Coupe du monde : les dernières informations

    L’Islandais Rurik Gislason devient le nouveau sex-symbol de la Coupe du monde en Russie

     

    Inconnu avant de fouler les pelouses de la Coupe du monde en Russie, le médian islandais Rurik Gislason, qui évolue en 2e division allemande au SV Sandhausen, a connu un véritable boost de sa popularité grâce aux réseaux sociaux et à son physique plutôt avantageux.

     

    Alors qu’il n’a disputé que 30 minutes face à l’Argentine, Gislason a gagné plus de 450.000 followers sur son compte Instagram depuis le début de sa Coupe du monde.

     

    Âgé de 30 ans, Rurik Gislason est monté au jeu à la 63e minute face à l’Argentine (1-1) samedi. Outre ses qualités footballistiques, c’est son physique de ’viking’ qui a retenu l’attention de bon nombre de supportrices. Avec 30.000 followers sur son compte Instagram avant l’entame du Mondial, le joueur en est désormais à plus de 520.000 mardi.

    par ben.delsaert par le biais de Rossel 6/19/2018 4:32:34 PM
    par ben.delsaert par le biais de Rossel 6/19/2018 4:35:55 PM

    Roberto Martinez revient sur les critiques adressées par Hazard à Lukaku: «Mes joueurs peuvent se dire les choses, ça ne me pose aucun problème»

    À l’issue de la rencontre remportée contre le Panama lundi, Eden Hazard n’avait pas hésité à critiquer Romelu Lukaku malgré ses deux buts inscrits au cours de la deuxième période. «Romelu continue à marquer, c’est bien pour sa confiance. Je lui ai dit à la mi-temps qu’on avait besoin de lui. En première période, il se cachait un peu là-bas tout seul (devant). Même si on a des bons joueurs, ce n’est pas facile de jouer avec un joueur en moins. Et une fois qu’il a été là, impliqué dans le jeu, comme par magie, il a mis deux buts. J’espère qu’il va comprendre.»

    Roberto Martinez est revenu sur ces déclarations en conférence de presse ce mardi à Moscou. «Mes joueurs peuvent se dire les choses, ça ne me pose aucun problème. Nous cherchons des solutions ensemble. Toutes les relations entre les joueurs sont saines.»

     

    par ben.delsaert par le biais de Rossel édité par Le Soir 6/19/2018 5:13:30 PM

    Le Portugal et l’Angleterre appliquent une règle inexistante

     

    La rencontre opposant le Portugal et l’Espagne ainsi que le match entre la Tunisie et l’Angleterre nous ont permis de voir un comportement particulier de la part des joueurs au moment des célébrations.

     

    C’est un fait cocasse auquel nous avons assisté ce lundi soir à l’occasion de Tunisie – Angleterre. Alors que Harry Kane a offert la victoire aux Three Lions, tous les Anglais se sont précipités vers le héros national du jour et ont célébré ce but hors des limites du terrain. Tous sauf un! Kieran Trippier a tenu à respecter une «règle» voulant que l’adversaire puisse redonner le coup d’envoi si TOUS les joueurs se situent en dehors du terrain.

     

    Cette attitude surprenante avait déjà été aperçue lors de Portugal – Espagne et Fonte figurait dans ce rôle de «sauveur».

     

    Or, cette loi n’existe en réalité pas, comme le rappelle l’article 8 du règlement. «Tous les joueurs, à l’exception du joueur donnant le coup d’envoi, doivent se trouver dans leur propre moitié de terrain; Les adversaires de l’équipe procédant au coup d’envoi doivent se tenir au moins à 9,15 m du ballon tant qu’il n’est pas en jeu.»

    ▶ «La Colombie? C’était suicide en direct!»: notre consultant Jean-Michel Larqué analyse les rencontres de ce mardi et préface celles de ce mercredi. A lire ici

    Yannick Carrasco: «On a le noyau pour aller au bout»

     

    Le Mondial des Diables rouges a bien commencé par la victoire 3-0 face au Panama. Alors que le second match se profile face à la Tunisie, Yannick Carrasco, le flanc gauche des Belges, s’est confié au micro de BeIn Sports. Il aborde différents thèmes, dont les chances de titre de la Belgique…

     

    Sur sa position de latéral gauche: «Ce n’est pas ma place préférée, car je suis un joueur offensif. Je préfère attaquer. Mon point fort, c’est sur les derniers mètres, les dribbles, la profondeur, etc. Mais je me suis adapté. D’ailleurs, de temps en temps, Simeone m’utilisait à ce poste-là. Défensivement, je ne suis pas le meilleur, mais j’arrive à faire les allers-retours et fermer les lignes. C’est un peu grâce à Simeone, mais aussi au coach de la sélection Martinez qui a su trouver un système pour me mettre à cette position.»

     

    Sur Thierry Henry: «Cela a étonné un peu tout le monde. Mais c’était quelque chose de positif pour nous. Savoir que l’on a Thierry Henry à nos côtés, c’est fabuleux. C’était l’un des meilleurs attaquants au monde. Nous étions surpris, mais en même temps heureux qu’il soit avec nous. Quand on fait des phases offensives, c’est lui qui donne les exercices de finition. En sélection, on parle. Il est proche des joueurs. De par son expérience, son vécu et son talent, il nous explique comment se positionner devant un but, etc.»

     

    Sur les chances de la Belgique en Russie: «En tant que sélection, on veut aller le plus loin possible. Chaque sélection veut gagner la Coupe du monde. Je pense que l’on a le noyau pour arriver jusque-là. Tout le monde le sait que l’on a un noyau pour aller au bout.»

    L’entraînement des Diables Rouges annulé mercredi

     

    L’équipe nationale de football ne s’entraînera pas mercredi à Dedovsk, son terrain d’entraînement lors de ce Mondial 2018 en Russie. «La séance a été annulée en raison des récents efforts physiques effectués par les joueurs», a annoncé l’Union belge par voie de communiqué mardi soir.

     

    Après sa victoire 3-0 devant le Panama lundi soir à Sotchi pour la première journée du groupe G, la Belgique a regagné Moscou et son camp de base dans la nuit. Aidé par de nombreux outils et capteurs physiques permettant d’évaluer au mieux la condition des joueurs, le staff belge a décidé d’octroyer un jour de repos aux Diables.

     

    La Belgique affrontera la Tunisie samedi (14h00) dans le stade du Spartak Moscou et l’Angleterre le 28 juin (20h00) à Kaliningrad. Les Anglais sont venus à bout de justesse des Tunisiens lundi (2-1).

    Roberto Martinez met la pression sur ses latéraux après le match contre le Panama.
    📆 20/6 #BEL

    9:30 🍞🥛
    10:30 🏥⛳🎲
    13:00 🍽
    14:00 🛌🏥
    17:30 🗣 @CarrascoY21
    @DeBruyneKev @mousadembele @hazardeden10
    19:00 🍽
    20:00 🏥📺🎲
    23:30 🛌

    #REDTOGETHER #WorldCup
    🔜 #BELTUN
    Le programme des Diables rouges ce mercredi
     
    L'Union belge a annoncé mardi soir que l'équipe nationale prendra un peu de repos ce mercredi. Il n'y aura donc pas d'entraînement à Dedovsk cet après-midi. 
    Par contre, pas moins de quatre Diables rouges sont attendus en conférence de presse aux alentours de 16h30 (heures belges). Ces Diables sont: Yannick Carrasco, Kevin De Bruyne, Mousa Dembélé et le capitaine Eden Hazard.
    par Gil Durand (Le Soir) édité par Claude de Decker (Le Soir) 6/20/2018 7:22:20 AM

    Quel adversaire pour les Diables en 8es?

    Si la Belgique y voit plus clair dans son groupe – avec la confirmation des forces et faiblesses en présence déjà pressenties lundi –, le flou règne en maître dans le groupe H, celui avec lequel elle « se croisera » en huitièmes de finale. Avec les défaites (1-2 à chaque fois des deux favoris), la Colombie (contre le Japon) et la Pologne (contre le Sénégal), les pronostics sont encore plus ouverts qu’au jour du tirage.
     
     
    Les supporters japonais et sénégalais ont nettoyé les tribunes 
     
    Le Japon a brillé en s’imposant face à la Colombie mardi (2-1), tout comme le Sénégal qui a pris les trois premiers points d’un pays africain dans ce Mondial 2018 en l’emportant contre la Pologne (2-1). Leurs supporters se sont eux aussi distingués.
    Les Sénégalais ont mis l’ambiance tout au long du match dans le stade du Spartak à Moscou, les fans des Blue Samourais ont fait de même à Saransk. Après la victoire de leurs équipes, les supporters sont restés dans le stade pas seulement pour célébrer, mais aussi pour nettoyer les tribunes comme en témoignent plusieurs vidéos circulant sur les réseaux sociaux.
     
     
    La Fifa est «extrêmement satisfaite» des débuts du VAR
     
    La Fifa, l’instance mondiale du football, a exprimé sa satisfaction pour les débuts du Video Assistant Referee (VAR) à la Coupe du monde.
     
    «La Fifa est extrêmement satisfaite du niveau de l’arbitrage à ce jour et de la mise en œuvre réussie du système VAR, qui, dans l’ensemble, a été positivement acceptée et appréciée dans notre communauté du football», a expliqué la Fifa dans un communiqué. «Il est entendu qu’il y aura encore des discussions et des opinions divergentes concernant certaines décisions, et nous vous remercions de comprendre qu’il n’est pas possible pour la Fifa de commenter chaque situation.»
     
    Dans les 17 rencontres disputées jusqu’ici, Quatre penalties ont été accordés via le VAR et un possible carton rouge a été revisionné.
    Lewandowski amer après la défaite de la Pologne: "On leur a donné deux buts"
     
    La Pologne de Robert Lewandowski a manqué son entrée en lice dans ce Mondial 2018 en Russie, s’inclinant 1-2 devant le Sénégal dans le groupe H, mardi à Moscou.
    «Beaucoup de choses ne se sont pas passées comme prévu... En fait, on les a laissés marquer deux buts... Ce n’est pas comme ça qu’on prend des points», a avoué Lewandowski, 29 ans. «Ça devient difficile de jouer quand vous avez déjà pris un ou deux buts et que vous devez courir après le score.»
     
    La vedette des Aigles blancs a ensuite abordé l’aspect tactique de la rencontre. ��Je pense qu’on n’a pas pris assez de risque. On a joué de manière trop prudente et ensuite le Sénégal a attendu. Mais surtout, on n’a pas été à la hauteur de notre potentiel. Il a manqué beaucoup de choses. On a fait trop d’erreurs et bien sûr quand on fait des erreurs bêtes, on devient nerveux.»
     
    C'est donc un Lewandowski amer qui a quitté la pelouse mardi à Moscou, malgré le réconfort apporté par sa femme.
     
    La célébration marquante du sélectionneur sénégalais
     
    Le Sénégal a surpris la Pologne en s’imposant 2-1 sur la pelouse du Spartak à Moscou. Ce sont les premiers points d’une équipe africaine dans ce Mondial 2018.
    Après un premier but inscrit par un Polonais contre son camp, les Sénégalais ont doublé la mise en deuxième période. Un goal que le sélectionneur du Sénégal Aliou Cissé n’a pas manqué de célébrer : poing serré et les yeux fixés droit sur la caméra. Une image pleine d’intensité qui n’a pas manqué de faire le tour des réseaux sociaux.
     
     
     
    Les gardiens des Diables rouges s'accordent une partie de golf
     
    Peut-être n'y a-t-il pas d'entraînement au programme ce mercredi, ce n'est pas pour autant que les Diables restent toute la journée dans leur chambre d'hôtel.
    Les gardiens Thibaut Courtois, Simon Mignolet et Koen Casteels se sont accordés une petite partie de golf au Moscow Country Club comme en témoignent ces photos postées sur les réseaux sociaux.
     
     
     
     
    Trois titulaires du Pérou absents du dernier entraînement avant d'affronter la France
     
    Le Pérou s’est entraîné sans le défenseur Alberto Rodríguez, le médian Renato Tapia et l’attaquant André Carrillo mercredi, à la veille du deuxième match du groupe C contre la France. Tous les trois étaient titulaires lors du match perdu contre le Danermark (0-1).
     
    Tapia a subi un choc à la tête violent contre le Danemark sur corner. Il a subi une perte de mémoire temporaire et a dû être remplacé.
    Carrillo est en proie à des problèmes musculaires. Il avait déjà manqué l’entraînement de mardi.
    Les raisons de l’absence de Rodriguez, capitaine de l’équipe, ne sont pas connues
    Avant d’affronter la Belgique, Nabil Maaloul se soucie de l’attaque et des balles arrêtées
     
    A trois jours de la confrontation face à la Belgique, le sélectionneur tunisien Nabil Maaloul a pointé plusieurs défaillances dans le jeu de son équipe, indique mercredi l’agence tunisienne TAP.
     
    L’animation offensive vient en tête de ces soucis après les difficultés constatées au niveau de la possession du ballon et la de création du jeu face à l’Angleterre, lundi à Volgograd. Les Tunisiens se sont contentés d’un seul tir cadré et de deux corners avec 40% de possession de ballon, ce qui les a empêchés de créer des occasions de buts et de menacer le camp adverse.
     
    La sélection tunisienne est ainsi appelée à sortir de son repli défensif exagéré et d’opter pour un schéma porté sur l’offensive pour gêner la défense belge et alléger la tâche de la ligne arrière.
    Le score de Portugal-Maroc ne sera pas resté vierge bien longtemps. Qui a marqué ? On vous laisse deviner...
     

    Coupe du monde 2018: encore un record pour Cristiano Ronaldo, buteur face au Maroc


    La superstar du Portugal Cristiano Ronaldo s’est offert un nouveau record. En ouvrant le score contre le Maroc, mercredi, à Moscou, le quintuple Ballon d’Or a inscrit son 85e but sous le maillot de son équipe nationale. Il bat ainsi le record de buts en sélection pour un joueur européen.

     

    Avec son triplé contre l’Espagne vendredi passé, Ronaldo avait égalé le Hongrois Ferenc Puskas, auteur de 84 buts en équipe nationale (en 85 sélections). Il est désormais le seul détenteur de ce record. Un autre Hongrois, Sandor Kocsis, est troisième (75 buts). Le meilleur buteur belge, Romelu Lukaku, a marqué 38 buts.


    Le sélectionneur de l’Australie tacle les Bleus: «Le Danemark est plus une équipe que la France»

     

    Pour Bert van Marwijk, le sélectionneur néerlandais de l’Australie, «les Danois sont plus une équipe que la France», a-t-il dit mercredi à Samara à la veille d’affronter le Danemark dans le groupe C du Mondial-2018.

     

    «Nous avons joué contre la France, je pense qu’ils ont plus de créativité, mais peut-être que les Danois sont plus une équipe», a déclaré le coach des ’Socceroos’.

     

    L’Australie doit s’imposer contre le Danemark pour continuer de rêver à une qualification au deuxième tour. «Nous avons plus confiance chaque jour dans notre jeu et c’est important», a souligné le coach néerlandais, prenant exemple sur le bon match contre la France, même s’il a été perdu (2-1). «Nous devons faire comme contre la France dans la discipline et améliorer les détails, nous devons tout faire un peu mieux. Nous avons eu quelques occasions, il nous en faut un peu plus. J’ai regardé Pérou-Danemark, les Péruviens ont eu beaucoup d’occasions, c’est important».

     

    «Il n’y a pas de pression sur l’équipe», assure le défenseur australien Aziz Behich, «nous savons ce que nous avons à faire». Le latéral gauche a retiré «beaucoup de choses positives du dernier match, même si c’était décevant de ne pas repartir avec un résultat. Mais on travaille depuis des mois pour jouer comme le boss le veut, et on est retourné au tableau et sur la pelouse pour reprendre le travail et être prêt pour demain (jeudi)» contre le Danemark.


    Neymar s’est entraîné «normalement» avec le Brésil
     

     

    Neymar a repris l’entraînement avec l’équipe du Brésil mercredi. L’attaquant de 26 ans a «participé normalement aux exercices» de l’équipe, a précisé la fédération brésilienne (CBF).

     

    Neymar avait été contraint de quitter l’entraînement de la Seleção en raison d’une douleur à la cheville droite mardi. Un porte-parole de l’équipe nationale brésilienne avait expliqué que la blessure de Neymar faisait suite à un choc reçu lors du match d’ouverture des Brésiliens face à la Suisse dimanche (1-1) et n’avait aucun lien avec la récente blessure du joueur parisien, opéré en mars dernier.

     

    La sélection brésilienne s’envolera mercredi soir pour Saint-Pétersbourg où elle affrontera vendredi le Costa Rica (14h).

    Mehdi Carcela monte à un quart d'heure du terme face au Portugal
     
    Le joueur du Standard a remplacé Belhanda à la 75e minute de jeu face au Portugal. Les Lions de l'Atlas étaient menés 1-0 au moment de son entrée sur le terrain.
    par Rédaction par le biais de Rossel édité par Bastien Doyen (Le Soir) 6/20/2018 1:37:58 PM
    Après sa défaite face au Portugal, le Maroc est le premier pays à être éliminé du Mondial  2018 ! Ronaldo a inscrit l'unique but de la partie, permettant au Portugal de comptabiliser 4 points. Une autre équipe du groupe (l'Iran ou l'Espagne) aura au moins 4 points ce soir, éliminant ainsi d'office le Maroc. 
    Moqué sur les réseaux sociaux, Neymar change déjà de coupe de cheveux
     

    Neymar voulait marquer le coup avant cette Coupe du Monde, mais c’est raté: sa coupe de cheveux style «spaghettis» a plutôt suscité les moqueries sur la toile. Après avoir affronté la Suisse avec sa nouvelle coupe, le Brésilien est revenu sur ses pas: c’est avec une tignasse raccourcie qu’il s’est présenté à l’entraînement ce mercredi.

     

    Un entraînement qu’il a pu disputer normalement, lui qui avait été touché lors du partage face aux Suisses (1-1). Mais ça, c’est secondaire!

    Pendant ce temps-là, à Bruxelles...

    Les vilaines griffures de Guerreiro face au Maroc

     

    Raphaël Guerreiro n’est pas sorti indemne de la confrontation entre le Portugal et le Maroc, comme en attestent les griffures impressionnantes au niveau de ses côtes.

     

    Le duel entre Raphaël Guerreiro et Nordin Amrabat, juste avant la pause, a laissé des marques au défenseur portugais. Le joueur marocain l’a griffé, dans le feu de l’action, mais l’arbitre n’a pas sifflé de faute. Guerreiro est ensuité allé voir l’homme en noir pour dévoiler ces griffures impressionnantes, mais ce dernier n’a pas réagi.

     

    Un comble pour une équipe marocaine qu’on surnomme Les Lions de l’Atlas.

     

    A noter que le Maroc est le premier éliminé de la Coupe du monde après cette défaite 1-0.

     

    par Rédaction par le biais de Rossel édité par Gil Durand (Le Soir) 6/20/2018 2:28:05 PM

    Voici le onze-type des «réfugiés» de la Coupe du Monde 2018, avec Adnan Januzaj

     

    À l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le réseau FARE (Football Against Racism in Europe), qui lutte contre les discriminations raciales dans le football, a réalisé son onze des réfugiés du Mondial 2018. Histoire de ne pas oublier que certains ont eu un parcours de vie particulier, qui résonne fortement dans l’actualité du moment.

     

    Ces joueurs sont issus de familles de réfugiés ou ont eux-mêmes du s’expatrier pour des raisons politiques, économiques et/ou sociales. Adnan Januzaj, né à Bruxelles de parents albanais originaires du Kosovo, fait partie de cette équipe.

     

    Steve Mandanda (France), Milos Degenek (Australie), Vedran Corluka (Croatie), Dejan Lovren (Croatie), Victor Moses (Nigeria), Ivan Rakitic (Croatie), Luka Modric (Croatie), Granit Xhaka (Suisse), Pione Sisto (Danemark), Adnan Januzaj (Belgique), Josip Drmic (Suisse)

     

    Le gardien des Bleus Steve Mandanda, arrivé en France du Congo à l’âge de deux ans, Victor Moses, envoyé en Angleterre à l’âge de 11 ans en Angleterre, et Pione Sisto, le Danois né en Ouganda, sont également mis en lumière dans ce onze.


    Dans le centre de Bruxelles
     
     
     
     
    Aucun débordement à signaler dans le centre de Bruxelles après le match Maroc-Portugal

    Hervé Renard en colère sur l’arbitrage de Portugal – Maroc

     

    Après l’élimination du Maroc suite à la défaite contre le Portugal, Hervé Renard, le sélectionneur français des Lions de l’Atlas, n’y a pas été de main morte avec l’arbitrage.

     

    La déception est légitime dans les rangs marocains. Battus 1-0 par le Portugal dans la deuxième journée de ce groupe B, les Lions de l’Atlas sont déjà éliminés de la Coupe du monde, alors qu’il reste un match à disputer.

     

    Au micro de BeIn Sports, Hervé Renard a poussé un coup de gueule sur M. Geiger, l’arbitre de Portugal – Maroc. "Il faut féliciter tout le public, et tous les joueurs. Ils ont été fantastiques. Mais il faut aussi bien regarder le numéro 3 (Pepe) au ralenti. Je pense que tout est dit." L’ancien mentor du LOSC évoque la faute de main du défenseur portugais à la 85e minute.

    Eden Hazard «Mes propos n’étaient pas une attaque contre Romelu»

     

    Face à la presse ce mercredi à l’hôtel des Diables rouges, Eden Hazard est revenu sur les propos qu'il avait tenus après la rencontre face au Panama. Le joueur de Chelsea avait reproché à Romelu Lukaku de ne pas avoir été assez présent en première mi-temps.

    «Non, ce n’était pas une attaque contre Romelu. De toute façon à la mi-temps, je lui en avais parlé. Si on veut aller loin, on a besoin de lui. On sait qu’il va marquer des buts, mais on a besoin qu’il soit impliqué dans le jeu, pour qu’on arrive à le trouver. On l’a vu contre équipe a priori moins forte, c’est jamais facile. Mais c’est surtout que, à la pause, on a discuté. En deuxième mi-temps, on a vu qu’il bougeait plus et il a marqué 2 buts. Je ne dis pas que j’ai raison, je n’ai pas toujours raison! Même lui le sait, il sait qu’il doit toucher plus de ballon, être plus présent dans le jeu, et c’est ce qu’il a fait.»

     

     

     
    par Rédaction par le biais de Rossel édité par Gil Durand (Le Soir) 6/20/2018 2:57:27 PM

    Une assurance britannique prédit une victoire de la France en finale, la Belgique 5e

     

    La Lloyd’s, le géant britannique de l’assurance mondiale, prévoit une victoire française en finale de la Coupe du monde de football, selon une étude publiée mercredi qui se base sur la valeur totale assurée des joueurs. La Belgique est classée 5e dans cette étude avec une valeur de 1,172 milliard d’euros.

     

    D’après celle-ci, l’équipe de France a la valeur la plus élevée de toutes les équipes participant au Mondial, soit 1,627 milliard d’euros. Elle serait donc sacrée championne du monde en battant en finale l’Allemagne, deuxième équipe la plus chère à assurer.

     

    Pour ses calculs, la Lloyd’s s’est appuyée sur un modèle économique construit par le CEBR (Centre for Economics and Business Research) utilisant les salaires et revenus des joueurs. L’assureur a ensuite établi la valeur assurée grâce à l’âge, le poste et la nationalité des footballeurs, en prenant en compte les gains futurs des joueurs.

     

    Sur les 32 équipes présentes en Russie, seulement sept dépassent le milliard d’euros. Ainsi, l’Angleterre (2e; 1,331 M), le Brésil (3e; 1,252 M), l’Allemagne (4e; 1,195 M) et la Belgique (5e) ont des valeurs proches de celle des Bleus.

     

Alimenté par ScribbleLive Content Marketing Software Platform