De

Réenchanter la démocratie: le débat des ténors bruxellois organisé par l'Ihecs

  • Ce qu’il fallait retenir du premier tour de table, concernant le fossé entre citoyen et politique  :

    C'était à Bernard Clerfayt d'ouvrir les hostilités. Pour réduire la distance entre le pouvoir et les citoyens, Défi soutient la mesure qui serait d'instaurer les réformes d'initiatives citoyennes.

    Françoise De Smedt et le PTB soutiennent le référendum d’initiatives citoyennes pour une participation directe des individus dans les processus politiques. 

    Rudi Vervoort et le PS voudraient revaloriser le rôle des secteurs associatifs et syndicalistes pour resserrer le lien entre le monde politique et les citoyens.  

    Didier Reynders et le MR souhaitent diminuer le nombre d’élus, concentrer leurs pouvoirs et construire une assemblée consultative citoyenne pour augmenter la participation.  

    Céline Fremault, CDHs’est concentrée sur les enjeux de co-construction et  consultation citoyenne avant de lancer des processus politiques.

    Gilles Vanden Burre, pour terminer, a proposé un parallèle entre la démocratie actuelle et l’état de la planète. Ecolo voudrait faire rentrer les citoyens, au sens propre du terme, au Parlement.

Visualisez le flux entier
Alimenté par Platform for Live Reporting, Events, and Social Engagement