestre sortant d’Anvers Bart De Wever (N-VA) serait le grand gagnant du scrutin local en voix de préférence, selon des résultats provisoires livrés par VTM. Le nationaliste flamand disposerait pour le moment de 16.599 voix de préférence. Filip Dewinter (VB) est son premier poursuivant, avec 4.696 voix. Wouter Van Besien (Groen) est troisième (2.965 voix). Peter Mertens, le président du PTB-PVDA, est quatrième (2.835).

    La socialiste Jinnih Beels arrive 5e, avec 2.549 voix. Kris Peeters (CD&V) n’est crédité pour l’heure que de 2.245 voix de préférence. Selon des résultats encore très partiels livrés peu avant 19h00 par les autorités flamandes, la N-VA remporterait 37,3 % des voix à Anvers, devant Groen (16,4%) et le Vlaams Belang (12,3%). Le sp.a arrive 4e avec 11,5% des voix, devant le PVDA (8,7%).

    Forest : Ecolo rivalise avec la Liste du bourgmestre
    (47% des bureaux dépouillés)
     
    - Ecolo 25,17%
    - LB : 24,2%
    - MR : 16,5%
    - Défi : 12,45%
    - PTB/PVDA : 9,8%
    - CDH ; 7,5%
    Tournai : Delannois devant Demotte
    La majorité qui se dessinera ce soir à tournai est encore bien incertaine mais une tendance se dégage : au PS, c’est l’actuel bourgmestre faisant fonction Paul Olivier Delannois qui devance le bourgmestre empêché Rudy Demotte, ministre-president de la Fédération Wallonie Bruxelles. Si le PS retourne en majorité c’est donc Delannois qui deviendrait bourgmestre. (S. Du.)
    A Gembloux, Dispa sort vainqueur
    Dans la cité des Couteliers, le député-bourgmestre sortant, Benoît Dispa (CDH), assoit encore un peu plus son statut d'homme fort. Après le dépouillement de 8 bureaux sur 12, la liste Bailli remporte 40,52% des suffrages (pour 36,81% en 2012). La plus forte progression est celle du parti Ecolo, qui passe de 13,65% à 22%. A l'inverse, le MR perd plus de 10%. A pointer: Défi, qui présentait pour la première fois une liste clairement identifiée sous son sigle, signe un joli score de 6,78% et devrait faire son entrée dans le conseil communal. (L. Sc.)
    Arlon : premières tendances en faveur de la liste maïeur
    Les résultats ne sont encore que partiels dans le chef-lieu mais les tendances sont assez claires. Le parti du bourgmestre Vincent Magnus, ex-CDH rebaptisé Arlon 2030, est légèrement conforté avec 38,7% des voix pour un score complet de 37,17% en 2012. Le MR progresse très légèrement (+1,12%), au contraire d’Ecolo + qui progresse, lui, de 7%, tandis que le PS, partenaire de la majorité avec le CDH, chute de 26,1% à 16,24%. (JLB)
    Mont-Saint-Guibert : une majorité absolue pour MSGCohésion
    Ce sont les anciens bourgmestres UC Jean Moisse et Jean-François Breuer qui seront heureux, là où ils se trouvent. Julien Breuer, le fils du dernier précité, vient de remporter la majorité absolue, avec 11 sièges sur 19 à Mont-Saint-Guibert. Ecolo perd ainsi son maïorat, avec 10% de suffrages en moins.
    L’alliance entre le MR et le CDH, dans MSG Cohésion, renoue ainsi avec les résultats d’antan, le PS en moins. « Nous allons cependant voir si l’on ne peut pas discuter avec un autre groupe pour élargir la majorité », nous explique Julien Breuer. On a jusqu’au 3 décembre pour cela. » (J.-P. D.V. )
    Le PS s'effondre à Aiseau-Presles
     
    Le PS s’est planté à Aiseau-Presles : il y a en effet perdu sa majorité absolue, et dégringole de 57 à 41%, une chute vertigineuse de 15%. Le parti de Jean Fersini essuie ainsi les absences de deux faiseuses de voix, les députées Graziana Trotta et Ozlem Ozen qui ne figuraient plus sur la liste, décumul oblige. Il a aussi du faire face à la liste dissidente Acap 6250 qui est allée chercher près de 9% des voix. Le grand vainqueur est le groupe Ensemble de tendance CDH tiré par Philippe Charlier : il progresse de +3,6% et passe de 30,4 à 34%. Autre perdant du jour : le MR qui a vu filer 4% de ses électeurs, et se place en quatrième position.
    Le CDH renforce sa majorité à Gerpinnes
     
    A Gerpinnes, c’est paradoxalement son adversaire que le cartel Horizons (MR-PS-Ecolo) a renforcé ce dimanche aux communales : le CDH emmené par le bourgmestre sortant Philippe Busine a en effet progressé de +7% par rapport à 2012, et obtenu la majorité absolue en pourcentage. Il sera donc au pouvoir avec 13 sièges contre 10 pour Horizons. Quant à la liste Demain où se présentaient cinq candidats, elle a raté de peu son entrée au conseil communal avec 6,93% des voix. Depuis la fusion des communes, c’est la première fois qu’un bourgmestre reste en place durant trois mandatures. « Les électeurs ont récompensé notre travail », se félicite Philippe Busine.
    Evere: léger recul de la liste du bourgmestre
    (10 bureaux de vote dépouillés sur 26)
     
    Liste du bourgmestre: 36,8%
    MR: 17,27%
    Ecolo-Groen: 16,28%
    Défi: 12,95%
    Humanistes Everois: 5,54%
     
    A Charleroi, léger recul du PS après le dépouillement de 5 bureaux de vote sur 62
     
    Selon les premiers résultats partiels, le PS est en recul avec 40,66%, au profit du PTB qui gagne plus de 12 points de pourcentage, pour arriver à 16,26%. Il est suivi du MR (10,34%), d'Ecolo (7,75%), C+ (7,61%) et Défi (5,67%).
    Andenne: Claude Eerdekens rempile à son poste

    Le bourgmestre d’Andenne, Claude Eerdekens, a remporté les élections communales dimanche avec sa liste PSD@. Il rempile pour un dernier mandat. Âgé de 70 ans, M. Eerdekens est le plus ancien bourgmestre de Wallonie, en place depuis 1972.

    Ath : le suspense demeure
    Ath: 11 bureaux sur 14 ont été dépouillés. Et l'écart reste extrêmement serré entre le PS Bruno Lefèbvre et Marc Duviver, le bourgmestre sortant, banni du PS en mars dernier. A peine 500 voix les séparent... Le suspense reste entier, même si, aux QG du MR et d'Ecolo, on se préparent au scénario d'une bi- ou tripartite. (Ph.L.)
    Une «accélération bleue», selon la présidente de l’Open VLD
    Gwendolyn Rutten s’est déclarée dimanche soir satisfaite des résultats des élections communales tenues dans les communes de Flandre, en évoquant une accélération pour les bleus (la couleur des libéraux flamands).
    «Nous voyons que tous les bourgmestres bleus s’en sortent remarquablement bien. Nous sommes récompensés pour tout ce que faisons», a-t-elle affirmé à la radio-télévision flamande publique VRT.
    Mme Rutten s’est notamment réjouie des bons résultats enregistrés par les bourgmestres Open Vld de Malines et de Staden, Bart Somers et Francesco Vanderjeugd.
    Les premiers résultats disponibles dimanche soir étaient moins favorables aux libéraux à Anvers et en particulier au secrétaire d’État Philippe De Backer.«Mais nous savions que cela allait être difficile», a souligné la présidente de l’Open Vld, en épinglant son propre résultat à Aarschot (Brabant flamand), où la liste qu’elle dirigeait a obtenu près de 30% des voix après dépouillement de dix des onze bureaux, en progression de 15%.
    Benoit Lutgen : "Nous restons la troisième force politique francophone"
    Le président du CDH s'est exprimé depuis Bastogne. Commentant les résultats de son parti, il s'est réjoui : "Nous restons la troisième force politique francophone par notre ancrage local", a-t-il dit, ajoutant que dans les prochaines années, le CDH allait "poursuivre son redéploiement". Ce que nous avons fait aujourd'hui, c'est une étape vers les élections de mai 2019.
    Benoît Lutgen a remercié ses soutiens à Bastogne, qui lui ont permis de maintenir sa majorité absolue. "Ca n'a pas toujours été facile, mais nous l'avons fait dans le respect", a-t-il déclaré.
    Nous l'évoquions plus tôt mais la tendance se confirme: le vert s’impose partout dans le pays. Dans les trois Régions du pays, les partis écologistes progressent fortement. C’est particulièrement le cas à Bruxelles.
     
    Dison : le PS conforte sa majorité mais Yvan Ylieff s’en va
     
    Amené par la députée wallonne Véronique Bonni et poussé par le bourgmestre sortant Yvan Ylieff, le PS disonais (province de Liège) est en grande forme puisqu’il rafle à lui seul 53,35% des voix (4066 votes), soit une progression de 4,28% par rapport au scrutin de 2012. Ce qui devrait lui conférer deux sièges supplémentaires au conseil communal. Yvan Ylieff, bourgmestre de la commune depuis la fusion des communes en 1977, ne rempilera pas cependant : la tête de liste Véronique Bonni décroche la première place du podium avec 1606 voix de préférence, contre 1139 voix pour son colistier. Lequel affirme n’être pas déçu pour autant : « Pas du tout. Je me suis mis sur la liste à la demande du parti socialiste pour conforter notre majorité, la mission est réussie. » Le Parti Populaire est l’autre vainqueur des urnes disonaises puisqu’il entamera la prochaine législature avec trois conseillers supplémentaires. Ecolo, le MR et Vivre Dison gagnent aussi des sièges, essentiellement au détriment du CDH. (Jo. Ma.)
    Orp-Jauche : 15 sièges sur 19 pour l’Union politique
    « Si on m’avait dit qu’un jour je serai bourgmestre, et même que je serai bourgmestre avec 75% des voix, je ne le croirais pas. » Heureux le bourgmestre sortant, Hugues Ghenne. Le socialiste avait ouvert sa liste union politique aux MR d’Olivier Maroy, à un ancien Ecolo et à une membre du CDH. Le résultat est là, avec 15 sièges sur les 19 au conseil communal. Les votes de préférence ne sont pas encore connus, mais après avoir marché plus de 700 kilomètres pendant la campagne, Hugues Ghenne devrait l’emporter. « Sinon je serai un échevin fidèle… », rigole-t-il.
    Dans l’opposition, la liste Pacte, regroupant des Ecolo, des anciens CDH et des indépendants, recueille les 4 derniers sièges. La liste Citoyens d’Europe ne sera, lui, pas représenté au conseil. (J.-P. D.V.)
    Jodoigne : le MR garde sa majorité absolue
    L’Union communale (MR) limite les dégâts en perdant deux sièges, pour passer à quatorze unités. Le bourgmestre en fonction, Jean-Luc Meurice devient bourgmestre effectif. Dans l’opposition, Ecolo prend les deux sièges perdus par l’UC, et passe à 4 élus. Enfin, la liste J’m (PS, CDH, Défi et indépendants) reste à cinq sièges. J.-P. D.V.
     
    Marche-en-Famenne : Le CDH perd sa majorité absolue
    Même si le verdict des urnes reste incomplet, les résultats sont clairs à Marche. Tout en restant largement majoritaire, le parti du bourgmestre André Bouchat et du ministre René Collin perd des plumes, passant de 59,14% à 45,74% des voix. Le PS, partenaire de la majorité, chute de 8,38% par rapport à 2012 tandis que le MR de Willy Borsus gagne 10,69% des voix, à 25,86%. Ecolo obtient 7,8%  et Défi, 3,29%. (J-L.B.)
    La tendance se marque à Charleroi: le PS perd quelques points de pourcentage au profit du PTB, qui se hisse en deuxième position.
     
    A Estaimpuis, Senesael reste bourgmestre
     
    Avec 60,4% des voix, le PS-LB emmené par le novice en politique, Quentin Huart et poussé par le député fédéral Daniel Senesael, maintient largement sa majorité absolue avec 15 sièges sur 21. Derrière Ecolo obtient 3 sièges et la liste Pour Vous, 3 sièges également. Mais en termes de voix de préférence c’est sans surprise l’actuel bourgmestre Daniel Senesael qui remporte le scrutin avec plus de 2000 voix mais derrière lui, Quentin Huart ne démérite pas avec 1200 voix de préférence. Daniel Senesael a annoncé qu’il resterait bourgmestre d’Estaimpuis. Quentin Huart devrait lui obtenir un échevinat.
    Ganshoren : majorité MR-Défi-ProGanshoren, Pierre Kompany bourgmestre
    A Ganshoren, l'accord de majorité est signé : ce sera MR-Défi-ProGanshoren (humanistes et indépendants)
    Comme prévu dans le cadre du préaccord conclu avec le MR, ProGanshoren prend le mayorat : Pierre Kompany fera 3 ans et Jean-Paul Van Laethem lui succèdera pour 3 ans.
Alimenté par ScribbleLive Content Marketing Software Platform