Intempéries en Belgique

  • A Bruxelles, le Ring est fermé à Groenendael. Des camions sont à l’arrêt sur les deux bandes de circulation, bloquant complètement le Ring. Le Ring est également bloqué à Hal à hauteur de l'échangeur de l'A8 vers Tournai. La chaussée est fermée en raison d'un accident.

  • La situation est également problématique sur la E411 où plusieurs accidents impliquent des camions: à Bierges en direction de Namur et à Sart-Bernard et à Courrière vers le Luxembourg.

    Sur la E42, un camion est couché sur le flanc à hauteur de Rhisnes en direction de Mons.

  • Le trafic sur les nationales sont également perturbées. Il y a un accident sur la N5 Bruxelles-Charleroi à hauteur d’Yves-Gomezée. Il y a également un accident sur la N29 à hauteur de Gembloux, où la route est bloquée dans les deux sens.
  • A La Bruyère, au nord de Namur, la couche de neige atteint 10cm. La circulation semble peu perturbée sur la N4.
     
     
  • A Koekelberg, une fine couche de neige recouvre le trottoir et les routes.
     
     
  • Des internautes nous signalent que certaines villes ont été épargnées par la neige, notamment Dinant, Mons et Visé.
     
    A Namur, la neige est bien tombée.
     
     
  • Les poids lourds de plus de 13 mètres interdits de circuler sur l’E25 et l’E42

    En raison des intempéries, la circulation des poids lourds dont la longueur excède 13 mètres est interdite depuis 2h00 du matin sur l’E25 entre Loncin et Massul (Neufchâteau) et sur l’E42 entre Verviers et Steinebruck, à chaque fois dans les deux sens, annonce le Centre régional de crise de Wallonie. Il est recommandé à tous les usagers de limiter au maximum leur déplacement sur la route et de privilégier le covoiturage ou les transports en commun.

  • Dans les provinces de Namur, de Luxembourg, du Brabant Wallon et de Liège, des milliers de personnes n'ont plus d'électricité depuis une heure du matin.
  • La neige tombe encore à l'est du pays, surtout en province de Liège.
     
    Les TEC sont par contre fortement perturbés. Trente lignes de bus ne circulent pas à Liège, tandis que les bus ne circulent que sur les grands axes à Namur.
  • Quelques camions en ciseaux et plusieurs accidents sur les routes wallonnes

     

    Plusieurs camions se sont retrouvés en ciseaux durant la nuit de jeudi à vendredi en raison de la neige. C’est surtout le cas sur la E411 Namur-Luxembourg. Quelques poids-lourds sont encore bloqués à hauteur de la côte de Loyers, non loin de la capitale wallonne, signale le centre du trafic Perex. Mais leur dépannage est en cours. Différents petits accidents ont par ailleurs été recensés un peu partout sur les routes du sud du pays en raison des conditions météorologiques. Une bande de circulation au moins est cependant praticable sur les principaux axes routiers wallons.

    Le dispositif d’interdiction de circulation des poids lourds de plus de 13 mètres en vigueur sur l’E25 entre Loncin et Massul (Neufchâteau) et sur l’E42 entre Verviers et Steinebruck, à chaque fois dans les deux sens, le restera au moins jusque 9h00.

    Le front neigeux s’évacue par l’est du pays et les températures devraient redevenir positives dans les heures à venir. Cela couplé aux mesures d’épandage, les quelques perturbations qui existent encore ne devraient donc pas trop durer, estime-t-on au centre Perex.

  • Quelques dizaines de milliers de personnes ont été privées d'électricité en raison des intempéries, en Wallonie.
    "On est confronté à des soucis sur le réseau Ores depuis à peu près une heure du matin pour le Namurois et un peu plus tard pour la région de Marche-en-Famenne et d'Arlon. Ces problèmes sont liés aux conditions climatiques qu'on connait depuis cette nuit, c'est-à-dire des vents forts et des chutes de neige et les équipes d'Ores travaillent depuis cette nuit pour le rétablissement du courant aussi vite que possible mais dans des conditions compliquées", a expliqué Jean-Michel Brebant, le porte-parole d'Ores, sur Bel RTL.
  • Bullange sous la neige
     
     
  • Circulation ferroviaire normale

     

    Malgré les intempéries et la couche de neige qui recouvre une bonne partie du pays, aucun problème n’est actuellement recensé sur le réseau ferroviaire, indiquent vendredi matin le gestionnaire de l’infrastructure Infrabel et la SNCB. Aucune ligne n’a été interrompue et les retards éventuels sont limités. 

    Tout comme durant la journée de jeudi, la circulation des trains a dû être interrompue vers 05h00 entre Boom et Puurs en raison du niveau de l’eau du Rupel. Un pont ferroviaire enjamabant la rivière a dû rester en position debout afin de ne pas être endommagé. La situation est depuis lors rentrée dans l’ordre.

    La ligne 75 (Gand-Saint-Pierre-Mouscron-Lille) a elle aussi subi une interruption du trafic durant une heure entre Mouscron et la France mais là aussi, le problème a déjà été résolu.

  • «Après une période d’accalmie en cours de matinée, nous devrions connaitre de nouvelles précipitations hivernales dans l’après-midi, ce qui contribuera à maintenir les routes très glissantes», prévient cependant le Centre régional de crise de Wallonie.

    Autour de la capitale, c’est au sud de Bruxelles que l’on rencontre les principales difficultés. Les embouteillages sont ainsi importants sur le Ring entre Braine-l’Alleud et les Quatre Bras de Tervuren et à hauteur de Hal en direction de Grand Bigard.

    Dans l’ensemble, les principaux axes routiers du pays sont donc praticables et les difficultés ne sont pas trop nombreuses.

    De la neige pourrait encore tomber en matinée sur les provinces d’Anvers, de Limbourg et de Brabant flamand et rendre les routes moins praticables, avertit toutefois le Centre flamand du trafic.

  • La neige cèdera la place à des éclaircies en cours de journée

    La neige reste de mise vendredi en Ardenne, et ailleurs de la neige fondante ou de la neige, annonce l’IRM. Le temps sera ensuite plus sec avec des éclaircies. Des averses hivernales sont attendues dans l’après- midi et en soirée.

    Le ciel sera encore en premier lieu très nuageux avec de la neige en Ardenne et de la neige fondante ou de la neige ailleurs. Plus tard, il fera plus sec avec quelques éclaircies. L’après-midi, une nouvelle zone de précipitations atteindra le pays par le nord, avec des averses de neige en Ardenne et de pluie ou de neige fondante ailleurs.

    Les maxima varieront entre +1 et +4 degrés en plaine et de 0 à -3 degrés en Ardenne. Le vent sera orienté à l’ouest, tournant par la suite au nord-ouest. A la mer, il sera fort à très fort. Dans l’intérieur, il sera d’abord modéré à assez fort devenant en cours de journée assez fort à parfois fort.

    Des rafales jusqu’à 75 km/h dans l’intérieur et jusqu’à 90 km/h à la côte sont attendues.

  • Tente, échafaudage envolés: premier bilan des dégâts de la tempête à la Côte | Société - lesoir.be plus.lesoir.be/node/77375
  • Corbais et la gare de Mont-Saint Guibert sous la neige. Les trains roulent sans trop de perturbations. Sur la N4, la circulation est fluide.
     
     
     
  • En raison des chutes de neige, le TEC Liège-Verviers a actionné son plan intempéries. Une trentaine de lignes sont complètement à l’arrêt et des déviations ont été mises en oeuvre pour une quarantaine de lignes.


  • Plusieurs milliers de foyers sont actuellement privés d’électricité en raison des chutes de neige de la nuit passée et du vent qui souffle actuellement sur le pays, indique vendredi matin Ores, le principal gestionnaire de réseaux de distribution de gaz et d’électricité en Wallonie. Les problèmes recensés sont nombreux et touchent toutes les provinces mais de façon très locale. Ils sont principalement dus aux vent, qui a fait tomber de nombreuses branches sur les lignes électriques, provoquant des coupures de courant.

    Si le Hainaut et le Brabant wallon sont plutôt préservés avec quelques réparations en cours localement, la province de Namur subit les plus gros désagréments et est touchée du nord au sud. Sont ainsi notamment privés d’électricité plusieurs foyers des villes et communes de Gembloux, Namur, Yvoir, Dinant, Mettet, Philippeville ou encore Walcourt.

    La province de Luxembourg est moins touchée mais, localement, un petit millier de foyers n’a plus d’électricité. C’est le cas à Paliseul, Neufchâteau, Saint-Hubert et Meix-devant-Virton. Là aussi, les réparations sont en cours mais les conditions de déplacement des équipes du gestionnaire de réseaux de distribution de gaz et d’électricité sont difficiles.

    En province de Liège enfin, quelques perturbations sont rencontrées à Dalhem, près de Visé, ainsi que dans quelques communes du Condroz et de la Hesbaye, précise-t-on chez Ores et Resa, le principal opérateur de distribution de gaz et d’électricité local. Beaucoup de problèmes, survenus surtout entre 02h00 et 05h00, ont déjà été réparés, assure-t-on, et la situation est en train de rentrer dans l’ordre.

    De manière générale, toutes les équipes d’Ores et de Resa ont été et restent mobilisées. Des renforts ont en outre été rappelés. Le principal gestionnaire de réseaux de distribution de gaz et d’électricité en Wallonie s’attend à ce que l’électricité soit de retour dans la plupart des foyers vers 12h00.

     
  • La SNCB indique que la ligne 75 (Gand-Saint-Pierre-Mouscron-Lille) est actuellement interrompue entre Mouscron et la France en raison des intempéries qui perturbent le réseau ferroviaire en France. Il est conseillé aux voyageurs de prendre un train jusque Tournai, pour ensuite en prendre un autre en direction de Lille. Cela rallonge le temps de parcours de plus d’une heure. Le problème devrait rapidement être résolu, selon la société ferroviaire, mais les retards devraient toutefois perdurer une bonne partie de la matinée.

  • Presque tous les bus circulent en province de Namur, aucun dans le Luxembourg

    Des problèmes de circulation ont été constatés vendredi matin en province de Namur, notamment sur les autoroutes E411 et E42, où un tracteur s’est couché sur la route, ainsi que sur le réseau ferroviaire au niveau de Dave. Concernant les bus TEC par contre, la plupart des lignes circulent sans problème sur les grands axes en province de Namur mais pas en province de Luxembourg où le réseau est complètement paralysé.

  • Le trafic aérien n’est pas affecté par les intempéries hivernales. Aucune perturbation n'est annoncée à Brussels Airport ni à Liège Airport. «Il n’y a aucun impact sur les opérations», indique le porte-parole de l'aéroport bruxellois. «Jusqu’ici tout est sous contrôle.» Les responsables de l’aéroport surveillent l’évolution des conditions climatiques, et des équipes sont prêtes à intervenir en cas de besoin.

  • Six centres de ski ouverts dans les Cantons de l’Est et en province du Luxembourg

    Une couche de 25 à 35 cm de neige recouvre les hauts plateaux des Cantons de l’Est, où les centres de ski de Weywertz, Butgenbach, Manderfeld et de la baraque Michel sont accessibles vendredi. Les pistes de ski de fond et de ski alpin de la Baraque Fraiture ainsi que celles de Samrée, en province du Luxembourg, sont également ouvertes.

  • Le point sur les réseaux de transports
     
    STIB : Tout roule normalement, nous confirme la porte-parole de la Stib. Certains lignes de tram ont connu des retards à cause des voitures qui croisaient les voies faisant s'entasser la neige dans les aiguillages. Les lignes de bus 95 et 41 ont également connu des perturbations, mais la situation est maintenant rétablie.

    SNCB : La situation est également sous contrôle sur le rail. La ligne 75 entre Mouscron et Lille a dû être interrompue à cause des intempéries en France, la situation est maintenant rétablie.
    Quelques trains subissent des retards "mais nous ne savons pas si cela est lié aux intempéries", nous confie une porte-parole de la SNCB.
     
    TEC: Les bus roulent partout en Wallonie, mais il y a des déviations essentiellement en province du Luxembourg et dans la région de Verviers-Malmedy. Il est possible de vérifier les perturbations en temps réel sur le site des TEC, en fonction de la province concernée.
     
    Les aéroports : Les premiers départs des avions, dès 06H30, n’ont pas été impactés par les chutes de neige. En revanche, on a constaté des retards du côté des arrivées, en raison des conditions météorologiques subies par les aéroports d’où provenaient ces vols. Mais il ne s’est agi que de retards de dix à quinze minutes, qui devraient se répercuter sur les prochains départs.
    par Caroline Bordecq (Le Soir) édité par Le Soir 1/13/2017 8:55:47 AM
  •  Des câbles tombés sur la route à cause du vent dans la région de Charleroi
     
    Les rafales de vent et la neige n’ont provoqué que des dégâts infimes sur la région de Charleroi. Les pompiers locaux sont intervenus à trois reprises pour des câbles électriques tombés sur la voie publique. Aucun accident de la route ayant entraîné des blessures n’a été signalé. 
     
    Les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est sont intervenus à Jumet, Aiseau-Presles et Charleroi, vendredi matin, afin de dégager des câbles électriques tombés sur la voie publique suite aux fortes rafales de vent. 
    Selon le porte-parole Michel Méan, un poteau menaçait également de s’effondrer à Gilly. Les pompiers de Chimay et de Beaumont sont eux aussi intervenus sur des faits similaires mais aucun accident ayant engendré des blessures n’a été enregistré sur la zone. 
     
    Les routes du réseau primaire et secondaire sont à présent dégagées. 
     
  • Entre 2.000 et 2.500 foyers toujours privés d'électricité en Wallonie

    « La tempête a atteint son point culminant en termes de vent et de précipitations à partir d'une heure du matin. A partir de là, on a commencé à avoir les plus gros soucis », nous explique Jean-Michel Brebant, porte-parole d'Ores. La neige et le vent ont entraîné des chutes de poteaux, mais aussi des chutes d'arbres et de branches sur les lignes aériennes, provoquant des courts-circuits, voire la rupture de certains connecteurs. 

    Il y a eu entre 10.000 et 15.000 foyers qui ont été privés d'électricité sur le réseau Ores cette nuit. Actuellement, il y en a encore entre 2.000 et 2.500, principalement dans les provinces de Namur et de Luxembourg.

    « Au vu des réparations à faire et du fait que des groupes électrogènes doivent être déposés à certains endroits parce que les réparations sont trop conséquentes, on devrait avoir terminé à la mi-journée », nous précise Jean-Michel Brebant.

    De foyers ont également été privés d'électricité sur le réseau Resa, nous indiquePatrick Blockry, porte-parole de la firme, Au maximum, vers 4h du matin, entre 1.500 et 2.000 foyers étaient touchés. « Il reste actuellement quelques petites problèmes dans deux ou trois communes, des zones rurales où il est difficile d'accéder aux installations ». Tout devrait être rentré dans l'ordre d'ici une heure.

  • Le Centre régional de crise de Wallonie met fin à la phase d'alerte routière. Les poids lourds de plus de 13 mètres peuvent à nouveau circuler depuis 10h00 sur les tronçons de l’E42 et de l’E25 sur lesquels une mesure d’interdiction avait été mise en place durant la nuit.

  • Pas de difficultés sur les autoroutes mais routes fermées en province de Luxembourg
     
    Aucune difficulté n’est à signaler sur les autoroutes mais certaines routes sont fermées en province de Luxembourg, selon un point de la situation posté vendredi matin par les services du gouverneur Olivier Schmitz sur leur page Facebook.
     
    • Tout est normal sur l’E25 et l’E411.  
    • Sur la N4, quelques incidents sont signalés, avec notamment des routes verglacées entre Martelange et Attert.
    • Sur la N89, difficultés, d’après le gouverneur, du côté de Beaubru, la Barrière de Champlon et Saint-Hubert.
    • A Bastogne, la route est fermée entre Bourcy et Arloncourt (N838).
    • Dans la région de Saint-Hubert, les routes sont fermées entre Hatrival et la N89, entre Saint-Hubert et la N89 ainsi qu’entre Saint-Hubert et Hurtebise (N848).
    • Enfin à Habay, toutes les routes sont fermées dans la forêt d’Anlier. 
     
    Quelques problèmes sont à signaler sur le réseau électrique mais la situation est sous contrôle, précise le gouverneur. 
  • Le niveau de l’eau restera élevé à la Côte samedi matin
     
    La marée haute attendue vendredi vers 14h à la Côte se répétera samedi matin vers 3h, selon les dernières prévisions communiquées par le gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé. Un numéro d’urgence (050/68.17.00) est prévu pour 17 communes du nord de la province.
     
    «Peu de problèmes ont été signalés après la montée de l’eau cette nuit», précise le gouverneur. «Les prévisions pour vendredi après-midi sont légèrement meilleures. Nous attendons maintenant 600 centimètres DNG (Deuxième Nivellement Général), avec une marge d’une vingtaine de centimètres.» Les dernières projections prévoyaient 620 à 635 centimètres DNG. Le niveau ne dépasserait donc pas celui de la tempête de fin d’année en 2013.
    «Mais tous les dispositifs restent en place et les cellules de crise sont opérationnelles dans les communes», ajoute Carl Decaluwé. Il demande à la population de ne pas se rendre à la Côte pour y observer la marée haute. Les sports d’eau tels que le surf ou le jet ski restent par ailleurs interdits.
     
    Les autorités s’attendent cependant à une nouvelle marée haute dans la nuit de vendredi à samedi, vers 3 heures et demi. L’Agence des services maritimes et côtiers (Agentschap Maritieme Dienstverlening en Kust) examinera la situation vendredi pour prendre d’éventuelles mesures supplémentaires.

  • Bilan à la Côte  
     
    Ce matin à la Côte le vent est plus modéré que cette nuit. Il est à nouveau possible de circuler sur les digues. Le niveau de la mer ne représente, pour le moment, pas un danger. Les vagues n'atteignent pas les 3 mètres de hauteur. Un pic concernant la montée des eaux est tout de même annoncé pour 14h avec un retour probable de la neige. 
    A Nieuport en revanche les pompiers continuent d'ajouter des sacs de sable le long de la digue. Avec le pic annoncé à 14h ils sont certains que l'eau réussira à passer par-dessus. 
     
  • Du verglas généralisé en province de Liège vendredi et samedi, prévient l’IRM
     
    L’IRM prévoit du verglas généralisé (alerte rouge) en province de Liège de vendredi vers 18h00 à samedi même heure, invitant les usagers à si possible éviter de prendre la route. L’alerte orange y est par ailleurs déjà décrétée et le sera durant la nuit de vendredi et une bonne partie de la journée de samedi sur les routes des autres provinces wallonnes, du Limbourg, du Brabant flamand, de la province d’Anvers et à Bruxelles.
     
    «Une perturbation atteindra notre pays à partir de l’ouest. Cette perturbation sera suivie par des averses hivernales. Les précipitations tomberont sous forme de pluie en basse et moyenne Belgique et sous forme de neige en haute Belgique. Cette nuit, des averses de neige fondante ou de neige seront aussi observées en basse et moyenne Belgique. Pour les prochaines 48 heures, on prévoit une accumulation possible de 50 cm en Haute Belgique», explique l’Institut royal météorologique.
     
    L’IRM souligne encore qu’une ligne d’averses traversera le pays avec des rafales de 90km/h possibles au littoral. L’alerte au vent est orange à la Côte jusqu’à 20h00. 
     
    De fortes marées sont prévues jusqu’à 08h00 samedi. À la côte, la hauteur moyenne des vagues sera de 2,5 à 3 m avec des maxima entre 4 et 5 m avec des déferlantes possibles sur les digues, les quais et les installations portuaires. En province d’Anvers, l’Institut s’attend à une marée de tempête sur l’Escaut maritime avec, vers 16h30, des valeurs de +7,10 à + 7,40 m.

  • À Middelkerke, à cause la tempête, un échafaudage de dix étages s'est effondré durant la nuit. @lesoir http://pbs.twimg.com/media/C2C8OwIXEAA7Y5C.jpg

  • À Nieuport, les pompiers ont installé des milliers de sacs de sable. La montée des eaux est attendue pour 14h. @lesoir http://pbs.twimg.com/media/C2C_OEUXgAI_ao6.jpg">http://pbs.twimg.com/media/C2C_OEUXgAEZsj5.jpg

  • À Nieuport, les pompiers ont installé des milliers de sacs de sable. La montée des eaux est attendue pour 14h. @lesoir http://pbs.twimg.com/media/C2C_OEUXgAI_ao6.jpg">http://pbs.twimg.com/media/C2C_OEUXgAEZsj5.jpg

  • Dans le port de plaisance de Nieuport où les pompiers redoutent des inondations, trois bateaux n'ont pas résisté aux rafales. @lesoir http://pbs.twimg.com/media/C2DE0XlXAAAjSMA.jpg

Alimenté par ScribbleLive Content Marketing Software Platform