Euro 2020: les dernières informations sur les Diables rouges (Le Soir) En direct

    Dries Mertens: "Combien de buts je vais marquer ? Je ne sais pas, mais j'espère commencer face à la Russie."
    Dries Mertens: "Jérémy Doku est un très bon joueur avec beaucoup de talent. Il a une bonne tête. Il a un grand avenir devant lui. C'est un plaisir de travailler avec lui. C'est bien pour la Belgique d'avoir des gars comme ça qui arrivent."
    Dries Mertens: "La France est favorite de cet Euro. Et ensuite l'Angleterre, qui peut jouer de nombreux matches à domicile. Je mettrai ensuite l'Italie. La Belgique serait juste derrière, au niveau de l'Italie".
    Dries Mertens: "En l'absence de De Bruyn et Hazard, il faut que les autres joueurs soient là et présents pour prendre leur place. On ressent forcément leurs absences, mais il faut faire en sorte que cela ne se voit pas"
    Dries Mertens: "La Russie est une équipe très difficile à aborder, avec un attaquant (Dzyuba) qui fait bien son job à l'avant. Ils seront très dangereux, d'autant plus à domicile."
    Jan Vertonghen: "Je me sens bien. Je vais continuer avec les Diables Rouges aussi longtemps que possible. Vous voulez finir en beauté et cela signifie gagner des prix. Le scénario idéal serait de terminer avec un trophée. Mais même si nous gagnons le championnat européen, je n'arrêterai pas. Il y a encore la Nation League et l'année prochaine déjà la Coupe du Monde."
    Jan Vertonghen: "Nous avons joué contre la Russie à plusieurs reprises et elle s'en sort toujours bien dans un grand tournoi. Ils ont l'esprit de combat pour se mesurer à n'importe quelle équipe. Nous les abordons avec beaucoup respect, mais nous voulons évidemment gagner le match."
    Jan Vertonghen: "Je suis fier de la position de numéro un au classement de la FIFA. Mais je préfère être champion du monde. Cette position de leader n'apporte pas de pression supplémentaire, mais prouve que nous avons une génération qui est maintenant à son apogée."
     
    Jan Vertonghen: "C'est dans ce tournoi qu'il y a le plus de pression. Nous sentons que c'est l'occasion de faire mieux qu'avant. Nous avons appris et acquis de l'expérience."
    Jan Vertonghen: "La France et l'Angleterre sont les grands favoris selon moi. La Belgique ne l'est pas, mais nous pouvons gagner contre n'importe quelle nation. Nous avons battu l'Angleterre à plusieurs reprises et nous pouvons également battre la France. Nous ne sommes pas loin du niveau."
    Jan Vertonghen: "Je suis convaincu que Axel Witsel peut jouer un rôle important dans cet Euro. Je suis surpris de la rapidité avec laquelle il est revenu de sa blessure. A l'entraînement, on ne remarque pas qu'il était indisponible depuis si longtemps."
    Jan Vertonghen: "Notre grande force est que nous marquons très facilement. Il est très difficile de jouer contre nous. Notre flexibilité et notre capacité à créer des occasions sont notre force. C'est l'avantage de notre système, que nous sommes très offensifs."
    Jan Vertonghen: "J'ai la chance d'avoir déjà marqué lors de deux Coupes du monde. Un but à l'Euro - mon dixième en sélection -  ce serait pas mal."
    Jan Vertonghen: "La rencontre avec le Roi a été  similaire à celles des années précédentes. Il demande comment les choses se passent, parle à certains un peu plus longtemps. Il est toujours calme et agréable."
    Jan Vertonghen: "Je n'ai aucun problème physique. Je ne me plains pas de la chaleur. J'étais un peu malade au début de la semaine dernière. Ca n'a rien à voir avec le vaccin, puisque je ne l'ai pas pris, car j'avais déjà contracté le Covid-19 et j'avais suffisamment d'anticorps. Mais maintenant, tout se passe bien."

    Voici le programme de ce vendredi 11 juin (en heures belges)

    9h30 : départ pour Saint-Pétersbourg

    13h30 : arrivée à Saint-Pétersbourg et transfert à l’hôtel

    16h45 : conférence de presse de Roberto Martinez et Thibaut Courtois

    17h30 : entraînement au stade Petrovski (ouvert 15 minutes aux médias)

    Eden Hazard titulaire face à la Russie pour débuter l’Euro? «Je ne suis pas encore à 100%, on verra avec le staff médical»

    L’Euro des Diables rouges commence dans deux jours face à la Russie, avec un départ pour Saint-Pétersbourg programmé ce vendredi matin. À l’approche de cette échéance, Eden Hazard était l’invité du JT de 13h de la RTBF pour donner les dernières nouvelles de l’équipe, mais surtout de lui-même.

    « On est impatient de commencer la compétition », a déclaré le capitaine des Diables rouges. « On a fait deux bonnes semaines de préparation. C’est le moment de bien commencer les choses. Dans deux jours on a le premier match. On va commencer à entrer dans la compétition, on va avoir envie de jouer et de gagner les matchs. La préparation commence à se terminer et j’espère que tout le monde sera prêt pour le premier match. »

    Si mentalement, « ça va » pour Hazard, physiquement, cela reste tout de même flou. Le joueur du Real Madrid a eu une saison perturbée par les blessures et n’a joué que 10 minutes face à la Croatie dimanche, lors du dernier match de préparation. De quoi inquiéter avec ce premier match de groupe samedi ? « J’ai seulement fait une semaine d’entraînement compète. On va voir avec le staff médical ce que je vais faire pour le premier match. Commencer, ce sera le choix du coach, mais je ne suis pas encore à 100 % donc on verra ce qu’on va faire. »

    N.1 au classement Fifa depuis de très nombreux mois et troisièmes du dernier Mondial, les Diables rouges sont aujourd’hui placés parmi les favoris pour la victoire finale à l’Euro. « Maintenant quand on joue pour les Diables rouges, on a toujours cette pression au-dessus de nous », reconnaît Hazard. « De par ce qu’on a fait par le passé, les gens attendent toujours qu’on fasse mieux. On a fait quelque chose de magnifique il y a 3 ans en Coupe du Monde. On va se concentrer et on va essayer de faire mieux. On sait le potentiel qu’on a dans l’équipe. On sait où on peut aller. Donc on va essayer d’aller le plus loin possible. »

    Euro 2020: les Diables en rouge contre la Russie et la Finlande mais en blanc face au Danemark

    Les Diables rouges débuteront samedi (21h00) leur Euro contre la Russie au Stade de Saint-Pétersbourg. Pour son entrée en lice dans le tournoi continental, l’équipe nationale arborera son traditionnel maillot rouge. De son côté, la Sbornaya jouera en blanc, a indiqué l’UEFA.

    Pour son deuxième duel dans le groupe B, la phalange de Roberto Martinez défiera le Danemark avec son maillot blanc, le 17 juin (18h) au Parken de Copenhague. Les Danois de Christian Eriksen joueront eux en rouge.

    Le Roi Philippe rend visite aux Diables rouges à Tubize

    Les Diables rouges reçoivent a visite du Roi Philippe ce jeudi après-midi au Centre national de football à Tubize à la veille de leur départ pour la Russie. A deux jours de leur entrée en lice à l’Euro samedi face à la Russie précisément à Saint-Pétersbourg, Roberto Martinez, son staff et ses joueurs ont été encouragés dans la dernière ligne droite de leur préparation à la 16e édition du championnat d’Europe qui débute vendredi et où ils nourrissent de légitimes ambitions.
    Le Roi se rendra d’ailleurs à Copenhague le jeudi 17 juin pour y soutenir la Belgique lors de sa deuxième rencontre contre le Danemark. Les Belges seront ensuite de retour à Saint-Petersbourg pour y affronter, le 21 juin, la Finlande en clôture du groupe B.

    Voici les primes prévues pour les Diables rouges en fonction de leur parcours à l’Euro

    Les gains qui seront distribués par l’UEFA à l’occasion de l’Euro 2020 s’élèveront à un total de 331 millions, avec déjà 9,5 millions garantis pour chaque nation participante. Un montant qui sera ensuite utilisé notamment pour les primes attribuées aux joueurs, un sujet qui crée toujours un débat. Nos confrères de Het Laatste Nieuws ont dévoilé ce jeudi les primes que pourraient percevoir nos Diables rouges.

    En cas de titre le 11 juillet prochain, chaque joueur belge touchera 435.000 euros. D’autres montants ont aussi été fixés en fonction du parcours de la Belgique à l’Euro. La prime sera de 42.000 euros en cas de qualification pour la phase à élimination directe, 90.000 en huitièmes, 170.000 en quarts et 290.000 en demies. En cas de finale perdue, les Diables rouges percevront 370.000 euros.

    Ces primes sont en légère baisse par rapport à la Coupe du monde 2018, où les Diables avaient reçu 312.000 euros pour leur troisième place.

    En comparaison, en France, les 26 joueurs de Didier Deschamps pourraient percevoir 340.000 euros chacun en cas de sacre, alors que l’Allemagne envisage de verser 400.000 euros de prime.

    L’arbitre qui dirigera Belgique-Russie samedi à Saint-Pétersbourg est connu

    L’Union européenne de football (UEFA) a désigné l’Espagnol Antonio Mateu Lahoz comme arbitre pour le match de l’Euro 2020 de football entre la Belgique et la Russie ce samedi à Saint-Pétersbourg (21h00).

    Mateu Lahoz, 44 ans, n’est pas n’importe qui. Il a notamment été aux commandes de la finale de la dernière Ligue des champions entre Manchester City et Chelsea (0-1) le 29 mai à Porto.

    En octobre 2018, l’Espagnol a arbitré le match de Ligue des Nations entre la Belgique et la Suisse, à Bruxelles (2-1).

    25.000 spectateurs au stade pour Danemark - Belgique

    Un plus grand nombre de supporters qu’initialement prévu pourra assister aux matches du championnat d’Europe des nations de football dans le stade de Copenhague que ce qui avait été initialement prévu. Le gouvernement danois est parvenu à un accord avec la majorité des partis parlementaires dans la nuit de mercredi à jeudi. Désormais, 25.000 spectateurs par match seront autorisés à renter dans le stade. Pour les tout premiers matchs du championnat d’Europe sur le sol danois, 15.900 spectateurs avaient été prévus dans le stade qui peut contenir un maximum de 38.000 spectateurs.

    Quatre matchs du championnat d’Europe seront joués à Copenhague: les trois matchs du tour préliminaire de l’équipe nationale danoise contre la Finlande le 12 juin (18h00), la Belgique le 17 juin (18h00) et la Russie le 21 juin (21h00) ainsi qu’un match des huitièmes de finale le 28 juin (18h00).

    La Fédération danoise de football (DBU) a toutefois déclaré jeudi qu’il n’était pas réaliste d’espérer que 25.000 spectateurs puissent être accueillis au Parken Stadium samedi contre la Finlande samedi. L’espoir est d’y parvenir pour les deux matches suivants du Danemark, a déclaré Jakob Jensen, chef de la DBU, à la chaîne de télévision TV2 et à l’agence de presse Ritzau.

    Voici le programme de ce jeudi 10 juin

    16h45: conférences de presse de Dries Mertens et Jan Vertonghen

    17h30: entraînement (ouvert 15 minutes à la presse)

    Diables rouges: Thierry Henry bizuté par tout le groupe pour son retour avec la sélection belge (vidéo)

    Le Soir Il n’a pas encore chanté, mais Thierry Henry a quand même eu son petit bizutage de retour chez les Diables rouges.

    Diables rouges: 28 joueurs présents à l’entraînement de ce mercredi, seuls Kevin De Bruyne et Zinho Vanheusden manquent à l’appel

    Les Diables rouges sont 28, ce mercredi, pour l’entraînement de 17h30 post-conférence de presse de Leander Dendoncket et Yannick Carrasco. Les seuls absents sont Kevin De Bruyne et Zinho Vanheusden, pas encore rétablis de leur blessure respective.

    KDB est cependant présent à proximité, regardant ses équipiers depuis le banc de touche.

    Fin de la conférence de presse.
    Dendoncker : "Jouer au milieu de terrain est naturel pour moi. Je n'ai pas encore pensé à jouer en tant que défenseur quand les joueurs actuels ne seront plus là."
    Dendoncker : "C'est une question de détails, on l'a vu à la Coupe du monde."
    Dendoncker : "Je suis d'accord qu'on est devenus plus forts par rapport à 2018. La forme de tous les joueurs de ce groupe s'est améliorée. On a aussi plus d'expérience. Je pense que Lukaku a raison, c'est le moment pour nous de gagner quelque chose. Comme les gens disent, c'est maintenant ou jamais."
    Dendoncker : "On n'a pas encore commencé à travailler sur la préparation du match contre la Russie."
    Dendoncker : "Cette volonté de gagner a évolué au fil des années."
    Dendoncker : "Le point fort de ce groupe est au niveau des qualités et de la diversité. On a des attaquants forts, qui mettent des buts. Et des défenseurs qui sont là. Puis, on a cette volonté de gagner chaque match, pas uniquement ceux de qualification et de tournoi. C'est important."
    Dendoncker : "Un numéro 6 parfait est aussi bon en défense qu'en attaque, il mène bien l'équipe et fait bien circuler la balle."
    Dendoncker : "Axel Witsel a toujours un gros rôle au sein de l'équipe. C'est la même chose avec Eden Hazard."
    Dendoncker : "Notre prestation de dimanche contre la Croatie était très bonne et on aura besoin de s'en souvenir."
    Dendoncker : "Je ne ressens pas la pression sur mes épaules. Je ne suis pas du genre à stresser. Je me sens bien."
    Dendoncker : "Martinez m'a parlé plusieurs fois sur les matchs, mais il préfère voir match par match. Ce serait normal qu'Axel Witsel reprenne sa place à son retour."
Alimenté par Platform for Live Reporting, Events, and Social Engagement