Publifin commission d'enquête

  • Toujours aucune nouvelle concernant le rapport de "la visite médicale d'André Gille"...
  • "On passe aux deniers points : la province et les mandats", affirme M. Pire
  • Le rapport du médecin expert est arrivé. 
    "L'état de santé est incompatible avec la venue de l'intéressé à la commission". Le médecin expert se rallie à l'avis du médecin d'André Gilles.
  • Stéphane Moreau confirme sa présence le 9 mars à la commission. 
  • La santé d'André Gilles au coeur de la journée : 
    • André Gilles sous certificat : Au début de la commission, Olga Zrihen affirme : "J'ai reçu à 9h45 un mail d'André Gil. Il dit 'Mon état de santé attesté par mon médecin ne permet pas de venir à la commission'. Il souhaite que son audition soit reportée dans deux semaines, date de fin de son certificat. Il assure ensuite aux membres de la commission qu’il ne s’agit "pas d’une dérobade" de sa part, et qu’il est prêt à comparaître à une date ultérieure. Ce mail et ce certificat ont été envoyés 1/4h avant le début de son audition. «Ca commence à ressembler à un hôpital», a commenté le député Jean-Luc Crucke (MR).
    • Vérification de son état de santé : Un magistrat instructeur va vérifier la réalité de l'état de santé d'André Gilles. Si sa maladie est avérée, il sera entendu le 9 mars. Si ce n'est pas le cas, sa convocation sera immédiate. 
    • Une nouvelle maladie : Sur la toile, une nouvelle maladie est apparue et fait le buzz : la comparutionite aigüeLes internautes ont de l'humour !
    • Notre information crée la polémique : Selon cette source, André Gilles était en fait présent hier au siège de la société une partie de l'après-midi et de la soirée, en présence de Dominique Drion et de Georges Pire. « Il a renoncé à venir à la commission, après avoir bu beaucoup, suite aux contradictions exprimées par le secrétaire général Gil Simon concernant la responsabilité du conseil d'administration sur les comités de secteur », nous explique-t-elle.
    • La photo qui choque : Dimitri Fourny sort une photo d'une soirée d'hier avec les aspirants policiers où André Gilles affichait un grand sourire !
    • La réponse de George Pire à ces informations : "J'ai rencontré André Gilles à plusieurs reprises pour préparer cette commission. C'est vrai que je l'ai encore vu une heure hier soir. Il revenait de la prestation des aspirants à la police. Quand j'ai quitté A. Gilles hier soir, il était tout à fait normal...  Depuis quelques jours, il n'est pas comme d'habitude. Il est stressé. Il m'a dit qu'il avait une forte tension et qu'il devait faire venir un médecin".
    • L’avis du médecin expert : "L'état de santé est incompatible avec la venue de l'intéressé à la commission". Le médecin expert se rallie à l'avis et au certificat établi par le médecin d'André Gilles.
  • Les internautes ne rejoignent pas l'avis du médecin expert. Ils le font savoir !
  • Georges Pire sur ses mandats : "J'ai exercé un certain nombre de mandats. Dans un souci de sérénité, j'ai décidé de mettre fin à mon statut provincial".
  • Rappelons qu'après, Dominique Drion doit toujours être auditionné. Et qu'il est déjà 17h. Ca va durer...
  • Georges Pire ne répond plus que par "oui" ou "non" aux questions des commissaires.
  • Georges Pire sur ses mandats : "Cette décision est extrêmement difficile et répond à un contexte familial. On ne quitte pas le navire comme ça, c'était murement réfléchi. Je quitte donc 17 mandats, dont Publifin. Cela, dans le contexte familiale que je vous explique et en respectant les demandes du MR"
  • Georges Pire : "J'exerçais 22 mandats avant mes démissions mais je n'exerçais pas 25 métiers. J'ai démissionné de 17 mandats"
  • Olivier Maroy "Etes-vous animé de regrets ?"
    Georges Pire : "J'ai touché environ 300.000 euros bruts pour tous mes mandats en 2015. Je sais que cela crée un certain émoi "
  • Dimitri Fourny fait observer à Georges Pire qu'il a oublié un mandat dans sa liste : celui au sein de l'ASBL Liexuti. L'intéressé confirme, mais il s'agit d'un nouveau mandat de 2016, qu'il n'a pas encore dû déclarer.
  • Voici un petit résumé de la journée :
    • 10 h - André Gilles sous certificat
      Au début de la commission, Olga Zrihen affirme : "J'ai reçu à 9h45 un mail d'André Gil. Il dit 'Mon état de santé attesté par mon médecin ne permet pas de venir à la commission'. Il souhaite que son audition soit reportée dans deux semaines, date de fin de son certificat. Il assure ensuite aux membres de la commission qu’il ne s’agit "pas d’une dérobade" de sa part, et qu’il est prêt à comparaître à une date ultérieure. Ce mail et ce certificat ont été envoyés 1/4h avant le début de son audition. «Ca commence à ressembler à un hôpital», a commenté le député Jean-Luc Crucke (MR).
    • 10h30 - Vérification de son état de santé
      Un magistrat instructeur va vérifier la réalité de l'état de santé d'André Gilles. Si sa maladie est avérée, il sera entendu le 9 mars. Si ce n'est pas le cas, sa convocation sera immédiate. 
    • 11h - Les auditions de Pire (MR) et Drion (cdH) confirmées
      Les commissaires ont voté pour écouter les personnes présentes, tous se rallient à l'avis de Jean-Luc Crucke (MR) : "Le maréchal est malade et le général est malade. J'apprécie la présence des colonels d'où l'importance de les auditionner. Les absences ne peuvent ni ralentir nos travaux, ni les interrompre".
    • 13h - Le fonctionnement de la commission pose question
      Patrick Prévot (PS) : "Nous devons revoir le mode de fonctionnement. Nous avons eu 2 minutes et le MR a eu plus de 30 minutes". Certains journalistes et commissaires se demandent : "Comment Georges Pire peut-il répondre à toutes les demandes après une séance de questions d’une heure et demi ?". Les commissaires ont également eu davantage de temps de parole que Georges Pire.
    • 14h - Notre information crée la polémique
      Selon une source de chez Nethys, André Gilles était en fait présent hier au siège de la société une partie de l'après-midi et de la soirée, en présence de Dominique Drion et de Georges Pire. « Il a renoncé à venir à la commission, après avoir bu beaucoup, suite aux contradictions exprimées par le secrétaire général Gil Simon concernant la responsabilité du conseil d'administration sur les comités de secteur », nous explique-t-elle.
    • 14h15 - La photo qui choque
      Dimitri Fourny sort une photo d'une soirée d'hier avec les aspirants policiers où André Gilles affichait un grand sourire !
    • 14h30 - La réponse de George Pire à ces informations
      "J'ai rencontré André Gilles à plusieurs reprises pour préparer cette commission. C'est vrai que je l'ai encore vu une heure hier soir. Il revenait de la prestation des aspirants à la police. Quand j'ai quitté A. Gilles hier soir, il était tout à fait normal...  Depuis quelques jours, il n'est pas comme d'habitude. Il est stressé. Il m'a dit qu'il avait une forte tension et qu'il devait faire venir un médecin. "
    • 15h - Vers une démission : MR (dans la majorité provinciale) et CDH demandent la démission d'André Gilles, Président du Collège Provincial. Suite au rapport du médecin expert, cette demande est  annulée par le MR.
    • 16h45 - L’avis du médecin expert : "L'état de santé est incompatible avec la venue de l'intéressé à la commission". Le médecin expert se rallie à l'avis et au certificat établis par le médecin d'André Gilles. La commission postpose donc l’audition de Stéphane Moreau au 10 mars, pour entendre André Gilles le 9 mars.
    • 17h30 – Le salaire de Georges Pire : "J'ai touché environ 300.000 euros bruts pour tous mes mandats en 2015. Je sais que cela crée un certain émoi "
  • Les rémunérations de Georges Pire à Nethys ne sont pas pour lui "de l'argent public".
  • Georges Pire: "Ce n'est pas de l'argent public à proprement parler, ce sont des capitaux publics"
     
Alimenté par ScribbleLive Content Marketing Software Platform