France: démission de Bayrou et remaniement ministériel

  • Bayrou, l'électron libre à l'image d'intégrité ternie
    Figure historique du centre et ancien candidat à l'Elysée, François Bayrou s'est fait le chantre de la moralisation de la vie publique, à image d'intégrité ternie par l'affaire des assistants parlementaires européens du MoDem.
    Après trois tentatives infructueuses d'entrer à l'Elysée, le patron du MoDem a vécu par procuration la victoire en soutenant Emmanuel Macron. Son image d'intégrité et son exigence d'une loi de moralisation publique valent à cet électron libre d'hériter du portefeuille de la Justice, un domaine qu'il découvre. Se posant en faiseur de roi, il fait mine de s'affranchir de la hiérarchie gouvernementale.
    Début juin, l'ex-garde des Sceaux a dévoilé le premier grand chantier législatif du quinquennat: des mesures censées rétablir la "confiance" des citoyens, et dont il avait fait une condition de son ralliement à Emmanuel Macron. Quelques jours plus tard, le parquet de Paris ouvrait une enquête préliminaire visant à savoir si le MoDem, qu'il dirige depuis sa création en 2007, a salarié des employés en les faisant passer pour des assistants parlementaires européens.
    "Aucune enquête n'est embarrassante pour nous", avait affirmé le président du parti qui tenait à défendre sa "liberté de parole" de "citoyen".
    - Paternaliste -
    Ministre d'Etat pendant 34 jours, François Bayrou juge avoir apporté un soutien décisif à la victoire du plus jeune président de la République.
    "Si Macron en est là, c'est un peu grâce à moi", avait-il confié à l'AFP.
    Le maire de Pau avait cultivé durant l'hiver le suspense sur une quatrième candidature à la présidentielle: à la primaire de la droite, il avait d'abord soutenu Alain Juppé avant d'attaquer le programme de François Fillon, selon lui "ultralibéral", "droitier" et "dangereux pour l'alternance".
    "Les gens m'identifient à l'idée du centre", a coutume de dire François Bayrou.
    L'irruption d'Emmanuel Macron, lui aussi pourfendeur d'un clivage droite-gauche "dépassé", mais de plus de vingt-cinq ans son cadet, a semé le trouble.
    Après l'avoir qualifié en septembre d'"hologramme" et de candidat des "forces de l'argent", M. Bayrou a ensuite assuré qu'il connaissait mal l'ancien ministre de l'Economie.
    Fils d'agriculteur, natif de Bordères (Pyrénées-Atlantiques), catholique et laïc, grand lettré et auteur d'une biographie remarquée d'Henri IV, François Bayrou est entré en politique après son agrégation dans les années 70. 
    - Obstination -
    Certains de ses compagnons de route lui reprochent son manque d'esprit d'équipe, son ambition et son orgueil. Beaucoup lui reconnaissent son obstination, comme celle d'ailleurs qu'il a mise à vaincre son bégaiement survenu enfant. 
    François Bayrou prit la relève de Pierre Méhaignerie à la tête du Centre des démocrates et sociaux (CDS) en 1994. Après être entré à l'Assemblée en 1986, il devint ministre de l’Éducation de 1993 à 1997, réussissant à se maintenir dans le gouvernement Chirac-Juppé après avoir pourtant soutenu Edouard Balladur.
    Une gifle administrée à un enfant de Strasbourg qui tentait de lui faire les poches lui avait valu un solide regain de popularité lors de sa première tentative élyséenne en 2002 (6,8%). Mais son meilleur score (18,6%), le leader centriste l'a réalisé cinq ans plus tard, en 2007, sans toutefois se qualifier pour le second tour.
    Son refus de soutenir Nicolas Sarkozy a entraîné alors le départ de la plupart de ses soutiens. M. Bayrou n'a ensuite eu de cesse de pourfendre cet "enfant barbare", au point d'annoncer son soutien à François Hollande dans l'entre-deux-tour de 2012, après un score décevant au premier (9,1%).
    Mais la déception envers François Hollande, François Bayrou l'a ressentie "dès la première seconde de son investiture", écrit-il dans son dernier opus, "Résolution française" (L'Observatoire), dans lequel il renvoie dos à dos les deux derniers présidents.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 8:13:54 AM
  • "Pas d'inquiétude" pour Pénicaud
    Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner dit ne pas être "inquiet" des conséquences de l'affaire Business France pour Muriel Pénicaud, son ancienne responsable devenue ministre du Travail.
    Mardi matin, des perquisitions ont été menées au siège du groupe publicitaire Havas et de l'agence nationale Business France dans le cadre de l'enquête sur l'organisation d'un déplacement en janvier 2016 à Las Vegas d'Emmanuel Macron, alors ministre de l'Économie.
    "Business France a passé un marché, une commande, il y a eu une irrégularité. Muriel Pénicaud, qui était directrice générale, a provoqué immédiatement un audit, puis une inspection générale, puis l'inspection générale a validé un accord, et c'est elle qui a donné cette information, donc je ne suis pas inquiet sur les conséquences de cette information", assure Christophe Castaner au micro d'Europe 1.
    Son départ du gouvernement n'est "absolument pas" une question, selon lui.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 8:17:28 AM
  • ©AFP/ALAIN JOCARD
    La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, à Matignon le 6 juin 2017

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 8:18:31 AM
  • ©AFP/IROZ GAIZKA
    François Bayrou vote à Pau, le 18 juin 2017

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 8:21:33 AM
  • "Douloureux"

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 8:27:20 AM
  • ©AFP/Patrick KOVARIK
    Marielle de Sarnez vote à Paris, le 11 juin 2017

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 8:29:54 AM
  • ©AFP/Patrick KOVARIK
    François Bayrou et Edouard Philippe à l'Elysée, le 14 juin 2017

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 8:31:41 AM
  • Marielle de Sarnez: de Bruxelles au Palais Bourbon
    A 66 ans, Marielle de Sarnez, eurodéputée et bras droit de François Bayrou depuis 35 ans, a remporté dimanche dernier la 11è circonscription de Paris. 
    La campagne de la vice-présidente du MoDem, soutenue par REM, avait pourtant été fragilisée par l'enquête préliminaire pour emploi fictif d'une assistante parlementaire européenne, affaire pour laquelle elle a déposé une plainte pour dénonciation calomnieuse.
    Celle qui a déjà quatre mandats européens a fait grincer des dents les partisans du renouvellement - elle est députée européenne depuis 1999.
    Jamais loin de François Bayrou, elle formait avec lui un tandem assez singulier. "Marielle, c'est mon alter ego. Elle est la personne de ma vie politique dans le jugement de laquelle j'ai le plus confiance", dit d'elle M. Bayrou.
    Certains anciens amis du président du MoDem, eux, critiquent son influence et la qualifient d'autoritaire.  
    Née à Paris dans le VIIIe arrondissement, Marielle de Sarnez y a mené une grande partie de sa carrière, en tant que présidente de la fédération UDF puis MoDem de Paris, et qu'élue municipale à partir de 2001, avant de démissionner en 2010 pour se consacrer à son mandat d'eurodéputée.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 8:54:29 AM
  • ©AFP/GEOFFROY VAN DER HASSELT
    François Bayrou et Marielle de Sarnez à l'Elysée, le 25 juin 2016

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 8:59:47 AM
  • "Boulet"

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 9:04:19 AM
  • ©AFP/


    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 9:15:53 AM
  • Quid de l'alliance avec le MoDem ?
    La question de la participation du parti centriste dans le nouveau gouvernement Philippe n'est pas encore tranchée, après le départ des trois ministres issus du Modem
    Quid aussi de l'avenir de l'alliance scellée entre le MoDem et la République en marche (REM), le mouvement d'Emmanuel Macron ? La REM dispose à elle seule d'une majorité absolue à l'Assemblée avec 308 sièges.
    Les noms de Marc Fesneau, secrétaire général du MoDem, et de l'ex-député européen Jean-Louis Bourlanges, tous deux élus députés dimanche, circulent comme ministrables.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 9:27:41 AM
  • Pas de commentaire à l'Elysée
    L'Elysée se refuse à tout commentaire, laissant au Garde des sceaux démissionnaire "le soin de s'exprimer" lors d'une conférence de presse convoquée en fin d'après-midi.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 9:31:59 AM
  • ©AFP/FRANCOIS GUILLOT
    François Bayrou présente sa loi de moralisation de la vie publique lors d'une conférence de presse à Paris, le 1er juin 2017

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 9:39:19 AM
  • Musique sur le perron de l'Elysée
    Pour l'anecdote, le secrétaire général de la présidence, Alexis Kohler, pourrait annoncer le nouveau gouvernement ailleurs que sur le perron du palais présidentiel, comme il est de tradition, car un orchestre de jeunes Colombiens doit s'y produire dans l'après-midi à l'occasion de la Fête de la musique. 

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 9:44:22 AM
  • "La seule issue possible"
    Pour Olivier Faure, président sortant du groupe PS à l'Assemblée, "le départ du gouvernement de François Bayrou et des ministres impliqués dans des affaires judiciaires était la seule issue possible".
    "Il était inimaginable que le Garde des sceaux qui professe l'exemplarité et porte un projet de loi de moralisation de la vie publique puisse poursuivre son action comme si de rien n'était alors qu'il est l'objet d'une enquête de ses propres services", écrit le socialiste dans un communiqué. 
    "Il y va de la crédibilité des engagements de probité pris par le président de la République et par le gouvernement. L'action publique ne peut plus souffrir du moindre soupçon".

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 9:50:26 AM
  • "Plutôt sage"
    Pour Eric Coquerel, député LFI de Seine-Saint-Denis), la décision de François Bayrou "était la seule tenable donc elle est plutôt sage".
    "Au-delà du cas Bayrou et du cas MoDem si je ne me trompe pas on en est déjà à quatre démissions ou retraits forcés du gouvernement en quelques semaines, donc c'est évidemment quelque chose qui n'est pas anecdotique et qui montre que finalement derrière le coté +République exemplaire+, l'espèce d’enfumage d'Emmanuel Macron, c'est la Ve République qui se poursuit avec les mêmes affaires".

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 9:52:29 AM
  • "Inquiétante légèreté", tweete Fekl

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 10:01:06 AM
  • "Révélateur", selon Marine Le Pen
    "Je pense que M. Macron s'est servi de M. Bayrou pendant la campagne présidentielle et, maintenant qu'il a une majorité sans le MoDem, il le jette comme un vieux torchon. C'est très révélateur de l'esprit du président de la République", a lancé la présidente du Front national Marine le Pen.
    A l'origine de l'affaire MoDem un signalement effectué par l'eurodéputée FN Sophie Montel, après l'ouverture d'une enquête visant le Front national, lui-même soupçonné d'avoir mis en place un système pour rémunérer ses permanents avec des crédits européens, en les faisant salarier comme assistants de ses eurodéputés.
    "Lorsque nous avons saisi l'opinion publique de l'intégralité des députés dont les assistants avaient un rôle, ce n'était pas pour dire qu'ils étaient coupables", a déclaré Mme Le Pen.
    Dénonçant un "deux poids deux mesures", elle estime qu'"un député doit être libre d'organiser son travail sans devoir en rendre compte à un juge". "Soit c'est interdit pour tout le monde, soit c'est autorisé pour tout le monde".

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 10:13:41 AM
  • "Décomposition"?

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 10:17:15 AM
  • "Elus sur des mensonges" pour Dupont-Aignan

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 10:44:34 AM
  • "Pas un bon signal" pour Hortefeux
    Les quatre départs du gouvernement en cinq semaines, "cela ne s'est jamais vu dans l'histoire de la République, en tout cas de la Ve République (...) A ce rythme là, cela signifierait que l'on userait 180 ministres durant le quinquennat. Ce n'est pas un bon signal", a dénoncé Brice Hortefeux, eurodéputé LR, sur RTL.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 10:52:17 AM
  • Ciotti: "deux poids deux mesures"

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 10:54:06 AM
  • Raffarin au gouvernement?
    Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner n'a pas écarté l'hypothèse d'une entrée de l'ancien Premier ministre LR Jean-Pierre Raffarin au gouvernement. 
    Il a "toute sa place dans l'action publique et donc évidemment dans notre action gouvernementale, à condition qu'il valide, qu'il s'engage sur le projet présidentiel", a déclaré M. Castaner. 

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 11:04:12 AM
  • ©AFP/CHRISTOPHE ARCHAMBAULT
    Jean-Pierre Raffarin à Paris, le 9 mai 2017

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 11:05:35 AM
  • Deux affaires, quatre départs, aucune mise en examen
    Deux affaires, l'une immobilière, l'autre sur de possibles emplois fictifs d'assistants parlementaires au MoDem, sont à l'origine des démissions en chaîne de quatre ministres du premier gouvernement Macron.
    Installé après une présidentielle marquée par les affaires touchant François Fillon et le FN, le nouvel exécutif a répété pendant un mois que seule une mise en examen, et non l'ouverture d'une enquête, pouvait motiver le départ de ministres mis en cause.
    Aucune des affaires qui empoisonnent le début du quinquennat n'a cependant donné lieu à ce stade à une mise en examen de Richard Ferrand, François Bayrou, Marielle de Sarnez ou Sylvie Goulard.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 11:14:44 AM
  • ©AFP/JOEL SAGET
    Photomontage de portraits de quatre ministres sur le départ: François Bayrou, Marielle de Sarnez, Sylvie Goulard et Richard Ferrand

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 11:17:26 AM
  • "Recyclage"
    "Ce que je dénonce, c'est le fait que l'on veuille recycler à l'Assemblée nationale ceux qui quittent le gouvernement qui ne sont plus en capacité d'être ministres", commente le député LR Daniel Fasquelle dans les couloirs de l'Assemblée.
    "Il y a aujourd'hui une crise politique grave au sein de la majorité qui touche les deux piliers que sont En marche et le MoDem, puisque M. Ferrand a dû quitter le gouvernement et maintenant c'est M. Bayrou", souligne-t-il.
    "Le président de la République fait une grave erreur puisqu'il déporte à l'Assemblée nationale la crise qui couvait au sein du gouvernement". 
    Et d'ironiser: "On a de la chance que M. Bayrou ne soit pas député parce qu'on lui aurait très certainement trouvé un poste pour le recycler lui aussi".

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 11:38:55 AM
  • "Déjà..."

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 11:41:48 AM
  • SUSPENSION TEMPORAIRE DU DIRECT
    NOUS SUSPENDONS TEMPORAIREMENT (sans le fermer) LE LIVE REPORT SUR LE DEPART DE BAYROU ET SARNEZ. NOUS LE REPRENDRONS AVANT LA CONFERENCE DE PRESSE DE BAYROU PREVUE AUX ALENTOURS DE 17:00 QUI SERA SUIVIE DE L'ANNONCE DU GOUVERNEMENT. 

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Avant le remaniement, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement 6/21/2017 11:51:55 AM
  • ©AFP/


    par AFP par le biais de EN DIRECT - Gouvernement: un profond remaniement après des départs en série 6/21/2017 2:34:59 PM
  • Bayrou-Macron: une alliance fructueuse mais chaotique
    Allié depuis quatre mois à Emmanuel Macron, François Bayrou y a gagné un groupe parlementaire pour son parti, le MoDem, au prix d'anicroches et de crispations dans le camp du chef de l'Etat.
    Chargé de porter la loi sur la moralisation de la vie publique en tant que ministre de la Justice, François Bayrou a trébuché après un mois à peine au gouvernement. 
    Son départ ? "Un choix qui simplifie", a réagi Christophe Castaner, porte-parole de l'équipe d'Edouard Philippe. 
    "De même qu'il (Macron) a bien préparé son entrée en fonction, de même aujourd'hui il ne supportera pas qu'il y ait des éléments parasitaires qui viennent troubler l'action du gouvernement", a affirmé de son côté le sénateur François Patriat, soutien de la première heure de Macron. 
    L'allié centriste est donc devenu bien encombrant. 
    Renonçant à une quatrième candidature présidentielle, François Bayrou avait rejoint Macron mi-février. Il estime que son apport a été décisif pour sa victoire présidentielle, à un moment où M. Macron connaissait un passage à vide.  
    L'arrivée de cet ancien ministre d'Edouard Balladur a fait grincer quelques dents chez les premiers fidèles de Macron et les jeunes loups d'En Marche.  
    Son départ, conjugué à ceux de Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard, conclut un mois et demi de tensions qui ont débuté pendant les négociations sur les investitures aux législatives. 
    Mécontent du sort réservé à son parti, François Bayrou avait poussé un grand coup de gueule. L'affaire, qui avait créé des tensions entre M. Bayrou et Richard Ferrand, alors secrétaire général d'En Marche!, s'était finalement dénouée à Lyon entre le maire Gérard Collomb, soutien de la première heure de M. Macron, et le sénateur du Rhône Michel Mercier, proche de M. Bayrou. 

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Gouvernement: un profond remaniement après des départs en série 6/21/2017 2:36:37 PM
  • "Beaucoup d'affect"
    Une fois nommé Garde des Sceaux, François Bayrou ne tarde pas à se faire rappeler à l'ordre par le Premier ministre Edouard Philippe après avoir passé un coup de fil à Radio France au sujet d'une enquête sur les assistants parlementaires du MoDem. 
    Un appel qu'il justifie en tant que "citoyen". Le rappel à l'ordre de M. Philippe ne suffira pas à impressionner M. Bayrou, qui prévient qu'il n'a pas l'intention de se taire.  
    "Il a des qualités qui peuvent être utiles. Maintenant, il y a des règles quand on est au gouvernement", critiquait la semaine dernière un élu LR. Défier Edouard Philippe ? "Il ne le fera pas deux fois", affirmait cet élu de la mouvance des "constructifs". 
    Au MoDem, l'affaire des emplois fictifs est considéré comme une "vengeance" de la part de certains salariés, en particulier celui qui de son propre chef a envoyé un courrier au parquet de Paris, et a quitté en délicatesse en 2014 le MoDem pour rejoindre Anne Hidalgo à la mairie de Paris. 
    "Il avait dit à plusieurs reprises: +je me vengerai+", rapporte un cadre du parti, qui estime qu'on essaie de "salir" la formation centriste. 
    Un de ses anciens compagnons de route n'est presque pas étonné de ses imprudences téléphoniques alors même qu'il était Garde des Sceaux.
    "Il met beaucoup d'affect dans ses relations personnelles et dans la politique", relève-t-il. "Psychologiquement pour lui, c'est très compliqué: la recomposition qui arrive, c'est une aspiration de Bayrou en 2007 et à la réalisation, ce n'est pas lui", décrypte-il. 

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Gouvernement: un profond remaniement après des départs en série 6/21/2017 2:37:31 PM
  • Les députés REM réfutent toute crise politique
    Dans les couloirs de l'Assemblée, des députés de La République en marche (REM) récusent toute crise politique. 
    Le ministre de la Justice et la ministre des Affaires européennes "ont choisi de se retirer, j'espère provisoirement", ce qui "donne plus de liberté au futur gouvernement pour appliquer sa politique", permet de lui "laisser de l'oxygène", affirme ainsi Fabien Gouttefarde, nouveau député de l'Eure.
    Cet élu de 38 ans, pour qui "ni La République en marche ni le président de la République ne sont entachés", juge ces "démissions à la chaîne", après celles de Sylvie Goulard et de Richard Ferrand, "cohérent(es) avec l'exigence qu'Emmanuel Macron a fixée depuis le début".
    Mais, a-t-il nuancé, la règle valant qu'on attende une mise en examen "aurait pu continuer à s'appliquer": "il faut faire aussi attention à ce que ça ne fasse pas jurisprudence, c'est-à-dire qu'au moindre doute, un ministre ne puisse pas rester".
    Ces départs, "cela ne jette pas une ombre", a aussi jugé Marie Lebec, 26 ans, élue des Yvelines et ex-collaboratrice parlementaire. Pour elle, "on avance de manière plus sereine, plus apaisée".
    Pour Didier Baichère, nouveau député des Yvelines et DRH de 46 ans, le départ des ministres Modem ne marque "absolument pas" le début d'une crise politique. "Je ne les sens pas dans l'opposition, on a partagé beaucoup d'histoire", a-t-il affirmé.
    Pressé de questions salle des Quatre Colonnes sur ces démissions, le mathématicien Cédric Villani, lavallière et broche araignée au revers de la veste de son costume trois pièces, paraissait un peu étourdi par le flot médiatique.
    Sur François Bayrou, "ce que j'ai entendu dire, mais il faudra encore que je prenne le temps de regarder les nouvelles, c'est qu'il souhaitait se consacrer à répondre aux attaques dont il a été l'objet (…) et je trouve ça extrêmement honorable", a-t-il dit.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Gouvernement: un profond remaniement après des départs en série 6/21/2017 2:45:25 PM
  • Bayrou s'explique
    François Bayrou commence sa conférence de presse

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Gouvernement: un profond remaniement après des départs en série 6/21/2017 3:11:49 PM
  • ©AFP/


    par AFP par le biais de EN DIRECT - Gouvernement: un profond remaniement après des départs en série 6/21/2017 3:14:11 PM
  • "Parfaite probité"
    Bayrou évoque "la parfaite probité" de ses camarades au MoDem 

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Gouvernement: un profond remaniement après des départs en série 6/21/2017 3:15:08 PM
  • "Boxer"
    Essayer de plaider sa cause, "cela revient à boxer les deux mains attachées dans le dos", a affirmé M. Bayrou

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Gouvernement: un profond remaniement après des départs en série 6/21/2017 3:16:30 PM
  • ©AFP/


    par AFP par le biais de EN DIRECT - Gouvernement: un profond remaniement après des départs en série 6/21/2017 3:19:01 PM
  • ©AFP/


    par AFP par le biais de EN DIRECT - Gouvernement: un profond remaniement après des départs en série 6/21/2017 3:19:02 PM
  • ©AFP/


    par AFP par le biais de EN DIRECT - Gouvernement: un profond remaniement après des départs en série 6/21/2017 3:20:33 PM
  • "Une chance"
    "L'élection d'Emmanuel Macron est une chance pour notre pays, pour l'Europe et pour l'équilibre du monde", estime M. Bayrou
    "Il faut mobiliser tous les efforts pour aider le président de la République" Emmanuel Macron.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Gouvernement: un profond remaniement après des départs en série 6/21/2017 3:23:12 PM
  • Aux côtés de Macron
    Emmanuel Macron est "à la hauteur de la fonction" et "je serai à ses côtés pour l'aider", dit François Bayrou

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Gouvernement: un profond remaniement après des départs en série 6/21/2017 3:25:34 PM
  • "Tous les éléments"
    "Tous les éléments seront à la disposition de la justice", assure M. Bayrou. 
    "Je sais qu'elle est l'évidence des éléments que nous avons" 

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Gouvernement: un profond remaniement après des départs en série 6/21/2017 3:26:02 PM
  • ©AFP/


    par AFP par le biais de EN DIRECT - Gouvernement: un profond remaniement après des départs en série 6/21/2017 3:30:11 PM
Alimenté par ScribbleLive Content Marketing Software Platform