Fil info
lesoir plus

De

Grand débat des jeunes électeurs


  • Deuxième thème: la pauvreté
    Christos Doulkeridis: "Si on ne travaille pas à une meilleure intégration de toutes les formes d'intelligence dans l'enseignement, cela n'ira pas." Ecolo plaide pour un tronc commun jusqu'à 14 ans. Il ne faut pas intégrer des filières de relégation trop tôt dans l'enseignement, selon eux. Si on ne met pas le paquet sur l'enseignement, on restera dans les mêmes constats face auxquels nous sommes confrontés sur la pauvreté. Autre souci: le coût du logement, trop élevé à Bruxelles. Du côté néerlandophone, ils ont mis en place une structure qui aide à trouver des kots à un prix abordable. "Je viens de mettre en place une structure qui devrait évoluer en agence immobilière sociale pour les étudiants. Quand une personne doit dépenser plus de 50% de ses revenus pour se loger, cela devient très difficile."

    Laurette Onkelinx: "Le meilleur bouclier contre la pauvreté, c'est la Sécurité sociale. Elle pèse 90 milliards d'euros pour Bruxelles. Ce qui coûte, pour les étudiants, c'est notamment le transport. "Pour les étudiants au CPAS ou boursiers, nous préconisons la gratuité des transports en commun. Pour les étudiants qui ont besoin de kots, nous proposons de créer aux casernes d'Etterbeek une cité étudiante, avec une part de logements modestes."

    Didier Reynders: "Pour les étudiants, c'est surtout à travers les bourses qu'il faut réfléchir. On peut aussi trouver des formules pour le transport, mais la priorité, ce sont les bourses. Il faut réévaluer la manière et l'ampleur avec lesquelles elles sont attribuées. Concrètement, nous proposons notamment d'utiliser une partie de l'enveloppe bien-être pour les minima des plus faibles. Il faut aussi éviter les pièges à l'emploi et le MR propose une réforme fiscale sur ce point. On ne veut pas taxer quelqu'un qui travaille tant qu'il n'a pas gagné sur une année ce que l'on donne comme revenu d'insertion à quelqu'un qui n'a pas d'autre revenu. Enfin, en matière de logement, on a déjà déposé des textes pour créer l'allocation-loyer." 

    Joëlle Milquet: "Concrètement, le CDH propose que la gratuité des transports soit étendue aux étudiants. Un tiers des personnes dépendant des CPAS sont des jeunes. Nous proposons de relever les plafonds de revenus pour les jeunes afin qu'ils bénéficient d'une aide financière."

    Didier Gosuin: "Les bourses pour les étudiants ne sont pas adaptées à l'évolution du coût de la vie, en particulier le coût de l'immobilier. A Bruxelles, il y a trop peu de logements mais il y a une inadéquation entre l'offre et la demande. Le FDF propose une allocation-loyer encadrée pour que ce ne soit pas une aubaine pour les propriétaires. Il faut un produit ciblé pour intervenir dans le coût du kot. Autre élément: il y a trop de restrictions, aujourd'hui, pour les jobs étudiants. Certains étudiants n'optent pas pour cette formule parce qu'elle est synonyme de réduction de bourse ou de l'aide du CPAS. Pour les transports, il faut élargir le spectre de la gratuité en permettant aux étudiants en difficulté d'en bénéficier."
    par Gil Durand (Le Soir) édité par Le Soir 3/25/2014 6:31:36 PM
Visualisez le flux entier
Alimenté par Platform for Live Reporting, Events, and Social Engagement