Visite de Trump à Bruxelles: les dernières informations en direct

  • Bonjour à tous pour ce live centré sur la visite du président Trump à Bruxelles.
    C'est le calme avant la tempête au centre de Bruxelles. Une voiture sur trois est un véhicule de police... Mais toutes les lignes de la Stib fonctionnent normalement. Nous tenterons de vous prévenir de toute perturbation inattendue...
    Mais n'hésitez pas non plus à nous signaler toute mauvaise (ou bonne) surprise...
  • C'est le calme avant la tempête, dit-on dans ces cas-là...
    Mais d'où vient cette expression ?

    Une période d’accalmie peut en effet se produire un court moment avant un orage, ou bien plusieurs heures avant le passage d’un ouragan. Ce calme étrange, presque inquiétant, se produit dans la zone qui entoure la tempête. Le soleil y est généralement très présent et les vents quasi absents. Ceci s’explique par un phénomène scientifique. En effet, pour alimenter sa force, une tempête a besoin d’air chaud et humide. Sur son passage, elle aspire donc toute l’humidité. Elle « recrache » ensuite de l’air sec et chaud par des vents descendants. Cet air de basse pression, qui est généralement synonyme de beau temps et de stabilité, est propulsé devant la tempête. Résultat : les conditions météorologiques sont idéales avant son arrivée. Ceux qui naviguent connaissent bien ces conditions... qui demandent de prendre des décisions rapides.

  • Yvan Mayeur, bourgmestre de Bruxelles, assure sur La Première qu'on ne peut pas prendre de mesures complémentaires dans les lieux publics, puisqu'elles sont déjà en place depuis l'attentat du Musée juif, il y a exactement trois ans.
     
     
     
     
     
    par Le Soir édité par Gil Durand (Le Soir) 5/24/2017 6:43:37 AM
  • Avant son passage à Bruxelles, Donald Trump est au Vatican. Il y a rencontré le pape François.
     
    Le président américain Donald Trump et le pape François ont entamé mercredi matin une rencontre très attendue entre deux hommes, souvent apparus aux antipodes l’un de l’autre.

    Il s’agit de la troisième étape d’un voyage qui a déjà conduit M. Trump en Arabie saoudite ainsi qu’en Israël et dans les Territoires palestiniens et qui doit se poursuivre à Bruxelles pour un sommet de l’Otan et en Sicile où il assistera au G7 de Taormina.

  • Météo: Donald Trump a de la chance, le président américain sera accueilli par le soleil à Bruxelles
     
  • Les premières images du président américain et du pape François, deux hommes qui sont souvent apparus aux antipodes l’un de l’autre.
     
     
  • Aux entrées de Bruxelles, les autoroutes anormalement peu saturées

    Toutes les entrées de Bruxelles semblent très peu chargées en trafic, selon les caméras de Bruxelles Mobilité placées au bout de l'autoroute E40 (Liège), E411 (Wavre- Namur) ou E19 (Mons La Louvière). Seules quelques files sont signalées à Anderlecht, boulevard de l'Industrie. On dirait que beaucoup de travailleurs ont choisi le "super-pont" ou le télétravail. Ou ont délaissé la voiture pour les transports en commun. Soit exactement le conseil donné par les autorités depuis quelques jours...
  • Métro: des accès de station vont être fermés au début de l'après-midi.

    La Stib a prévu de fermer certains accès de stations dès 14h30, mais ces fermetures sont parfois légèrement anticipées par les agents qui doivent verrouiller les accès. Ce sont toutes des stations situées à proximité de l'ambassade américaine ou de l'hotel The Hotel. Du mercredi 14h30 au jeudi 16h, les accès des stations suivantes seront fermés. Arts-Loi : accès 1 et 2 (vers le boulevard du Régent), 5 et 6 (vers l’avenue des Arts). Les accès n°3 et 4 vers la rue de la Loi restent ouverts.Trône : accès 2 (vers la rue Montoyer). L’accès 1 vers la rue du Luxembourg (et toutes les lignes de bus) reste ouvert. Porte de Namur : accès 1, 2 (vers la rue de Namur), 3 et 4 (vers l’avenue de la Toison d’Or). Les accès 5 (vers l’avenue Marnix) et 6 (vers la chaussée d’Ixelles) restent ouverts. Le bureau des objets trouvés de la station Porte de Namur est fermé toute la journée du 24 mai. Louise : accès 2, 3, 4 (vers le Boulevard du Régent et l’avenue Henri Jaspar). Les accès 1 (avenue Louise / Avenue de la Toison d’Or), 5 et 6 (vers les arrêts de tram) restent ouverts. Schuman : accès 5, 6, 7 et 8 (vers le rond-point Schuman, le Berlaymont, le Juste-Lipse et la rue Archimède). Les accès 1, 2, 3 et 4 et 9 côté gare SNCB restent ouverts (uniquement le mercredi 24 mai)

  • Trump pouvait serrer la main du Pape
     
    © EPA.
     

    D'aucuns s'étonnent de la franche poignée de main du président Trump au Pape. Un shake-hand qui tranche avec le souvenir d'Albert II, genou à terre et échine courbée baisant l'anneau papal, en 2009. Une attitude de soumission qui avait interpellé, en Belgique et au-delà. Vérification faite, il n'y a pas de quoi en faire un fromage. Albert était reçu en audience privée par le pape Benoît XVI dans le cadre de la canonisation du père Damien. Trump, lui, vient en chef d'Etat. Albert venait en catholique. Trump ne l'est pas. Des centaines de gens serrent la main du Pape sans lui manquer de respect. Trump n'a donc commis aucun impair...
    Bon, s'il lui avait fait un hug, ce serait autre chose. Cette embrassade qui rapproche les corps d'une manière qui paraît souvent familière, pour ne pas dire déplacée, aux Européens, est un geste typiquement américain. Cours rapides recommandés pour ceux qui vont recevoir nos hôtes américains lors de deux prochains jours.
    par Le Soir édité par Louis Colart (Le Soir) 5/24/2017 7:58:56 AM
  • Circulation fluide sur la Petite Ceinture à #Bruxelles avant la visite de Trump (direction le Midi, à Madou) https://pbs.twimg.com/media/DAk9kYPW0AADKDY.jpg

  • Dispositif prêt en cas de manifestation près du Parc royal #Bruxelles https://pbs.twimg.com/media/DAk9wGWXcAIeyxp.jpg

  • Pas de manif autour de la place Stéphanie
    Lors de la réunion de l'Otan, il y aura interdiction de rassemblement autour de l’hôtel du président turc Erdogan à Bruxelles.Les bourgmestres de Bruxelles, Ixelles et Saint-Gilles ont pris mercredi matin un arrêté interdisant tout rassemblement dans un périmètre autour de l’hôtel bruxellois qui doit héberger le président turc Recep Tayyip Erdogan, place Stéphanie.

    Le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur avait évoqué l’imminence de cet arrêté mercredi sur La Première (RTBF). L’arrêté a depuis été pris, a confirmé son cabinet. Un rassemblement public des partisans de M. Erdogan, prévu mercredi à 18h devant cet hôtel, avait déjà été interdit mardi, après analyse des risques de trouble à l’ordre public. Yvan Mayeur avait une nouvelle fois soulevé la question lors du conseil communal de lundi, arguant qu’il n’était pas possible d’assurer l’ordre public et la sécurité de centaines de personnes alors que la capitale reçoit ce mercredi le président américain Donald Trump ainsi que les chefs d’État et de gouvernement des autres États membres de l’OTAN, dont la Turquie. La page Facebook de l’événement signalait la participation de quelque 700 personnes. «Nous remarquons que les manifestations des Turcs sont devenues violentes ces derniers temps. Une preuve en est les troubles qui ont éclaté près de l’ambassade», a expliqué M. Mayeur. Des échauffourées s’étaient produites début mars, en marge de la tenue du référendum qui a conféré de nouveaux pouvoirs au président turc Erdogan. Trois personnes avaient été blessées à l’arme blanche.

     
    par Gil Durand (Le Soir) édité par Le Soir 5/24/2017 8:32:00 AM
  • Toujours en parlant de manif, une marche de protestation contre Donald Trump - «Trump not welcome» - dès son arrivée en Belgique
     
    Le président américain devra composer avec un comité d’accueil de 10.000 personnes. Des manifestants qui vont défiler entre la gare du Nord et la bourse au son de « Trump pas bienvenu ».
     
     
  • Greenpeace manifestera contre Trump
    L'association de défense de l'environnement annonce sa participation à la manifestation Aujourd’hui, plus de dix mille citoyens vont défiler à Bruxelles pour défendre et promouvoir la paix alors que le président des Etats-Unis Donald Trump rend visite à l’Otan. Greenpeace se joint à la manifestation "pour souligner qu’elle continuera à se lever pour un avenir vert et pacifique, et qu’elle continuera à résister contre l’armement massif et les dépenses militaires".Des activistes de Greenpeace feront partie de la manifestation et déploieront des bannières avec un message en clin d’oeil au président américain: “Make Peace Great Again”. Alors que Trump a bâti sa campagne autour du message “Make America Great Again”, les activistes entendent lui rappeler la primauté de la paix.“La paix est la base d’une société saine et d’un environnement bien protégé. Construire des murs ou conclure de gigantesques contrats d’armement n’aident ni la planète ni ses habitants. S’il y a une chose qui soit ‘Great’, c’est bien la paix”, déclare la porte-parole de Greenpeace Belgique, Juliette Boulet.
    Greenpeace Belgique proteste depuis longtemps contre les armes nucléaires américaines, à Kleine Brogel, et pour le désarmement nucléaire en général. “Les armes nucléaires sont des armes illégales de destruction massive. La Belgique devrait activement travailler au sein de l’Onu pour parvenir à un traité global bannissant les armes nucléaires”, appuie Eloi Glorieux, chargé de la campagne Paix & Désarmement au sein de Greenpeace Belgique.
  • Tout comme cela s'était déjà produit lundi, lors de l'arrivée du couple présidentiel en Israël, Melania a à nouveau refusé de prendre la main de son mari Donald Trump. Retour sur l'article sur Le Soir+.
     
  • Stib: quelles  lignes vont s'arrêter au passage de Trump ?
    Atterrissage à 16h et palais royal à 16h30. Aucun touriste ne ferait ce trajet en moins de trois heures (si ses bagages sortent vite des soutes). Mais Trump le fera. Pour cela, les lignes de la Stib s'arrêteront sur le passage de son cortège, qui passera par le ring et la E40, du côté de Reyers. Les lignes affectées, théoriquement très ponctuellement, sont les lignes de tram 7, 25, 55, 62, 92, 93, 94 et 97 ainsi que les lignes de bus 12, 14, 15, 21, 22, 27, 28, 29, 38, 45, 47, 54, 57, 58, 61, 63, 64, 65, 66, 71, 80, 86, 88 et 95.
    Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage, disait la Fontaine dans Le Lion et le rat. La même fable dit qu'on a souvent besoin qu'un plus petit que soi...
  • Les écologistes dans la rue itou

    «Climatosceptique, populiste, misogyne, complotiste, raciste, égoïste». Trump selon le parti Ecolo, qui annonce qu'il manifestera ce mercredi contre le président américain. «Sa présidence symbolise aujourd'hui tout ce qui, à nos yeux, ne va pas dans ce monde. Ce mercredi, la famille écologiste sera donc dans la rue pour accueillir Donald Trump comme il se doit et manifester son espoir d'un tout autre horizon politique que celui qu'il propose aux Etats-Unis et au monde». « L'écologie, c'est la coopération et la solidarité, le respect de la diversité et de l'égalité entre tous les citoyens, la réconciliation avec la nature. L'écologie c'est l'espoir d'un monde meilleur grâce à une démocratie vivante. L'accession de Donald Trump à la présidence des USA, c'est l'antithèse du projet de société que nous portons », commentent les Coprésidents d'ECOLO.

    Alors que Trump envisage de renier l'accord de Paris sur le Climat, Ecolo appelle notre Premier Ministre Charles Michel à réaffirmer le respect de nos engagements à préserver le climat et la nécessité pour notre humanité de coopérer plutôt que construire des murs.

    Selon Ecolo, "aux Etats-Unis comme en Europe, le fossé se creuse entre une majorité qui se sent et se voit comme perdante d'une mondialisation basée sur le concurrence de tous contre tous et un establishment qui impose ses règles. Cette déconnexion génère une colère insuffisamment écoutée, aujourd’hui récupérée par les populistes démagogues de tous bords. L'avertissement est fort. Il doit être entendu".

  • Dallemagne: l'Etat belge confisqué par Trump

    Georges Dallemagne, député CDH, interrogera cette après-midi en séance plénière de la Chambre le Ministre de l'Intérieur sur la visite du Président des Etats-Unis d’Amérique et la confiscation de l’autorité de l’Etat par les services américains (services secrets, police, contrôle aérien,…). Quid également de la protection de la vie privée dans le cadre du screening des habitants ? Quel est le coût de la visite de Donald Trump ? On se réjouit d'avance des réponses...

  • Après avoir quitté le Pape, Trump profite du privilège d’une visite privée de la chapelle Sixtine et de la célèbre basilique, chef-d’oeuvre de Michel-Ange et du Bernin. Son épouse Melania devait ensuite rendre visite à des enfants malades à l’hôpital Bambino Gesù, tandis que sa fille et conseillère Ivanka était attendue à la communauté catholique de Sant’Egidio pour y évoquer la lutte contre le trafic de migrants. A Bruxelles aussi, Melania ira voir les enfants malades de l'hôpital Brugmann. C'est dur d'être une femme de président...
  • Bonjour,Peut-on circuler à pieds dans les quartiers Place Royale-rue de Namur-Porte de Namur? Qu'en est-il des rues fermées aux piétons?

    -Emeline
    Bonjour, Emeline. Pour l'instant, aucune restriction pour les piétons n'est annoncée par les autorités. Vers 14h, certaines sorties de station de métro seront fermées, mais aucune ne sera fermée totalement... On peut donc profiter du soleil et de la température agréable pour "magasiner", comme disent nos amis québécois.
  • Découvrez l'intérieur de l'Air Force One en 3D via ce lien.
     
     
  • Le centre de Bruxelles se prépare à l'arrivée de Donald Trump; les Bruxellois et les touristes, eux, ne s'en soucient guère et profitent surtout du soleil...


    Préparatifs avant l'arrivée de Donald Trump par Le_Soir

  • Bonjour savez vous quand l'avenue de Cortenbergh sera fermée aux piétons ? Merci

    -Marc Vandersteen
    Bonjour Marc Vandersteen. La police nous confirme que le quartier européen ne sera véritablement bouclé que demain, jeudi. L'avenue Cortenbergh, comme le reste du quartier européen, restent accessibles ce mercredi. Libre à vous de vous y promener donc! Les alentours de l'ambassade américaine et de The Hotel, ainsi que le Palais Royal, seront les lieux les plus impactés aujourd'hui en fin d'après-midi.
  • Le parc de Bruxelles est désormais inaccessible. La police a demandé à tous les gens qui y étaient d'en sortir. Le quartier est désormais bouclé.
     
     
     
     
    par Gil Durand (Le Soir) édité par Le Soir 5/24/2017 12:06:29 PM
  • Retour sur la visite de Donald Trump au Pape ce matin. Pour cette rencontre, Melania était vêtue de noir, et portait en voile (qu'elle avait par contre refusé en Arabie Saoudite). Le pourquoi du "dress code" du Vatican est à lire ici.
     
  • Trump à Bruxelles​: les environs de l’ambassade américaine bouclés

    Auto-pompes et blindés de la police fédérale, hélicoptère en stationnaire et camions militaires prêts à bloquer le trafic: un impressionnant service d’ordre se mettait en place mercredi en début d’après-midi autour de l’ambassade des États-Unis à Bruxelles, à quelques heures de l’arrivée du président américain Donald Trump, a constaté l’agence Belga.

    Le carrefour Arts-Loi, sur la petite ceinture, à deux pas de l’ambassade grouillait vers 13h30 de policiers porteurs de gilets pare-balles, renforcés par des militaires du bataillon Bevrijding/5ème de Ligne, qui arrêtaient occasionnellement le trafic sur la rue de la Loi, une des principales artères de la capitale. Le Parc royal a été évacué.

    Dans le ciel, l’hélicoptère de la police fédérale patrouillait dans les environs, suspendant parfois son vol, sans doute pour balayer le sol avec ses caméras de surveillance.

    Quatre gros camions militaires, des Volvo de 24 tonnes, étaient stationnés à proximité, prêts à bloquer les accès routiers du carrefour lors de l’arrivée de M. Trump – selon une technique fréquemment utilisée par la police de New York lors de grands événements, comme l’Assemblée générale de l’Otan en septembre de chaque année.

  • Fidèle à ses habitudes de communication, Donald Trump a tweeté: en l'occurrence, une vidéo de sa rencontre avec le Pape François
     
     
  • L'espace d'une nuit, ils auront des voisins un peu particuliers...
    Rencontre avec les habitants de deux immeubles qui entourent l'ambassade américaine, à lire sur Le Soir Plus.
    Arnaud, étudiant ingénieur vit à côté de l'ambassade où Trump passera la nuit
     
  • Donald et Melania Trump montent à l'instant dans l'Air Force One pour rejoindre la Belgique.
     
     
     
  • Donald et Melania Trump embarquent pour la Belgique... Au revoir Rome! A très vite Bruxelles... 
     
  • Pas de laissez-passer pour tous les membres du cabinet du ministre-président!
    L'anecdote nous est parvenue via quelques sources au sein du cabinet du ministre-président de la Région Bruxelloise, Rudi Vervoort, suite à la publication de notre article sur les voisins "d'un soir" de Donald Trump. C'est que le cabinet en question est, lui aussi, situé sur le Boulevard du régent, soit à côté de l'ambassade américaine. Une partie du personnel a dû quitter les bureaux à midi, n'ayant pas reçu de laissez-passer. Ne fût-ce qu'obtenir des informations a vraisemblablement été compliqué. "On devait les recevoir hier soir, mais nous avons dû attendre ce matin", raconte cette source qui n'a pas obtenu le précieux sésame. C'est a priori la Police qui s'occupait d'octroyer ces autorisations. "Mais j'imagine que les services américains avaient aussi leur mot à dire..." suppose ce membre du cabinet. Le cabinet de Rudi Vervoort compte un peu plus de 80 collaborateurs. La venue du président américain a donc imposé une demi journée de télé-travail à une partie d'entre eux.
     
     
     
     
  • Le comité d'accueil à Melsbroek attend le président Trump de pied ferme.
     
  • Attention, le périmètre de sécurité désormais fermé à la circulation
  • Et pendant que Donald et Melania Trump se rapprochent de la Belgique, ils sont sans doute nombreux à boucler les derniers préparatifs... de la manif. La manifestation anti-Trump démarrera en effet de la gare du Nord à 17h. A lire sur Le Soir Plus notre reportage auprès de quelques unes des 71 organisations qui ont répondu à l'appel du collectif "Trump not welcome"
     
  • Il ne devrait pas tarder à arriver dans le ciel belge...
  • Donald Trump devrait poser le pied sur le sol belge d'un moment à l'autre. Air Force One a atterri.
     
     
  • Franchement!! on en fait pas un peu trop pour ce type et sa smala? déjà qu'il traite notre capitale de trou à rats!

    -Guy Martin
    Bonjour Guy Martin. Que penser de la visite du président américain à Bruxelles? Je vous invite à lire l'édito de Béatrice Delvaux: l’Amérique de Trump n’est pas le nombril de l’Europe 
  • Un premier avion a déjà atterri, un second devrait se poser d'un instant à l'autre. On ne sait pas dans lequel des deux Donald Trump se trouve.
     
     
  • Première étape du séjour de Donald Trump en Belgique: le Palais royal où il était attendu dès ... 16h30. Il aura donc un peu de retard. Il sera reçu par le Roi Philippe et la Reine Mathilde avant de participer à une réunion de travail avec le premier ministre, Charles Michel.
  • Le Président américain, Donald Trump, et la première dame, Melania Trump, viennent d'apparaître. Ils descendent l'escalier d'Air Force. Ils sont accueillis par le premier Ministre Charles Michel et son épouse, Amélie Derbaudrenghien.
Alimenté par ScribbleLive Content Marketing Software Platform