France: suivez les résultats du 2e tour des législatives en direct

Plus de 47 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes.

  • ©AFP/
    Législatives : personnalités élues ou battues

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 9:08:37 PM
  • La réélection de Valls contestée
    L'ancien Premier ministre socialiste Manuel Valls a annoncé dans une ambiance chahutée sa réélection dans la 1e circonscription de l'Essonne, grâce à seulement "139 voix" d'avance face à sa concurrente, la candidate de La France insoumise, Farida Amrani.
    Mais Farida Amrani a revendiqué elle aussi la victoire et a annoncé un recours dès lundi.
    M. Valls, qui n'avait pas obtenu l'investiture de la République en marche mais n'avait aucun candidat du mouvement d'Emmanuel Macron face à lui, a dit avoir remporté cette élection avec 50,3% des voix, la voix en partie couverte par des soutiens de son opposante qui criaient "Farida, Farida". 
    Un début d'échauffourée a même éclaté juste après son intervention. 
    "Avec la prudence bien sûr qui s'impose, ce soir je suis élu avec 50,3%", a-t-il annoncé devant les micros depuis la mairie d'Evry. 
    Un responsable local de la France insoumise à Evry avait exigé, immédiatement après cette déclaration, une vérification des votes. "Il y a un ou deux bureaux où nous n'avons pas les résultats. Personne pour vérifier. Il n'y a pas besoin d'avoir fait Sciences Po pour comprendre qu'il manque 100 voix, 50 voix", a-t-il déclaré à BFMTV.
    "On a le droit de vérifier", a-t-il insisté, avant de déclarer n'avoir "aucune confiance dans Manuel Valls".
    Si son élection était confirmée, Manuel Valls sera l'un des rares anciens ministres du quinquennat Hollande à rester à l'Assemblée nationale. En cas de défaite, l'ex-locataire de Matignon n'aurait plus qu'un seul mandat: conseiller municipal à Evry.
    Manuel Valls, 54 ans, avait reçu le soutien de plusieurs poids lourds des anciens et de l'actuel gouvernement - Bernard Cazeneuve, Jean-Yves Le Drian, François Bayrou -, de tous les maires de droite de la circonscription ainsi que celui du comité local d'En Marche!. Il avait également bénéficié du soutien du sénateur LR de l'Essonne Serge Dassault, mis en examen pour des soupçons de fraude électorale à Corbeil-Essonne.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 9:18:42 PM
  • ©AFP/
    Législatives: le FN comme "seule force de résistance" (Le Pen)

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 9:18:42 PM
  • Danièle Obono, militante altermondialiste députée LFI
    Danièle Obono, élue députée de la 17e circonscription de Paris, est une militante altermondialiste, féministe et antiraciste de 36 ans.
    Porte-parole nationale de la France insoumise, la nouvelle députée est la première candidate de la France Insoumise à remporter une circonscription à Paris.
    Elle bat de justesse la candidate de la République en Marche (REM) Béatrice Faillés.
    Danièle Obono est porte-parole nationale de la France insoumise dont elle a coordonné la collection des livrets thématiques.
    Bibliothécaire, chercheuse en anthropologie sociale et politiste spécialiste en études africaines, elle a "commencé à militer au lycée pour combattre le Front national", dit-elle dans une interview.
    Membre de la LCR puis de la direction du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) avant de rejoindre le Front de gauche, elle a fait partie du conseil national de la campagne présidentielle de 2012.
    La même année, elle s'était présentée comme suppléante dans la circonscription qu'elle vient de remporter.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 9:24:35 PM
  • Robin Reda, 26 ans, étoile montante de la droite
    L'étoile montante de la droite Robin Reda, 26 ans, a été élu dimanche député Les Républicains de la 7e circonscription de l'Essonne, en battant au second tour la candidate REM Muriel Kernreuter avec un peu plus de 53% des voix.
    Élu maire de Juvisy-sur-Orge à seulement 22 ans en 2014, puis conseiller régional d'Île-de-France en 2015, le jeune loup de la politique poursuit son parcours sans faute.
    Malgré l'union de la gauche et la dissidence d'un candidat divers droite, Robin Reda succède à la députée écologiste sortante Eva Sas, soutenue par le PS et le Parti communiste et éliminée dès le premier tour.
    L'ambitieux diplômé de Sciences-Po Paris, au look de jeune premier, a d'ores et déjà indiqué qu'il laisserait son fauteuil de maire en cas d'accession au Palais Bourbon en vertu de la loi sur le non-cumul des mandats.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 9:25:10 PM
  • ©AFP/
    Législatives: Bruno Le Maire réélu dans l'Eure

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 9:25:31 PM
  • Jean-Claude Juncker félicite Edouard Philippe

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 9:28:41 PM
  • ©AFP/
    Les personnalités battues au second tour

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 9:40:54 PM
  • La REM prend Versailles à la droite
    Les deux circonscriptions de Versailles, à l'ouest de Paris, traditionnellement ancrées à droite, sont passées sous la bannière de la République en marche.
    Didier Baichère, opposant municipal de gauche à Versailles, a été élu avec 51,06% des voix député REM de la première circonscription des Yvelines, contre François-Xavier Bellamy (LR), une performance inattendue dans ce territoire historiquement marqué à droite.
    Conseiller municipal de Versailles dans le groupe d'opposition de gauche depuis 2014, ce DRH chez Akka Technologies, passé par Alcatel Lucent, avait rejoint le mouvement macroniste dès sa création, en avril 2016, et avait pris la tête d'un comité local.
    Âgé de 46 ans et père de trois enfants, ce nouveau député de la majorité présidentielle issu de la "société civile" s'était jusqu'alors illustré par son investissement dans l'intégration des travailleurs handicapés. 
    Il a notamment été à l'origine d'une association visant à rapprocher des jeunes avec des tuteurs salariés, des entreprises et des écoles de l'enseignement supérieur afin de faciliter la poursuite de leurs études.
    Dans la seconde circonscription des Yvelines, jusqu'alors aussi acquise à la droite, Jean-Noël Barrot, fils de l'ancien ministre et commissaire européen centriste Jacques Barrot, a été élu député sous l'étiquette REM.
    Ce membre du MoDem avait été un artisan du rapprochement entre François Bayrou et Emmanuel Macron cet hiver.
    Conseiller départemental de Haute-Loire, il avait choisi de se présenter aux législatives dans les Yvelines, où il avait notamment été diplômé de HEC, avant de devenir enseignant-chercheur à Boston.
    Âgé de 34 ans, il est marié à une sage-femme et père d'un enfant.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 9:47:30 PM
  • ©AFP/Anne-Christine POUJOULAT
    Jean-Luc Mélenchon avec ses partisans à Marseille

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 9:49:09 PM
  • ©AFP/
    Législatives : le second tour

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 9:49:29 PM
  • Une recomposition au centre ?
    Alors que le MoDem de François Bayrou, allié de la République en Marche, remporte la mise aux législatives, les centristes de l'UDI, alliés quant à eux à LR, voient leurs troupes diminuer, ce qui pourrait augurer une recomposition au centre. 
    Créé après l'élection de Nicolas Sarkozy en 2007, le MoDem a connu bien des heures difficiles, et de solitude. 
    "Le MoDem, c'est François (Bayrou) et Marielle" (de Sarnez), ont coutume de dire les observateurs qui ont vu les troupes s'étioler au fil du temps. Le parti n'avait même plus de députés depuis l'été 2016 et le départ de Jean Lassalle, parti dans une aventure présidentielle - et réélu dimanche sous l'étiquette "divers droite".
    Une "cinquantaine" d'élus MoDem pointent au compteur ce soir, selon un décompte provisoire, dont la ministre des Affaires européennes Marielle de Sarnez, bras droit de François Bayrou depuis des années et élue à Paris. 
    Comme aux belles heures de l'UDF, le MoDem va donc retrouver un groupe parlementaire. 
    De son côté, l'UDI (Union des démocrates et indépendants), qui regroupe plusieurs partis centristes, a eu chaud. 
    Vingt-neuf députés portaient cette étiquette à l'issue des dernières législatives, mais à l'issue du premier tour, l'UDI craignait de ne plus avoir assez d'élus pour constituer un groupe parlementaire (15 députés minimum). Finalement, ils sont une vingtaine d'élus répertoriés sous la bannière UDI en milieu de soirée.
    Parmi eux, le président du parti Jean-Christophe Lagarde, largement élu en Seine-Saint-Denis.  
    Créée par Jean-Louis Borloo en 2012, l'UDI a connu une année bien sinueuse: l'esquisse d'une main tendue à Emmanuel Macron en septembre 2016 qui passe mal dans ses rangs, puis le choix de Juppé dans une alliance traditionnelle avec la droite, suivi après la primaire d'un ralliement à Fillon, qui a finalement entraîné l'UDI dans sa chute...
    Composante de l'UDI, le Parti radical, plus vieux parti de France, réfléchit déjà à une recomposition.
    Il envisage en effet de se réunifier et de retrouver le Parti radical de gauche (PRG), dont il a fait scission en 1972. 
    "Au centre, il y aura une recomposition" avec les "constructifs", pronostique un autre élu centriste, évoquant sous ce terme les députés Les Républicains déjà prêts à voter la confiance à Emmanuel Macron. 

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 9:56:53 PM
  • Stéphane Ravier (FN) battu dans les Bouches-du-Rhône
    La candidate REM Alexandra Louis a annoncé l'avoir emporté au second tour des législatives face au candidat FN Stéphane Ravier dans la troisième circonscription des Bouches-du-Rhône.
    "Zéro député FN dans les Bouches du Rhône après élimination de @Stephane _ Ravier et la victoire @AlexandraL1303", a retweeté la candidate REM qui a également publié la vidéo d'une scène de liesse avec ses militants sur Périscope.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 10:01:46 PM
  • Olivier Faure: trouver au PS un discours qui "fédère"
    Le président sortant du groupe PS à l'Assemblée nationale Olivier Faure, réélu  en Seine-et-Marne, appelle les socialistes à "retrouver un discours qui puisse fédérer" la gauche, plutôt que s'interroger sur le leadership au sein du parti.
    "Plutôt que de se poser la question dès le premier jour de savoir qui nous portera vers une victoire dans cinq ans ou dix ans, la première question que nous avons à nous poser, c'est comment nous pouvons ensemble reconstruire quelque chose qui permette aux gens de se retrouver dans ce que nous portons", a déclare Olivier Faure à BFMTV.
    "Pour l'instant, nous n'y sommes pas, c'est une évidence. Et donc nous avons besoin de retrouver un discours qui puisse fédérer ceux qui ont voté pour Jean-Luc Mélenchon, ceux qui ont voté pour Benoît Hamon et ceux qui ont voté pour Emmanuel Macron", a-t-il poursuivi.
    Selon le député de Seine-et-Marne, "cela suppose non pas de relancer un débat d'appareil" mais de "lancer quelque chose" avec "ceux qui ont envie ensemble de reconstruire la gauche".

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 10:02:23 PM
  • Bouches-du-Rhône: Valérie Boyer réélue face à REM
    Valérie Boyer, députée LR, fidèle de François Fillon, est réélue avec 55,10% des voix dans la 1ère circonscription des Bouches-du-Rhônes. La maire des 11e et 12e arrondissements de Marseille tient bon face au candidat de la République en marche Pascal Chamassian.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 10:04:45 PM
  • Les personnalités réélues et battues
    Le sort de plusieurs personnalités candidates aux législatives, selon les résultats connus à 23h30:
    Personnalités élues:
    - Marine Le Pen (Front national), présidente du Front national, Pas-de-Calais
    - Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise), leader de la France insoumise, Bouches-du-Rhône
    - Bruno Le Maire (République En Marche), ministre de l'Economie, Eure
    - Richard Ferrand (République En Marche), ministre de la Cohésion des territoires, Finistère
    - Christophe Castaner (République En Marche), porte-parole du gouvernement, Alpes-de-Haute-Provence
    - Marielle de Sarnez (MoDem), ministre des Affaires européennes, Paris
    - Mounir Mahjoubi (République En Marche), secrétaire d'Etat au numérique, Paris
    - Annick Girardin (Parti radical de gauche), ministre des Outre-Mer, Saint-Pierre et Miquelon
    - Manuel Valls (Divers gauche), ancien Premier ministre, Essonne
    - Eric Ciotti (Les Républicains), président du conseil départemental des Alpes-Maritimes, Alpes-Maritimes
    - Philippe Vigier (Union des démocrates et indépendants), président du groupe UDI à l'Assemblée nationale, Eure-et-Loir
    - Gilbert Collard (Front national), ancien avocat, Gard
    - Emmanuelle Ménard (Front national), épouse du maire de Béziers Robert Ménard, Hérault
    - François de Rugy (République En Marche), vice-président de l'Assemblée nationale, Loire-Atlantique
    - Eric Woerth (Les Républicains), ancien ministre du Budget, Oise
    - Laurence Vichnievsky (MoDem), ancienne juge d'instruction, Puy-de-Dôme
    - André Chassaigne (Parti communiste français), chef de file des députés communistes, Puy-de-Dôme
    - Jean Lassalle (Divers droite), ancien candidat à l'élection présidentielle, Pyrénées-Atlantiques
    - Louis Aliot (Front national), vice-président du Front national, Pyrénées-Orientales
    - Stéphane Le Foll (Parti socialiste), ancien ministre de l'Agriculture, Sarthe
    - Benjamin Griveaux (République En Marche), porte-parole de la République en marche, Paris
    - Christian Jacob (Les Républicains), président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, Seine-et-Marne
    - Franck Riester (Les Républicains), Seine-et-Marne
    - Jean-Michel Fauvergue (République En Marche), ancien policier, ancien patron du Raid, Seine-et-Marne
    - Olivier Faure (Parti socialiste), président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, Seine-et-Marne
    - François Ruffin (La France Insoumise), cinéaste et journaliste, Somme
    - Barbara Pompili (République En Marche), ancienne secrétaire d'Etat à la Biodiversité, Somme
    - Sylvia Pinel (Parti radical de gauche), ancienne ministre du Logement, Tarn-et-Garonne
    - Cédric Villani (République En Marche), mathématicien, Essonne
    - Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), candidat de Debout la France à la présidentielle, Essonne
    - Thierry Solère (Les Républicains), ancien président du comité d'organisation de la primaire de la droite, Hauts-de-Seine
    - Jean-Christophe Lagarde (Union des démocrates et indépendants), président de l'UDI, Seine-Saint-Denis
    - Alexis Corbière (La France Insoumise), porte-parole de la France insoumise, Seine-Saint-Denis
    - Ericka Bareigts (Parti socialiste), ancienne ministre des Outre-mer, La Réunion
    - Clémentine Autain (La France insoumise), porte-parole du mouvement Ensemble, Seine-Saint-Denis
    - Marie-George Buffet (Parti communiste français), ancienne ministre des Sports, Seine-Saint-Denis.
    Personnalités battues au 2e tour:
    - Marisol Touraine (Parti socialiste), ancienne ministre des Affaires sociales et de la Santé, Indre-et-Loire
    - Jean-Jacques Urvoas (Parti socialiste), ancien ministre de la Justice, Finistère
    - Najat Vallaud-Belkacem (Parti socialiste), ancienne ministre de l'Education, Rhône
    - Nathalie Kosciusko-Morizet (Les Républicains), ancienne ministre de l'Ecologie, Paris
    - Myriam El Khomri (Parti socialiste), ancienne ministre du Travail, Paris
    - Florian Philippot (Front national), vice-président du Front national, Moselle
    - Damien Philippot (Front national), spécialiste des sondages, frère de Florian Philippot, Aisne
    - Eric Halphen (République En Marche), ancien juge d'instruction, Calvados
    - Manuel Bompard (La France Insoumise), directeur de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon, Haute-Garonne
    - Catherine Vautrin (Les Républicains), vice-présidente de l'Assemblée nationale, Marne
    - Christian Paul (Parti socialiste), chef de file des députés socialistes frondeurs, Nièvre
    - Stéphane Ravier (Front national), sénateur-maire des 13e et 14e arrondissements de Marseille, Bouches-du-Rhône.
    Personnalités battues au 1e tour:
    - Benoît Hamon, le candidat socialiste à la présidentielle, dans les Yvelines
    - Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, à Paris
    - Aurélie Filippetti (PS), ancienne ministre de la Culture, en Moselle 
    - Matthias Fekl (PS), ancien ministre de l'Intérieur, dans le Lot-et-Garonne.
    - François Lamy (PS), ancien ministre délégué à la Ville, dans le Nord
    - Nicolas Bay, responsable national de la campagne électorale du FN, en Seine-Maritime
    - Emmanuelle Cosse (écologiste), ancienne ministre du Logement, en Seine-Saint-Denis 
    - Daniel Vaillant (divers gauche), ancien ministre de l'Intérieur, à Paris
    - Patrick Mennucci (PS), député sortant, dans les Bouches-du-Rhône
    - Cécile Duflot (EELV), ancienne ministre du Logement, Paris.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 10:07:38 PM
  • Pas de triomphalisme chez REM
    Au QG du parti d'Emmanuel Macron, dans le XVe arrondissement de Paris, c'est une soirée électorale plutôt sobre qui a été organisée. Les militants - une cinquantaine, au moins moitié moins que les journalistes - ont été réunis au rez-de-chaussée. A 20H00, "3-2-1": les militants ont tout de même scandé un décompte avant l'annonce des résultats sur les télévisions. On a entendu quelques "oh" de joie, des applaudissements, mais pas de triomphalisme.
    Les militants soulignent le problème de la très forte abstention. "On prend acte", affirme Yasmina Salmandji, 39 ans, qui estime néanmoins que "ça reste intéressant d'avoir une opposition".
    "Ce résultat, c'est moins que ce que l'on prévoyait la semaine dernière mais ça reste inespéré si l'on prend du recul", témoigne Karim, un "helper" de 33 ans. Pas de champagne, pas de fête pourtant: à 21H30, le QG était quasiment vide. 

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 10:12:39 PM
  • "L'opposition aura de belles voix"

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 10:17:15 PM
  • Divisée, la droite s'en tire mieux que prévu
    Les Républicains et leurs alliés de l'UDI s'en tirent moins mal qu'ils ne le redoutaient, mais échapperont difficilement à une explication entre ceux disponibles pour coopérer avec la majorité et ceux qui entendent être dans une franche opposition.
    Selon les premiers résultats, LR pourrait obtenir jusqu'à 133 sièges et l'UDI suffisamment pour constituer un groupe parlementaire (15 députés minimum).
    En nommant des élus LR à Matignon (Edouard Philippe) et à Bercy (Bruno Le Maire, Gérald Darmanin), Emmanuel Macron a déstabilisé la droite traditionnelle. Et il y a encore trois jours encore, au vu des sondages, les responsables LR tablaient sur une petite cinquantaine d'élus, "même pas de quoi lancer une motion de censure", selon un membre de l'équipe dirigeante.
    Même si La République En marche et le MoDem raflent la mise avec environ 360 sièges, selon les estimations, le soulagement relatif était perceptible à droite: elle n'est "pas cassée", a soufflé Bernard Accoyer, secrétaire général de LR, appelant "à l'unité" pour former une opposition "vigilante".
    François Baroin, chef de file du parti pour les législatives, a affirmé que le groupe LR était "suffisamment important pour faire valoir les convictions" de la droite. Gérard Larcher, président du groupe LR du Sénat, s'est félicité du "sursaut du 2e tour" en faveur de sa famille politique.
    Tous deux ont insisté sur le fait que les Républicains et l’UDI formaient "la première force de l’opposition" à l'Assemblée. 
    Le premier défi qui attend les Républicains sera la composition des groupes à l'Assemblée, prévue mardi. Y aura-t-il un ou deux groupes LR? Les "constructifs", prêts à coopérer avec le pouvoir vont-ils rompre avec les partisans d'une franche opposition?
    "Il est encore trop tôt pour dire si nous aurons notre groupe mais nous avons la volonté d'être dans une attitude constructive vis-à-vis du gouvernement, pour la réussite de ce quinquennat qui doit être utile aux Français", a affirmé Franck Riester à l'AFP.
    Egalement "Macron-compatible", Thierry Solère a redit qu'il voterait la confiance au gouvernement, début juillet, s'attirant immédiatement les foudres de Valérie Pécresse, présidente LR d'Ile-de-France. "Soit on vote la confiance, et on est dans la majorité, avec En marche, soit on est dans l'opposition et on ne vote pas la confiance". 

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 10:18:20 PM
  • La France insoumise choisira-t-elle l'union de la gauche?
    En mesure de former un groupe parlementaire, La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon va maintenant devoir décider si elle renoue avec une stratégie d'union de la gauche, tandis que son ancien partenaire, le Parti communiste, est parvenu à gagner quelques élus.
    Les écologistes effacés de l'Assemblée nationale et le parti socialiste sonné par ses lourdes pertes, les nouveaux députés LFI entendent constituer la principale force d'opposition à Emmanuel Macron. 
    Leur leader, Jean-Luc Mélenchon, a gagné à Marseille, dans une circonscription très à gauche où il a dû se frotter à une cheffe d'entreprise bien implantée, Corinne Versini, candidate de la République en Marche.
    C'est un symbole, mais ce mouvement né il y a à peine un peu plus d'un an va au-delà avec au moins 15 députés élus, seuil nécessaire pour former un groupe parlementaire. Il s'agit d'un résultat certes loin de la majorité qu'escomptait M. Mélenchon au lendemain de la présidentielle, mais meilleur que ce qui était attendu à l'issue du premier tour.
    Parmi les élus, tous novices à l'Assemblée nationale, on retrouve quelques-uns de ses lieutenants comme Alexis Corbière et Bastien Lachaud. Des personnalités comme Clémentine Autain (Seine-Saint-Denis) ou François Ruffin (Somme) viendront enrichir les rangs.
    Parallèlement, les communistes ont sauvé les meubles. Ils étaient sept dans la précédente assemblée et seront 11 dans la nouvelle. Parmi eux, André Chassaigne dont l'inimitié avec M. Mélenchon est notoire. Proche, elle, du leader de LFI, Marie-George Buffet pourra-t-elle apaiser les tensions ?
    Car s'ils ont investi et soutenu certains candidats communs, rien ne dit que LFI et PCF formeront un même groupe tant les rancoeurs sont tenaces entre les deux formations.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 10:24:12 PM
  • "Tricheur, tricheur! "
    Une quinzaine de militants de La France insoumise ont perturbé l'intervention de Manuel Valls, criant "tricheur !  tricheur !" et "Farida, Farida", après avoir réussi à pénétrer dans la mairie d'Evry. 
    Ils ont été évacués manu militari par la police et repoussés sur les marches de l'hôtel de ville, où il y a eu des échauffourées.
    S'exprimant devant la mairie, Farida Amrani a elle aussi revendiqué la victoire au second tour du scrutin et a annoncé un recours dès lundi, à travers ses avocats.
    Sophia Chikirou, la directrice de campagne du leader du mouvement, Jean-Luc Mélenchon, s'en est également pris à M. Valls sur Twitter, le traitant de "tricheur" et appelant à un recomptage à Evry.
    "Cela concerne quatre bureaux, tous à Evry", a précisé à l'AFP Ulysse Rabaté, suppléant de Mme Amrani, évoquant une situation "extrêmement douteuse". "On sera demain matin en préfecture avec les procès-verbaux. On est déjà en contact avec des avocats", a-t-il assuré.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 10:25:33 PM
  • ©AFP/
    Législatives : résultats par circonscription

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 10:31:57 PM
  • Laminé par le pouvoir, le PS au plus bas
    Laminé par cinq ans de présidence Hollande, le PS a enregistré un résultat historiquement bas, avec une trentaine de députés, en-deçà du score obtenu en 1993 par le PS (57). Mais il devrait pouvoir former un groupe à l'Assemblée, contrairement à ce que certains responsables craignaient ces derniers jours.
    Avec ses alliés EELV et PRG inclus, il obtiendrait entre 45 et 50 sièges.
    "Ce soir, malgré une abstention alarmante, le triomphe d'Emmanuel Macron est incontestable; la défaite de la gauche est incontournable; la déroute du Parti socialiste, sans appel", a constaté M. Cambadélis depuis le siège du parti, rue de Solférino.
    Le numéro un du PS a annoncé son départ de la direction du parti: "La gauche doit tout changer, la forme comme le fond, ses idées comme ses organisations (...). J'accompagnerai ce combat décisif avec volonté mais je ne le ferai pas en tant que Premier secrétaire du Parti socialiste", a-t-il dit.
    Selon une des porte-parole du PS, Corinne Narassiguin, le Bureau national du PS devrait discuter mardi du calendrier de ces changements. Dans la foulée du BN, un conseil national du parti doit se tenir samedi. A charge pour lui de se pencher sur la réorganisation du parti, et de fixer sa ligne politique vis-à-vis de la majorité d'Emmanuel Macron, l'ancien ministre de l'Economie de François Hollande: va-t-il voter la confiance au gouvernement? Des positions divergentes sur le sujet s'étaient exprimées au sein du PS ces derniers jours.
    Après Matthias Fekl, Pascale Boistard ou Juliette Méadel la semaine dernière, d'autres ex-ministres de François Hollande ont été battus: Najat Vallaud-Belkacem, Jean-Jacques Urvoas, Marisol Touraine ou Myriam El Khomri. L'ancien Premier ministre Manuel Valls a annoncé sa réélection de justesse dans l'Essonne, face à la candidate LFI Farida Amrani qui a également revendiqué la victoire et va déposer un recours.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 10:35:15 PM
  • Le FN envoie huit députés au Palais Bourbon
    Le Front national échoue à constituer un groupe à l'Assemblée nationale, tout en envoyant huit députés au Palais Bourbon, dont Marine Le Pen, Louis Aliot et Gilbert Collard.
    L'épisode de 1986 excepté, avec 35 députés FN élus à la proportionnelle intégrale, jamais le Front national n'avait obtenu autant de députés au scrutin majoritaire. Il faut 15 députés pour former un groupe parlementaire.
    "Nous sommes la seule force de résistance", a assuré la présidente du FN, qui a demandé la proportionnelle, jugeant "scandaleux qu'un mouvement comme le (sien) (...) ne puisse obtenir un groupe à l'Assemblée".
    Marine Le Pen, qui va siéger pour la première fois à l'Assemblée, sera accompagnée par Bruno Bilde, Sébastien Chenu, Ludovic Pajot, José Evrard et son compagnon Louis Aliot. 
    Gilbert Collard, apparenté FN, sauve d'un cheveu son siège dans le Gard. A l'inverse, Hervé de Lépinau, qui remplaçait Marion Maréchal-Le Pen, en retrait temporaire de la vie politique, a été battu dans le Vaucluse.
    L'apparentée FN Emmanuelle Ménard, patronne du site Boulevard Voltaire et épouse du maire de Béziers Robert Ménard, décroche un siège dans l'Hérault. Jacques Bompard, maire d'Orange qui entretient des rapports tumultueux avec le FN, est réélu dans le Vaucluse.
    Nicolas Dupont-Aignan, qui s'est allié avec le FN entre les deux tours de la présidentielle avant de reprendre ses distances, est aussi réélu dans l'Essonne. 
    Marine Le Pen regagne ainsi par les urnes un peu de sa légitimité écornée par le débat "raté" du second tour de la présidentielle face à Emmanuel Macron et par le premier tour décevant des législatives.
    A l'inverse, Florian Philippot, vice-président du FN de plus en plus contesté dans le parti d'extrême droite échoue à se faire élire en Moselle. 
    Le FN a rendez-vous mardi pour un bureau politique qui pourrait lancer la saison de "refondation" promise par Marine Le Pen au soir du second tour de la présidentielle.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 10:46:23 PM
  • ©AFP/


    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 10:49:43 PM
  • ©AFP/
    Législatives: la joie des militants au QG de REM à Paris

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 10:57:04 PM
  • Un bastion communiste repris au PS
    Stéphane Peu (PCF), 55 ans, s'est imposé dans la 2e circonscription de Seine-Saint-Denis, bastion historique du Parti communiste, ravi en 2012 par Mathieu Hanotin (PS).
    Maire-adjoint à l'urbanisme de Saint-Denis, Stéphane Peu est président d'un des principaux bailleurs sociaux de la Seine-Saint-Denis. Il est aussi responsable logement au PCF.
    Après son service militaire, il s'engage chez les jeunes communistes.
    Dans les années 90, il participe à la création du courant des "refondateurs" communistes, un mouvement de réflexion transcourants de la gauche.
    A la même période, il commence à s'impliquer à Saint-Denis auprès de Marcelin Berthelot, le maire communiste de l'époque. Aux municipales de 1995, il est élu sur la liste PCF.
    Originaire de Bretagne, fils d'un ouvrier et d'une femme de ménage, il est arrivé à Saint-Denis dans les années 80.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 11:01:56 PM
  • ©AFP/


    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 11:06:01 PM
  • ©AFP/
    Législatives : résultats du second tour

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 11:09:07 PM
  • Majorité absolue
    Le parti En Marche! et son allié le MoDem ont obtenu la majorité absolue à l'Assemblée nationale, avec 341 sièges sur 566, hors les 11 sièges des Français de l'étranger, annonce le ministère de l'intérieur.
    A droite, les Républicains ont remporté 113 sièges, l'UDI 16 et les divers droite 6. A gauche, le PS dispose désormais de 29 sièges, La France insoumise de 17, les divers gauche de 11, le PCF de 10 et le PRG de 3. Le Front national a 8 élus.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 11:10:25 PM
  • 39% des élus sont des femmes
    Alors qu'elles étaient 155 sous la précédente législature, les 223 femmes députées représentent désormais 38,65% des élus du Palais-Bourbon, avec un pic de 46,45% d'élues au sein de La République en marche et de 46,34% chez son allié du MoDem. Elles ne sont en revanche que 23,89% chez Les Républicains. Les trois députées PRG de la nouvelle Assemblée sont des femmes.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 11:15:45 PM
  • Annie Genevard (LR) élue face à REM
    Annie Genevard (LR) a été confortablement réélue dans la 5eme circonscription du Doubs, avec 59,78%, face à la candidate REM Sylvie Le Hir. Annie Genevard, maire de Morteau, est spécialiste des questions d'éducation et a été porte-parole de François Fillon pendant la campagne présidentielle.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 11:21:35 PM
  • ©AFP/
    Législatives : le second tour

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 11:24:11 PM

  • Emmanuel Macron a remporté une des plus larges majorités parlementaires de la Ve République au second tour des législatives, mais moins écrasante qu'attendu, et avec une abstention au plus haut.
    Le parti En Marche et son allié le MoDem ont obtenu la majorité absolue à l'Assemblée nationale, avec 341 sièges sur 566, hors les 11 sièges des Français de l'étranger.
    "Il y a un an, personne n'aurait imaginé un tel renouvellement politique", s'est félicité le Premier ministre Edouard Philippe.
    A droite, les Républicains ont remporté 113 sièges, l'UDI 16 et les divers droite 6. Son chef de file François Baroin a salué un groupe "suffisamment important pour faire valoir les convictions" de la droite. 
    A gauche, le PS dispose désormais de 29 sièges, La France insoumise de 17, les divers gauche de 11, le PCF de 10 et le PRG de 3. 
    Pour le PS, c'est une "déroute incontestable", a admis son Premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis avant d'annoncer son retrait de la direction du parti.
    Jean-Luc Mélenchon, élu à Marseille, a annoncé un "groupe parlementaire" LFI. 
    Le Front national a 8 élus, dont Marine Le Pen qui découvrira le Palais-Bourbon, de même que son compagnon Louis Aliot. S'il quadruple le nombre de ses députés, le FN échoue cependant à constituer un groupe parlementaire.
    Non investi par le PS dans l'Essonne, Manuel Valls a annoncé dans une ambiance houleuse sa réélection sur le fil, immédiatement contestée par sa concurrente de la France insoumise, Farida Amrani. 
    Emmanuel Macron, lui, a les mains libres pour appliquer son programme, à commencer par la moralisation de la vie publique, et l'épineuse réforme du droit du travail.
    Edouard Philippe devrait remettre lundi ou mardi la démission de son gouvernement et en former immédiatement un nouveau, qui ne devrait pas comporter de grands changements.
    Les nouveaux parlementaires, dont un nombre record de femmes (223 soit 39%), commenceront à arriver mardi au Palais Bourbon. 
    FIN DU DIRECT

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 11:28:30 PM
  • ©AFP/Philippe HUGUEN
    Emmanuel Macron au Touquet, dans le nord de la France

    par AFP par le biais de EN DIRECT - Législatives 2017: majorité très nette pour Macron 6/18/2017 11:29:04 PM
Alimenté par ScribbleLive Content Marketing Software Platform