Fil info
lesoir plus

Conseil national de sécurité: les dernières informations

    Pourquoi on inpose obliger tout le monde metre masque .

    -Myriam
    Le masque n'est obligatoire que dans les transports en commun et dans certaines communes. Il est fortement recommandé de le porter lorsqu'il n'est pas possible de respecter la distanciation sociale (1,5m), dans les magasins ou sur le lieu de travail, notamment. L'intérêt du masque est qu'il réduit la projection du virus lorsqu'on parle, qu'on souffle. Il permet de protéger les autres.
    Pour plus d'informations:
    La conférence de presse commence
    Sophie WIlmès: "Le 4 mai, le pays a amorcé le processus délicat du déconfinement. Depuis la dernière conférence de presse, il y a trois semaines, plus rien n'est normal, les médias sociaux ne cessent de nous donner des informations sur le virus et le temps passe lentement. Mais cette pause nous a été utile pour étudier l'évolution du virus en Belgique. Ca ne nous a pas empêchés de prendre des mesures pour vous rendre votre liberté sans mettre en péril la population.
    Les connaissances scientifiques avancent. C'est pourquoi nous nous sommes adapté à chaque reprise pour retrouver un peu des libertés perdues. La décision récente de laisser davantage d'élèves retrouver le chemin de l'école en est une illustration.
    C'est pourquoi nous avons toujours travaillé de concert avec les experts et avancé dès que les indicateurs nous le permettaient. C'est toujours le cas.La situation est aujourd'hui meilleure que ce que nous avions pensé, c'est le résultat de nos efforts."
    La phase 3 sera amorcée dès lundi 8 juin. "C'est une phase clé du déconfinement qui va nous permettre de changer notre approche. Nous avons commencé par tout interdire - c'était le confinement - puis les exceptions se sont additionnées au fil du temps. Dès le 8 juin, nous pouvons raisonner avec comme point de départ nos libertés."
    "Si la situation sanitaire nous permet de travailler au départ de nos libertés retrouvées, il ne faut pas se tromper: le virus reste parmi nous, il fait encore des victimes et nous devons rester vigilent. C'est pourquoi nous devons continuer à interdire certaines activités.
    Cette nouvelle approche s'appréhende sur deux niveau: le comportement individuel face aux libertés retrouvées et le protocole mis en place pour organiser l'activité."
    Comportement individuel: "Les règles en matière d'hygiène restent essentielles. Privilégiez les activités en plein air, où le risque de contamination est moins important. Sinon aérez les pièces. Prenez vos précautions avec les personnes faisant partie des groupes à risques. Les règles de distanciation restent d'application sauf pour les personnes sous votre toit, les enfants de moins de 12 ans entre eux et les personnes de votre bulle. Si la distanciation ne peut pas être respectée, portez un masque.
    A partir du 8 juin, vous pourrez avoir des contacts rapprochés avec 10 personnes par semaine, cela vaut pour chaque individu. On appellera cela votre "bulle personnelle élargie". Ces 10 personnes pourront changer d'une semaine à l'autre. Cela limitera les contacts sociaux et cela permettra de tracer vos contacts en cas de maladie. Si vous souhaitez organiser une activité de groupe, elle sera limité à 10 personnes, enfants compris."
    "Beaucoup de personnes profitaient de leur pension pour aider les autres. Ce travail bénévole est essentiel. Une charte est en cours d'élaboration quant aux activités que ces seniors - groupe à risque - peuvent pratiquer."
    "Chacun doit faire preuve du sens des responsabilités. La possibilité de contrôle est fortement réduite. Il s'agit d'une protection mutuelle: en respectant les règles, je te protège et tu me protèges."
    Tout activité organisée ou réglementaire visera à protéger les travailleurs. Le télétravail sera recommandé dès que possible. Ces protocoles seront définis avec les ministres compétent, les représentants du secteur et en tenant compte de l'avis des experts. Les personnes qui ne sont pas représentés par un secteur trouveront des informations sur les grands principes de fonctionnement.
    Horeca
    Dès le 8 juin, l'horeca pourra partiellement rouvrir. Les casinos ne pourront rouvrir que le 1er juillet (en raison des échanges de jetons et utilisation des machines). Le 1er juillet permettra aussi la réouverture des salles de fêtes dans la limite de 50 personnes. Les boîtes de nuit où la distance de sécurité n'existe pas seront fermées jusque fin août.
    Le reste de l'horeca pourra reprendre selon des règles très strictes: 10 personnes maximum à table, limitation à une heure du matin, distance d'1,5 m entre les tables, port du masque pour le serveur.
    Culture
    Le secteur culturel est un autre secteur en souffrance. Contrairement à ce qu'on a entendu, ce secteur n'a pas été oublié mais les difficultés inhérentes au secteur ont rendu la reprise plus difficile. Les représentations avec public pourront reprendre dès le 1er juillet. Des règles liées à la gestion de l'audience seront prévue: limitation à 200 personnes, distanciation. Les cinémas pourront rouvrir dans les mêmes conditions. Les activités devront être organisées pour éviter des regroupements en dehors de la salle de spectacle. Nous étudions des mesures pour soutenir ces deux secteurs.
    Sport
    A partir du 8 juin, les activités sportives pourront toutes reprendre. Les salles de fitness pourront rouvrir à condition de respecter le protocole. Seuls les sports de contacts devront être limités (boxe, judo, basket, volley), ils devront se limiter à des entraînements sans contact. Les piscines resteront fermées.
    Les compétition pourront reprendre le 1er juillet, limitées à 50 personnes.
    "Les cultes pourront reprendre dès le 8 juin, limités à 100 personnes, puis 200 dès le 1er juillet. L'interdiction des contacts physiques sera imposé"
    "Dès le 15 juin, la Belgique rouvrira ses frontières vers les autres pays de l'Union européen", Royaume Uni compris. La traversée des frontières se fait sous condition de réciprocité avec le pays voisin "Il est conseillé de vous rendre sur le site internet des Affaires étrangères pour vérifier les conditions des pays voisins. Les conditions de reprise de voyage hors Europe dépendront de discussions européennes.
    L'été est propice aux rassemblements: kermesses, fêtes de villages. Elles pourront reprendre progressivement à partir du 1er août. Un guide sera mis à disposition. Les grands événements de masses resteront interdits jusqu'au 31 août."
    "Le 8 juin n'est pas la fin du déconfinement. Il y aura des phases 4 et 5. Mais c'est un pas en avant. Cette nouvelle approche rend les règles plus simples. Mais ne pensons pas que les risques ont disparu. Malgré tout cela, la vie normale se profile à l'horizon, grâce aux efforts de la collectivité. Mais restons vigilent, même si beaucoup de personnes commencent à en avoir sérieusement marre. Appelons au sens des responsabilités."
    "La situation actuelle aux Etats-Unis suscite l'émotion. Dans de nombreux pays des manifestations rassemblant des milliers de personnes ont été organisées. Certains voudraient organiser ce type de rassemblements. Nous vous demandons de tenir compte de votre santé. Il y a d'autres moyens de manifester son soutien à une cause. Aussi en témoignage de votre respect au personnel soignant."
    Une question sur la "bulle élargie": "On se rend compte qu'il est difficile d'applique la distanciation sociale qui reste la règle d'or. Donc vous nous demandons de ne pas faire la bise, de ne pas trop vous rapprocher. les règles restent d'application mais on comprend certaines situation, l'envie de manger entre amis. La distanciation reste d'application, plus une distance de sécurité que la distanciation sociale. Limitez votre bulle à 10 personnes mais essayez de respecter la distanciation."
    Sur l'horeca et l'abandon de mesures suggérées telles que les réservations obligatoires et le "tracing": "Il semble que les propositions strictes (réservation, tracing) ne correspondent pas aux règles de RGPR. On se rend compte que cela crée une gestion compliquée. on ne renonce pas au tracing, qu'il faudra développer avec le temps, mais ça ne devait pas nous empêcher de rouvrir. nous proposons un système volontaire tant de la part du gérant que du client qui souhaite informer."
    Si vous vous posiez la question, les membres du CNS parlent en français et en flamand la plupart du temps, peu en allemand. "Et nous avons aussi parlé en anglais aujourd'hui car nous avions reçu un rapport en anglais. Mais si vous vous inquiétez de savoir si nous nous comprenons: oui, pas d'inquiétude"
    Une question sur la relance économique à long terme et la prise en compte de la pauvreté (mais le son était de mauvaise qualité): "Les mesures de soutien à des populations plus précarisées: il y a cette tentation d'opposer l'humain à l'économie, on ne s'est jamais inscrit là-dedans. Il y a toujours des plans de soutien avec des volets sociaux et économiques. La crise dure, l'impact économique sera important et les mesures de soutien doivent être prolongées, adaptées (avec des périmètres d'interventions plus importants) et plus ciblées. Tout cela fait l'objet d'une discussion générale que j'ai soumise à la sagacité des 10 présidents de partis. L'aspect social est totalement pris en considération. 
    Le plan de relance doit être la pierre angulaire de la formation d'un nouveau gouvernement. Ca nous entraîne dans le redéploiement économique de la Belgique dans les années à venir. Nous avons reçu la confiance sur la gestion de la crise et je dois respecter cela. La relance doit être discutée dans le cadre de la formation d'un gouvernement de plein exercice. Au plus vite, le mieux."
    Une question à propos de l'application de traçage. Jan Jambon: "Le système du traçage fonctionne. Pour l'instant aucune application n'est disponible. nous ne sommes pas contre mais nous n'allons pas attendre l'app pour fonctionner. Il faudra aussi attendre que suffisamment de monde téléchargent l'application et l'utilise. L'acceptation n'est pas énormes dans les autres pays européens: 4% en Autriche, ce n'est pas beaucoup. Notre position est de soutenir le développement d'une application mais de ne pas l'attendre. Le système actuel peut nous aider. On voit aussi comme il est difficile de dire avec qui on était au contact, ce sera pareil avec le GSM."
    Elio Di Rupo (ne répond pas à la question): "Le traçing est extrêmement important pour éviter une nouvelle flambée de l'épidémie. Si nous ne le faisons, pas il risque d'y avoir des foyers qui se réveillent. Dans des délais extrêmement courts. Tout ce que nous avons fait pourrait s'écrouler. Ce qui serait terrible. Donc c'est important. Dans la mesures du possible au restaurant, laissons un nom ou un pseudo. L'important, c'est qu'on puisse être recontacter pour éviter la propagation."
    Rudi Vervoort: "On est un pays de libertés. Ici, si j'ai un conseil à donner si vous allez au restaurant, c'est de laisser vos coordonnées."
    Elio Di Rupo: "L'important, c'est de garantir l'anonymat, il est hors de question de dire vous pourriez être contaminé par X ou Y." 
    Sur l'école: "Je ne pense pas que la donne va encore changer d'ici la fin de l'année. J'ai entendu les difficultés, je les comprends. Je comprends aussi qu'on a mis tout cela en place et qu'on se demande pourquoi ça change. Mais l'important, c'était de saisir une opportunité: permettre à des enfants de retrouver leurs copains, leurs professeurs. Trois semaines pour certains c'est pas beaucoup mais quand vous êtes seul, confinés depuis deux mois, ça compte beaucoup. Sans parler de l'aspect éducatif."
    Pourquoi une différence de traitement entre salles de fitness et piscine? "C'est sanitaire"
     
    Sur l'absentéisme fort des enfants à l'école (et la crainte des parents): "C'est bien parce que la connaissance du virus évoluant et fort d'expérience de déconfinement école d'autres pays avant nous sur lesquels ont pouvait tirer des conclusions, les experts nous ont dit: il y a moyen de remettre les enfants à l'école sans risque d'épidémie majeur. Sachant aussi que les enfants si ils développent la maladie, ils la développent de façon moins importante. Les risques psycho-sociaux des enfants isolés trop longtemps ont compté aussi."
    Voici l'essentiel des mesures avancées au cours de ce CNS:
    > La "bulle" élargie à 10 personnes. Il sera possible dès le 8 juin de fréquenter davantage de personnes. Limitée jusque-là à 4 personnes, la bulle sociale sera élargie à 10 personnes. La "bulle élargie" pourra changer d'une semaine à l'autre: l'enjeu n'est plus de réfléchir en silos fermés mais de restreindre nos contacts sociaux à 10 personnes par semaines. 
    > Les frontières rouvertes le 15 juin pour les déplacements non essentiels. La mesure concerne les pays de l'Union européenne (Royaume-Uni compris) et les quatre pays associés de l'espace Schengen. Le principe de réciprocité s'impose: on peut traverser la frontière à condition que le pays d'entrée l'autorise aussi de son côté.
    > L'horeca pourra reprendre dès le 8 juin, à raison de 10 personnes maximum par table et une distanciations d'1,5 mètre entre chaque table. Les mesures suggérées par les experts de réservation obligatoire et d'enregistrement des clients en vue de tracing ne sont pas retenues.
    > Les événements culturels pourront reprendre mais selon un calendrier échelonné. Les représentations avec public pourront reprendre dès le 1er juillet. Des règles liées à la gestion de l'audience seront prévue: limitation à 200 personnes, distanciation. Les cinémas pourront rouvrir dans les mêmes conditions. 
    > Les activités sportives pourront toutes reprendre dès le 8 juin. Les salles de fitness pourront rouvrir mais pas les piscines. Seuls les sports de contacts devront être limités dans un premier temps, avec des entraînements sans contact. 
     
    par kihl.lorraine édité par Patricia Labar (Le Soir) 6/3/2020 3:55:12 PM
    Quid des secondes résidences enFrance?pourquoi les propriétaires sont-ils encore privés de se rendre chez eux?certainement pas plus de risques que le café ou le restaurant. Va t on nous rembourser une partie de la taxe d'habitation ?

    -Jeanne
    Bonjour Jeanne,

    Il sera possible de rejoindre votre résidence secondaire dès le 15 juin. Même si les autorités belges décidaient de permettre dès maintenant les traversées de frontières en dehors des déplacements essentiels, les frontières impliquent deux partis: un pays d'entrée et un pays de sortie. Hors la France n'ouvrira ses frontières que le 15 juin.
    Le télétravail reste-t-il la norme? Les employeurs poussent de plus en plus pour un retour physique au bureau.

    -Alexandre
    Bonjour Alexandre,

    La Première ministre n'a plus parlé de "norme" mais de "recommandation" s'agissant du télétravail. Le glissement lexical ouvre la porte à un retour en présentiel. Un de nos journalistes creuse actuellement la question pour essayer de comprendre ce que cela impliquera concrètement (carte blanche aux employeurs ou non). Nous en saurons davantage en cours de soirée.
    if someone wants to come to Belgium from the 15th, will they need to do quarantine?

    -Simona
    Dear Simona,
    If you come from a EU member State or an other country within Schengen, you won't be subjected to quarantine. So far the decision of opening the border to countries outside the EU hasnt been made, we do not know if specific rules, such as quarantine, would then apply for people coming from areas where the crise is still important.
    Si vous venez d'un pays membre de l'Union européenne ou de l'espace Schengen, vous ne serez pas assujettie à une mesure de quarantaine (ou "quatorzaine" dans le cas du covid). Notez qu'aucune décision n'a été prise pour l'instant s'agissant de l'ouverture des frontières aux pays non-européens. Il est possible que des mesures spécifiques soient alors appliquées pour les personnes arrivant de foyers actifs de la pandémie.
    Ayant réservé une semaine de vacances sur l’île de Ré en France du 1er au 10 juillet cela sera t il possible ?

    -Possible d’aller en vacances en France le 1/07?
    Bonjour,
     
    A priori, oui. La frontière avec la France sera ouverte dès le 15 juin.
     
    Quid des restaurants buffets à volonté ?

    -Eric
    Bonjour Eric,
    Deux scénarios sont possibles s'agissant des buffets. La première option, c'est que le buffet "en vrac" soi remplacé par des portions pré-emballées, vous pourrez vous servir à condition de respecter un chemin clairement balisé pour accéder au buffet. L'autre option est qu'un employé du restaurant assure le service en fonction des demandes des clients. L'idée est d'éviter au maximum que plusieurs personnes manipulent des plats et des couverts et s'approchent trop près de la nourriture partagée.
    Notre journaliste Anne-Sophie Leurquin est allée dans un hôtel se préparant à la reprise, elle raconte le fonctionnement du buffet du petit déjeuner > «Fini le buffet ouvert jusqu’à 11h, il faudra réserver une table»
    Quelles sont les prochaines échéances ? On avait le 8 juin en point de mire. Maintenant le 1er juillet. Mais on parle de phase 4 et 5. Y a t il un timing prévu pour ces phases ?!

    -Frédérique
    Bonjour Frédérique,

    Même si la Première ministre a parlé de phases 4 et 5 durant l'été, ce CNS était vraisemblablement le dernier porteur de grosses annonces. La suite devrait être progressive au cours avec un élargissement probable des règles sociales (mais il ne reste plus grand chose à "rouvrir"). Voici un aperçu du calendrier actuel (non-exhaustif):
    8 juin: phase 3 du déconfinement avec élargissement de la bulle sociale, réouverture d'une grosse partie de l'horeca (restaurants, hôtels, cafés), réouverture des salles de sports, cérémonies religieuses dans la limite de 100 personnes, les excursions d'une journée en Belgique sont autorisées
    15 juin : ouverture des frontières pour les pays de l'Union européenne
    1er juillet: les casinos et les parcs d'attraction sont accessibles, les cérémonies religieuses jusqu'à 200 personnes, cinémas, concert, spectacles et comptitions sportives autorisés jusqu'à 200 spectateurs, les piscines et spa rouvrent.
     
    La vie normale, ou presque
    "A partir du 8 juin, tout sera à nouveau autorisé sauf… La philosophie du déconfinement belge a changé ce mercredi. Un « basculement » dans la crise actuelle, un « grand pas en avant », a insisté Sophie Wilmès, à l’issue du Conseil national de sécurité."
    Retrouver le résumé des mesures et l'explication des nouvelles règles dans l'article de Véronique Lamquin > Déconfinement: à deux doigts de la vie «normale»
    Peut-on partir en week-end en Belgique à partir du 8 juin avec logement à l’hôtel?

    -Pauline.gst
    Bonjour Pauline,
     
    Les hôtels sont autorisés à rouvrir dès le 8 juin, donc oui, vous pourrez partir en week-end.
    Pourquoi les piscines restent fermées? Elles rouvriraient quand?

    -Inès
    Bonjour Inès,
    La réouverture des piscines est prévue pour le 1er juillet. Interrogée lors de la conférence de presse, la Première a été assez expéditives sur le sujet parlant de mesure "d'hygiène".
    Is it possible to travel out from Belgium in the EU area before June15th!

    -rosa
    Dear Rosa,
    Until May, you were allowed to cross the border for necessary trip only: for business issue, for work, if you have to pick-up someone at the airport near the border or to help someone in need. Since the 30th of May, you also can cross to do your shopping our visit a family member but be carefull that the country of destination agrees. France for example won't allow you to enter the country to visit a family member until the 15th of June.
    Jusque fin mai, seuls les déplacements essentiels justifiaient une traversée des frontières de la Belgique vers un autre pays: pour le travail, pour venir en aide à une personne vulnérable, voir un conjoint ne vivant pas sous le même toit, récupérer quelqu'un à l'aéroport... La Belgique a élargie les motifs le 30 mai en permettant de traverser la frontière vers les pays voisins pour faire ses courses ou visiter un membre de sa famille. Attention cependant que le principe de réciprocité s'applique. La France, par exemple, maintient jusqu'au 15 juin la règle stricte des déplacements essentiels.
    Le live, c'est fini pour ce soir mais les articles de nos journalistes arriveront au cours de la soirée pour apporter des précisions sur les principales thématiques abordées lors de ce CNS: reprise de l'Horeca, retour des spectacles, télétravail, compétitions sportives...
    Bonne soirée et bon retour à une vie un peu plus normale
    Bonjour à tous.  Le Conseil national de Sécurité se penche, ce mercredi, depuis 9 heures, sur un nouvel assouplissement des mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus, Y sera notamment évoquée la réouverture sous conditions, dès le 1er juillet, des piscines, des casinos et des salles de réception.

    Au menu du CNS:

    - la validation de la phase 4 du déconfinement prévu le 1er juillet à savoir la réouverture des casinos, des piscines, centres de bien-êtres, parcs d'attractions, salles de banquet, des salles de concert, théâtres et cinémas

    - les compétions sportives avec une limite de spectateurs

    - l'extension des heures d'ouvertures

    - la bulle personnelle ou de contact : le nombre de contacts serait élargi à 20

    - la question de l’obligation ou non du port du masque, dans les magasins par exemple

    - des règles précises pour ceux qui veulent organiser des manifestation statiques

    La conférence des presse aura lieu à 14 heures sur les mesures qui ont été prises lors du CNS
    Bonjour, Qu'en est-il de l'assouplissement des règles pour les voyages depuis la Belgique et vers des pays situé hors de la zone Schengen ?

    -Adrien
    @Adrien cela dépend du pays dans lequel on se rend. Il est conseillé de se renseigner auprès du ministère des Affaires étrangères sur le site suivant : https://diplomatie.belgium.be/fr
    Selon nos informations voici les décisions du CNS:
    - la bulle personnelle de contact passe de dix à 15 personnes (pas 20) par semaine
    - Fin des restrictions en nombre d'échoppes pour les marchés, pour autant que ce soit gérable (respect de distances, sens de circulation,...)
    - Pas de changement pour l'Horeca (donc pas d eprolongation des heures d'ouverture des bars)
    On passe en phase 4 du déconfinement, dit Sophie Wilmès
    La Première revient sur les rassemblements qui ont eu lieu à la place Flagey
    La Première rappelle que nous sommes pas encore à l'abri d'un rebond de l'épidémie
Alimenté par Platform for Live Reporting, Events, and Social Engagement