Communales 2018 : tous les résultats et les dernières informations

    Ath:  vers une tripartite PS-MR-Ecolo à Ath

    Au terme des dépouillements (14 bureaux sur 14), le PS Bruno Levèbvre, ex-bourgmestre de Chièvres, a remporté son pari. Mais avec 35,01%, il est talonné de peu par La Liste athoise (LLA), emmenée par le bourgmestre sortant, exclu du PS en mars dernier. 

    Comme on le soupçonnait, le PS va donc devoir se tourner vers d’autres formations pour constituer une majorité confortable, marquée par un vent de rupture en termes de gouvernance. Le MR, déjà présent dans la majorité sortante avec son chef de fil, Christophe Degand, sera assurément de la partie. Et ce, même s’il perd quelques plumes en reculant à 15,05% (contre 23,35% en 2012). 

    Mais la tripartite avec Ecolo, qui s’inscrit dans la vague verte qui a déferlé sur en Wallonie picarde, semble incontournable. En passant de 2 à 4 sièges, les verts se montrent incontournables. Et prêts à prendre leurs responsabilités. "Nous pouvons apporter dans les 6 années qui viennent nos idées, notre projet et notre programme. Et ce, dans le respect des règles », a confié Ronny Balcaen face à ses militants et candidats. "L’éthique sera au coeur des discussions que nous serons amenés à avoir avec nos futurs partenaires » prévient d’ores et déjà l’ancien député fédéral.

    Ce point figurera donc au centre des négociations qui vont démarrer. Il ne faut pas s’attendre à ce qu’elles soient simples et rapides… 


    (Ph.L.)
    Malines: majorité absolue pour Bart Somers
    La liste VLD-Groen emmenée par le bourgmestre sortant Bart Somers emporte la majorité absolue à Malines: 47,9% des voix, en progression de 14% (25 sièges sur 43). Le SP.A (-9,1%) et la N-VA (-6,7%) baissent fortement.
    Walhain : Wal-1 (PS-MR) perd sa majorité absolue
     
    Ecolo a l’avenir de Walhain en main. Ce dimanche soir, la liste menée par Jean-Marie Gillet a obtenu un siège de plus, en passant à quatre unités. Comparaison n’étant pas raison, puisqu’il y a désormais 19 élus au lieu de 17, toujours est-il que le groupe Wal-1, unissant PS et MR sous la houlette de Laurence Smets (PS) perd sa majorité absolue, avec huit sièges au lieu de neuf. C’est le groupe Avenir communal (CDH), par contre, qui grimpe le plus et passant à 7 élus, soit deux de plus. Allié jusqu’ici à Wal-1, Jean-Marie Gillet va désormais « étudier le signal envoyé les électeurs ». Sur base des programmes, il dit avoir son temps pour choisir le bon projet pour Walhain. (J.-P. D.V.)
    Namur: Prévot réussit son pari
    Après un tiers des résultats électoraux dépouillés dans la capitale wallonne (11 sièges sur 38), les tendances de fond se dessinent. La majorité sortante CDH-MR-Ecolo sort affaiblie du scrutin. Mais affaiblie seulement, en considérant que numériquement sa prépondérance était confortable. Et qu'en face, pour le seul parti qui aurait pu faire vaciller le trio, à savoir le PS, la défaite est cuisante. Deux listes tirent de chauds marrons du feu: Défi et le PTB.Le conseil communal namurois compte 47 sièges. Si on transpose en nombre de conseillers les résultats partiels disponibles à cette heure, cela donne 16 pour le CDH (un statu quo), 9 pour Ecolo (qui en gagne 3 et devance du coup les réformateurs dans la tripartite), 6 pour le MR (qui en perd 4), et 9 au PS (qui en avait 15). Au rang des forces politiques installées, les verts sortent les grands vainqueurs. Défi, qui n'a jamais encore siégé dans l'enceinte namuroise, fait une entrée pour le moins remarquée avec 4 sièges d'un  coup. PTB, qui lui non plus n'avait aucun représentant, décroche 3 sièges, ce qui reste une sensation.Reste que Maxime Prévot, grand partisan de la reconduction de la tripartite a réussi son pari: gardé une majorité forte avec les trois listes, maintenir le CDH premier parti, et être l'homme fort du CDH, entendez garder l'écharpe mayorale... (L. Sc.)
    Pierre-Yves Dermagne, chef de file PS au parlement wallon, sera bourgmestre de Rochefort
     

    Pierre-Yves Dermagne, le chef de file socialiste au Parlement de Wallonie, sera le prochain bourgmestre de Rochefort, indique-t-on dimanche soir du côté du PS.

    Il tirait la liste PS-MR «Cap 2030-IC», par ailleurs poussée par le libéral François Bellot, qui a récolté 66,13% des suffrages dans cette commune de la province de Namur.

    Pierre-Yves Dermagne a totalisé 1.630 voix de préférence, contre 1.235 pour le bourgmestre empêché François Bellot et 1.248 pour la bourgmestre MR faisant fonction, Corine Mullens.

     
    Etterbeek: pas de majorité absolue pour Vincent Dewolf
    Tous les bureaux ont été dépouillés à Etterbeek. La liste du bourgmestre Vincent Dewolf (MR) décroche 16 sièges. La liste Ecolo-Groen 11 sièges. PS-SP.A 4 siège, Alternative-CDH 2 siège et défi 2.
    Tournai: le PS et Ecolo éjectent Marghem
     
    C’était dans l’air, c’est désormais officiel : PS et Ecolo ont conclu un accord de majorité à Tournai et cela, alors que les résultats définitifs ne sont pas encore connus. « Le PS et Ecolo ont débuté des négociations de majorité dès que les résultats ont commencé à donner des tendances significatives, explique le PS dans un communiqué. Il apparaît qu’Ecolo progresse le plus. Le MR régresse. Le PS se tasse mais maintient la première place. Sur cette base, il est donc décidé de sceller un accord de majorité entre les deux formations. Dès que les résultats définitifs seront connus, les discussions précises sur les compétences et la méthode de rédaction de la DPC seront précisés. »
    Le MR, partenaire des socialistes à Tournai depuis 2012, est donc renvoyé dans l’opposition : le parti a perdu deux sièges et il semble que le score personnel de Marghem se soit effondré. A la télévision, peu avant la fin du scrutin, Marie-Christine Marghem avait déclaré: "Je suis allée sur les marchés ce matin. J'ai senti un basculement de l'opinion publique en notre faveur".
    PS et Ecolo comptent 23 sièges sur 39 et à sa tête, la nouvelle majorité comptera aussi un nouveau bourgmestre : Paul-Olivier Delannois. Celui qui a été bourgmestre faisant fonction durant six ans a conquis le vote des Tournaisiens devant le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte qui paie sans doute là son « empêchement ». S.Dx et MdM
     
    Perwez : André Antoine battu
    Le président du parlement wallon, le CDH André Antoine a perdu ce dimanche son combat contre l’union faite par le MR et Ecolo. Sa liste DRC+ n’a recueilli que 48,22% des suffrages, contre 51,78% à Ensemble. Le bourgmestre en titre a obtenu 1.281 voix de préférence, battant ainsi le bourgmestre en fonction, Carl Cambron, qui a obtenu 1.155 voix. Cependant, c’est le député wallon MR, avec qui André Antoine est en majorité à la Région wallonne, qui deviendra bourgmestre. Il a obtenu 1.696 voix, encore mieux qu’André Antoine. (J.-P. D.V.)

    Molenbeek: Catherine Moureaux prend le dessus sur Françoise Schepmans

     

    La liste PS-SP.A, emmenée par Catherine Moureaux, la fille de Philippe Moureux, semble avoir pris le dessus avec 31,34% (17sièges) sur la Liste de la Bourgmestre libérale Françoise Schepmans (23,96% et 13 sièges). Le PTB enregistre une progression sensible (13,61%, en progrès de 9%, et 7 sièges) devant Ecolo-Samen (8,18%).

     

    CDH-CD&V+ (8,39%), et la N-VA (3,38%) sont en léger recul. Défi (4,76%) a progressé d’un demi pour cent.

    Rochefort: Dermagne bat Bellot et devient bourgmestre
    En terre rochefortoise, le suspense n'était nullement de savoir quelle liste électorale allait l'emporter - puisque François Bellot, ministre MR des Transports au sein du gouvernement fédéral s'était allié avec chef de groupe du PS au parlement wallon et ex-ministre Pierre-Yves Dermagne. Sans surprise, cette coalition baptisée CAP 2030-IC emporte 66,13% des suffrages. Tout se jouait donc du côté des voix de préférence. Et là, François Bellot perd son leadership: le nouveau bourgmestre est donc Pierre-Yves Dermagne. (L. Sc.)

    Schaerbeek : le CDH éjecté de la majorité

    Depuis 2006, Schaerbeek était dirigée par une majorité Défi, Ecolo, CDH. Le CDH ne rempilera pas.

    Avant le scrutin, les deux premiers avaient annoncé leur volonté de continuer à travailler ensemble si l’électeur en marquait le souhait. Avec ses 31,97% (17 sièges), contre 32,64 il y a six ans, la Liste du bourgmestre (Défi) Bernard Clerfayt s’est maintenu à flot tandis qu’Ecolo-Groen grimpait de 13,43 à 19,39% (10 sièges). Dans ces conditions (27 sièges sur 47), la seule question était de savoir si le CDH (7,22%, soit - 1,93%) resterait dans la majorité, les 3 sièges du parti de Denis Grimberghs n’étant pas indispensables. La réponse est tombée un peu après 20h : la liste du Bourgmestre et les verts dirigeront désormais la Cité des Anes à deux.

    Les humanistes siègeront dans l’opposition avec les socialistes. Avec ses 18,09% (9 sièges), le PS-SPA, orphelin de Laurette Onkelinx, perd 6,98% et s’affiche comme le grand perdant de la journée. Une partie de ses voix est sans doute partie au PTB, qui a bondi de 1,23 à 12,66%, raflant 6 sièges au passage. (W.B.)

    Forest: Ecolo premier parti
    La liste Ecolo emmenée par Stéphane Roberti empoche 11 sièges à Forest. La liste du bourgmestre Marc-Jean Ghyssels n'obtient que 10 voix, le MR 6, Défi 4, le PTB 4, le CDH 2.
    Watermael-Boistfort: Deleuze poursuit
    Olivier Deleuze, le bourgmestre écologiste sortant de Watermael-Boistfort rempile en compagnie de son allié MR.
    Ecolo décroche 12 sièges, Défi 7; 6 sièges pour le MR, 3 pour le PS et 1 la liste CDH Génération humaniste. La majorité sortant Ecolo-MR est reconduite. Reste à savoir si le CDH rejoindra l'attelage.
    Dinant: Fournaux perd le mayorat
     
    Les résultats sont extrêmement serrés dans la cité des Copères. Alors que 3 bureaux sur 5 sont dépouillés, ils donnent pour résultat que... le nouveau bourgmestre dinantais est Axel Tixhon (CDH, mais qui avait fait alliance avec Ecolo, un ancien échevin MR et des candidats d'ouverture). Il coiffe sur le poteau la liste de Richard Fournaux (MR). Surtout, avant même 21 heures, on apprenait un accord entre la liste de Tixhon (qui est assurément le nouveau bourgmestre), le PS de Laurent Belot, et l'ancien premier échevin MR dissident Robert Closset. Richard Fournaux était maïeur depuis quatre mandatures. (L. Sc.)
    Chastel : "Nous restons dans la tendance de 2014"
     
    Le président du MR Olivier Chastel s'est exprimé sur le plateau de la RTBF. Il a reconnu la "poussée massive" effectuée par Ecolo à Bruxelles. A ce titre, "il est clair que certaines majorités vont devoir changer". Mais il a tenu à la nuancer en Wallonie. Il a par ailleurs relativisé le recul de son parti. "Si l'on se base sur les résultats partiels des provinciales, notre score reste dans la tendance de 2014" a-t-il dit.
     
    Woluwe-Saint-Lambert: Olivier Maingain inoxydable
    La liste du bourgmestre Olivier Maingain (Defi) décroche 25 sièges à Woluwe-Saint-Lambert. Ecolo en obtient 6, le MR+ 4 sièges, WolHu obtient 2 sièges
    Nollet : "Tenir compte du signal envoyé par l'électeur"
    .Le député fédéral Ecolo Jean-Marc Nollet était aussi invité sur le plateau de la RTBF. Il s'est réjoui du "formidable signal d'espoir" envoyé par les citoyens qui n'ont "pas voté pour le rejet mais ont fait un choix positif de changement de société incarné par Ecolo". Interrogé sur la possibilité que malgré cette poussée verte, les écologistes soient rejetés dans l'opposition dans certaines communes comme la Ville de Bruxelles, Jean-Marc Nollet a affirmé que ce signal devait se traduire dans les majorités. "Il sera malvenu, pour ne pas dire autre chose, que ceux qui ont la main ne tiennent pas compte de ce signal", a-t-il prévenu.
    Anvers: Bart De Wever reste maître du jeu
    Pas ou peu de signes de faiblesse de la part de Bart De Wever et de la N-VA à Anvers. Après dépouillement de 100% des bureaux de vote, la liste emmenée par le président du parti nationaliste obtient 35,9% des suffrages (-1,8%) et 23 sièges sur 55. Groen progresse de 10,4% et obtient 18,4% (11 sièges). La majorité actuelle à Anvers (N-VA, CD&V et VLD) pourrait donc rester en place avec 28 sièges sur 55.
     
    Tournai: Marie Christine Marghem (MR) reconnaît la victoire de «l’alliance des gauches"

    La ministre fédérale Marie Christine Marghem (MR) a reconnu la victoire d’une «alliance des gauches» selon ses termes, à la suite de l’accord de majorité entre le PS et Ecolo à Tournai qui renvoient le MR dans l’opposition. «On a fait une belle campagne, mais il faut reconnaître la percée d’Ecolo dans le cadre de ces élections», a commenté Mme Marghem.

    Saint-Gilles: Charles Picqué toujours en tête, percée d’Ecolo-Groen et du PTB

     

    La liste PS du bourgmestre, Charles Picqué, arrive en tête avec 39,65%, devant Ecolo-Groen (28,14%) et le PTB (13,02%) qui réalisent une percée . Vient ensuite le MR, en recul (9,03%), suivi du CDH-CD&V (3,67%) et de Défi (3,32%).

    Jette: l'alliance autour d'Hervé Doyen rempile
    L'alliance formée par la liste du bourgmestre Hervé Doyen (CDH), Ecolo et le MR rempilent pour six ans. Même si le maintien du trio n'est pas indispensable mathématiquement, un accord préélectoral avait été scellé. La Liste du bourgmestre obtient son meilleur score depuis 1976, nous signale notre journaliste Sophie Mignon.
    par Michel De Muelenaere édité par Corentin Di Prima (Le Soir) 10/14/2018 7:11:16 PM
    Molenbeek : le PS de Moureaux tend la main au PTB
    L’alternance à l’ère Moureaux n’aura finalement duré que 6 ans. Les socialistes confirment en effet leur position de premier parti à Molenbeek et empochent 17 sièges (+1 par rapport à 2012). Catherine Moureaux fait mieux que son père avec 7.133 voix de préférence contre 5.952 pour Philippe en 2012.
    Une claque pour le bourgmestre sortante, la libérale Françoise Schepmans, qui privilégiait une reconduite de sa majorité avec les écologistes et les humanistes et passe de 15 à 13 sièges (23,96%)
    L’autre grande surprise de la soirée c’est sans conteste la percée du PTB qui passe de 1 à 7 sièges sur la communes.
    Dimanche soir, Catherine Moureaux se retrouvait donc avec toutes les cartes en main pour tenter de créer la « grande majorité du progrès » qu’elle appelait de ses vœux, qui serait composée avec le PTB et les écologistes. Ensemble, les 3 formations comptabilisent 27 sièges sur 45.
    Si dans le camp écologiste, on se dit en effet d’ores et déjà ouvert à la discussion pour une majorité chichement tournée vers la gauche, Dirk De Block, tête de liste PTB annonce que les réflexions à ce sujet ne seront engagées que demain.
    En cas de refus du PTB de monter dans la majorité, l’alternative qui semble la plus probable est c’est d’une majorité PS-MR, qui jouirait de 30 sièges sur 45. (A. Se)

    Communales 2018: le Kroll de la soirée électorale

     
    Hedebouw : "Oufti !"
    "Oufti !" C'est par ces mots que le porte-parole du PTB, Raoul Hedebouw, a entamé son discours devant les militants du parti marxiste, à Liège. Il s'est déclaré "heureux" des résultats de ce soir, et notamment des "35 élus" obtenus par son parti dans les communes bruxelloises. "L'ancrage local du PTB s'est étalé", s'est-il réjoui, citant outre Bruxelles, Charleroi, Anvers et Liège, Namur, où le PTB devrait obtenir des élus pour la première fois.
    Saint-Gilles: malgré les pertes, Charles Picqué poursuit
    Charles Picqué (PS) garde sa majorité absolue à Saint-Gilles, même si son score passe de 43,50% à 39,65% (17 sièges). Il devrait relancer sa coalition avec son éternel comparse  Patrick Debouverie, dont la liste MR a pourtant perdu 3 sièges (6 auparavant). Ecolo progresse fortement et obtient 11 sièges. Le CDH disparaît du paysage en perdant ses 2 conseillers communaux. Le PTB décroche 4 sièges.

    Anderlecht: chute du PS, forte progression du PTB

     

    Le PS-SP.A-CDH a enregistré une baisse importante à Anderlecht (29,73 %). Les socialistes perdent 7 points par rapport aux élections de 2012. Le PTB, quant à lui, réalise une forte progression à 14,6 % (+13 points). Le MR-Open VLD-IC a récolté 22,5 % des voix, Ecolo-Groen 15,5 %.

    Bart De Wever: nulle coalition à Anvers sans la N-VA
    Le président de la N-VA, Bart De Wever, a pris la parole dimanche vers 21h30 devant ses supporteurs à Anvers. 
    "Nous avons réussi! Nous avons gagné, de loin. Nous sommes le plus grand parti de cette ville. La fois dernière, nous avions réalisé un score incroyable de 23 sièges, Aujourd’hui, nous avons de nouveau 23 sièges. Soyons honnêtes, personne ne croyait que c’était possible. Nous y sommes parvenus. Il y a beaucoup de coalition possible dans cette ville, mais aucune sans la N-VA. Nous n’avons pas reçu ce résultat en cadeau. Une des campagnes les plus dures de tous les temps s'achève: c'était tous contre un. Maintenant, il faudra se réconcilier. Demain je prendrai l’initiative d’inviter tous les partis. Je lance un appel à l’ensemble des partis pour qu'ils attendent ces initiatives pour l’avenir de la ville dans l’intérêt de tous les Anversois".
    Evere: la Liste du Bourgmestre largement en tête, Ecolo-Groen devient le deuxième parti

    Grande stabilité à Evere. Malgré une légère baisse, la liste du bourgmestre sortant Rudi Vervoort (PS) reste largement en tête. Ecolo-Groen devient deuxième parti (16,85 % + 3 points). le MR chute à 16,3%, (-1 point). La coalition actuelle PS-Défi devrait poursuivre: elle décroche 17 sièges sur 35. Notons que la N-VA obtient 1 siège.

    par Le Soir édité par Michel De Muelenaere 10/14/2018 7:39:43 PM
    Grosse claque pour le CDH à Verviers
     
    Le PS arrive en tête avec 29,38% (13 sièges), devant le MR en net recul (14,95% - 6 sièges). Le CDH perd la moitié de ses voix (13,71% - 5 sièges). La majorité actuelle PS-MR semble juste (19 sièges sur 37). 
     
    Liège: les résultats définitifs pourraient ne pas être connus avant lundi matin

     

    Avec seulement six bureaux sur soixante dépouillés à Liège en milieu de soirée, les résultats définitifs pourraient ne pas être connus avant lundi matin, a indiqué dimanche soir Pierre Verjans, politologue à l’Université de Liège, sur le plateau de RTC Télé Liège.

    Pierre Verjans a expliqué s’être entretenu dernièrement avec le bourgmestre de Liège et ils ont ensemble estimé que les résultats définitifs pourraient ne pas être connus avant 6 ou 7h du matin.

    Ville de Bruxelles : Philippe Close (PS) réussit son pari

    C'était l'un des résultats très attendus de la soirée. La Ville de Bruxelles, c'est la commune de l'affaire du Samusocial, du piétonnier, du stade national. Une mandature agitée pour la majorité PS-MR sortante. Un gros test pour le bourgmestre PS, Philippe Close, qui a fait plus que limiter les dégâts ce dimanche soir, puisqu'il se présentait sans le SP.A, mais qu'il égale le score de 2012.
    Son partenaire, le MR d'Alain Courtois de son côté perd des plumes. Ecolo, qui faisait jeu égal avec le PS lors du dépouillement des premiers bureaux de vote, est rentré dans le rang au fil de la soirée, même si la liste emmenée par Benoît  Hellings réalise une progression et se hisse à la seconde place (16,9%). Mais c'est le PTB qui réalise la plus grosse percée : +10%, à 11,6%. Défi, emmené par Fabian Maingain, stagne à 7,5%. Le CDH, orphelin de Joëlle Milquet, tombe à 10%. 
    Namur: la majorité et Maxime Prévot poursuivent
    Même si tous les bulletins n'ont pas été dépouillés, les partis de l'actuelle majorité au pouvoir à Namur (CDH, Ecolo, MR) vont annoncer qu'ils poursuivent leur alliance. Le CDH baisse par rapport à 2012 (29.41%, -2.40%) mais garde ses 16 sièges. Le PS reste le deuxième parti: 18.68% (9 sièges), mais enregistre une sérieuse perte (9.68% et 6 sièges. Ecolo obtient 17.35% (+3.29%) et 9 sièges.
    Elio Di Rupo: "Cap sur les législatives de 2019"
    "Nous restons, et de loin, le premier parti francophone de Belgique, a affirmé le président du parti socialiste, Elio Di Rupo. C'est de très bon augure pour la prochaine échéance électorale. Je me consacrerai au prochaines élections législatives".

    Mons: «Nicolas Martin fera un excellent bourgmestre», estime Elio Di Rupo

    Le PS est en léger recul à Mons, avec 46,37%, mais conserve sa majorité à Mons, devant la liste «Mons en mieux» de Georges-Louis Bouchez (20,65%). Ecolo progresse avec 12,62%, tout comme le PTB (8,29%). Vient ensuite la liste Agora-CDH (5,38%). Défi n’atteint que 1,83%.

    Le bourgmestre sortant, Elio Di Rupo, a déclaré que «Nicolas Martin fera un excellent bourgmestre».

    Marche-en-Famenne: le duel Collin-Borsus tourne en faveur du cdH; Bouchat garde la main

     

    Le duel opposant, à Marche-en-Famenne, le ministre wallon de l’Agriculture René Collin (cdH) et le ministre-président wallon Willy Borsus (MR) a finalement largement tourné en faveur du premier, dont la liste Mayeur cdH a récolté 46,08% des voix (14 sièges). La liste libérale, elle, a obtenu 24,18% des suffrages (6 sièges), devant la liste PS et ses 17,97% des voix (4 sièges). Mais c’est un troisième candidat qui a tiré son épingle du jeu: André Bouchat, l’actuel bourgmestre de la localité qui poussait la liste cdH, a enregistré 3.453 voix de préférence, loin devant les 1.561 voix de René Collin. Ecolo affiche pour sa part un score de 7,88%, DéFI plafonnant à 3,88%.

    Le parti Islam n’a obtenu aucun élu

    Le parti ISLAM, qui présentait deux candidats à la Ville de Bruxelles et dans la commune de Molenbeek-Saint-Jean, n’a obtenu dimanche aucun élu, selon les résultats complets. Il perd ainsi les deux conseillers communaux sur lesquels il avait pu compter en 2012: un à Anderlecht, où la liste du parti avait été écartée pendant la campagne électorale, et un à Molenbeek.

    Watermael-Boistfort: c'est plié pour la coalition Ecolo-MR
    Les négociations se sont conclues vers 22 heures, dimanche, à Watermael-Boistfort. La commune de l'est de Bruxelles sera dirigée par une coalition Ecolo-MR. Sans le CDH. Olivier Deleuze (Ecolo) rempile comme bourgmestre.
    Gand: la N-VA prête à offrir l’écharpe maïorale à Mathias De Clercq (VLD)

    Si une majorité de centre-droit est possible à Gand, la N-VA est prête à s’allier à l’Open Vld et à offrir l’écharpe maïorale à a tête de liste Mathias De Clercq, a annoncé la tête de liste N-VA Anneleen Van Bossuyt à la VRT. Actuellement, il manque un siège pour former une coalition de centre-droit entre l’Open Vld, la N-VA et le CD&V. La N-VA a perdu deux sièges. «Ce n’est pas agréable de reculer mais un changement est possible avec une coalition de centre-droit», dit-elle. Elle appelle la tête de liste libérale Mathias De Clercq à «prendre le train en marche», pour former une majorité.

    Ecolo prend la tête à Ixelles

     

    Ecolo-Groen arrive largement en tête avec 33,05%, soit une progression de près de 10 points de pourcentage, devant la liste du bourgmestre avec 25,55% et le PS-SP.A avec 18,91%. Défi est en recul avec 7,16% (-5 points de pourcentage par rapport à 2012), suivi du PTB en nette progression à 6,26%.

     
    Gand: Le VLD revendique le poste de bourgmestre
    Bras-de-fer en vue à Gand. La tête de liste VLD, Mathias De Clercq, dont le parti a obtenu 15 sièges (+6), de 16,5% à 25,4% réclame l'écharpe de bourgmestre malgré le fait qu'elle ne soit pas arrivée en tête. L'alliance SP.A-Groen obtient 19 sièges mais en perd 7 dans l'aventure. "Les Gantois ont voté pour un bourgmestre libéral", a lancé De Clercq. Reste à voir avec quels partis il va s'allier...
    Surprise à Pecq où Aurélien Brabant (Ecolo) est élu bourgmestre

    A Pecq, dans le Hainaut, l’ère Marc D’Haene est terminée. L’Ecolo Aurélien Brabant (31 ans) devient en effet bourgmestre en formant une majorité qui devrait renvoyer la liste de Marc D’Haene, GO, dans l’opposition.

    Amay: Jean-Michel Javaux rempile pour un troisième mandat

    La liste Ecolo à Amay a obtenu 54,43% des voix, soit 13 sièges sur les 23 du conseil communal. Cette majorité absolue sera menée par Jean-Michel Javaux qui entame dès lors son troisième mandat. A lui seul, il obtient sur sa liste près de 33% des suffrages.

    Le PS a de son côté décroché 8 sièges, 2 sièges tombant dans l’escarcelle d’Amay Plus (MR), soit un de plus qu’en 2012.

    par Le Soir édité par Michel De Muelenaere 10/14/2018 8:37:40 PM
Alimenté par ScribbleLive Content Marketing Software Platform